Government & Public Sector

  • Share

Gand, entre historique et qualité de vie

En 1950, 29% de la population habitaient dans les villes. Les Nations-Unies estiment qu’en 2050, cette proportion passera à 69%. Pour paraphraser Orwell : toutes les villes ont un avenir, mais certaines plus que d’autres. Dans le cadre de l’étude Cities for Citizens, EY a interrogé de nombreux responsables politiques et fonctionnaires communaux. En Belgique, Gand séduit tout particulièrement pour sa dynamique moderne. Le moment est donc parfaitement choisi pour avoir un entretien avec Paul Teerlinck, secrétaire communal.

Une ville industrielle atypique

Les Gantois ont confirmé leur réputation lors des entretiens qu’ils ont eus avec EY. « Gand se porte très bien dans de nombreux domaines », déclare d’emblée Paul Teerlinck. « Malgré la crise, nous avons déjà créé les 6.000 nouveaux emplois que nous avions prévus à l’horizon 2012. Ce qui est tout à fait atypique car la très décriée industrie automobile a tenu bon dans notre région. Chez Volvo Cars, le nouveau modèle S60 se porte très bien. Et Volvo Trucks a beaucoup investi pour faire de son site gantois la première usine de camions neutre en CO2 du monde. »

Miser sur le port et la navigation intérieure

Ce pari n’a rien d’évident en des temps d’outsourcing industriel et de désinvestissement. Comment les autorités locales peuvent-elles exercer une influence sur des entreprises qui appliquent une stratégie mondiale ? « Notamment en investissant dans notre port », explique Paul Teerlinck. « Le nouveau Kluizendok et un meilleur climat économique ont permis une augmentation spectaculaire du trafic, tant intérieur que maritime. Nous voyons l’avenir en rose. Le président Sarkozy a décidé de réaliser la liaison entre la Seine et les canaux du Nord de la France. Gand mise depuis longtemps sur la navigation intérieure et est un carrefour important dans le réseau des voies maritimes entre la France et les Pays-Bas. La liaison Seine-Nord permettra une augmentation de 15 à 20% de la navigation intérieure à Gand. Nous travaillons simultanément à une deuxième grande écluse maritime à Terneuzen. Et nous sommes en train d’achever le ring autour de Gand. Le R4-sud doit être totalement terminé en 2014. Ensuite, il faudra attendre la fin des travaux dans la zone portuaire nord. »

Trouver un équilibre écologique

La présence d’un grand nombre d’industries dans une zone urbaine induit une pression importante. « Il n’est pas simple de préserver l’équilibre écologique », concède Paul Teerlinck. « 29 nouveaux parcs ont déjà été ouverts et quatre grandes zone vertes sont prévues autour de la ville. Gand reste néanmoins confrontée à un important problème de particules fines, notamment à cause des rejets de l’usine métallurgique Arcelor Mittal, de la présence de deux centrales électriques et du croisement de l’E40 et de l’E17. Gand est la première et la seule ville flamande à avoir développé son propre plan climat pour réduire les émissions de particules fines. Les principaux acteurs sociaux et économiques sont impliqués dans ce programme : entreprises, hôpitaux,… Nous voulons être totalement neutres en CO2 en 2050 et commencer par une réduction de 25% en 2020. »

A grande échelle tout en préservant la dimension humaine

L’étude Cities for Citizens d’EY démontre la concurrence sans cesse croissante entre les villes. Plus le nombre d’habitants jeunes et éduqués augmente, mieux c’est. Gand n’échappe pas à la règle. Paul Teerlinck : « Nous investissons dans des projets à grande échelle qui misent sur la qualité de vie. C’est le cas de la zone qui se développe autour de Flanders Expo, avec une combinaison de bureaux et d’habitations, un cinéma et beaucoup de verdure. Ou du quartier de la gare Saint-Pierre rénovée. L’objectif est d’atteindre 65.000 voyageurs par jour grâce à un nouveau parking souterrain d’une capacité de 3.000 voitures et à de nouveaux logements et bureaux. Le quartier des Vieux Docks sera rénové également et redeviendra une charnière entre le port et la ville, avec une capacité de 2.000 logements. »

L’exemple de Copenhague

Autrefois, les autorités communales décidaient unilatéralement de lancer des projets à grande échelle. A l’heure actuelle, ce n’est plus possible. Le citoyen responsable d’aujourd’hui a des idées très claires sur son environnement et il les exprime. « Nous nous inspirons volontiers de Copenhague », explique Paul Teerlinck. « La population participe activement à la gestion. En tant qu’autorités communales, nous avons rencontré nos habitants avec pour résultat un contrat de quartier dans chacun des 25 quartiers de la ville. Ce contrat nous sert de fil rouge, les habitants sont l’instrument qui juge notre travail. Dans ce cadre, la priorité va à la revalorisation du patrimoine des logements anciens du centre-ville, comme les petites maisons du 19è siècle. Nous travaillons quartier par quartier et attachons une grande importance aux espaces verts et aux habitations sociales. Ce dernier point est un problème important : le temps d’attente pour une habitation sociale reste trop long à Gand. »

La créativité au service de la connaissance et de la culture

Qui dit Gand dit aussi UGent, Fêtes de Gand (Gentse Feesten), Vooruit, SMAK, etc. « Nous sommes une ville créative », insiste Paul Teerlinck, « et nous entendons jouer de cet atout plus efficacement encore à travers la culture et la connaissance. Gand a toujours été une ville très ouverte au monde artistique. Il ne faut pas sous-estimer l’importance économique du secteur culturel. » A côté de la culture, l’enseignement est un autre moteur économique important. L’UGent est la plus grande université du pays et l’importance des écoles supérieures est considérable. Gand compte 65.000 étudiants. Paul Teerlinck : « Gand est le centre d’enseignement le plus important en Flandre. Ici, les entreprises nouent plus facilement des contacts avec des talents très diplômés. Nous réalisons un deuxième parc scientifique en collaboration avec l’UGent. Grâce à l’université, il deviendra l’un des plus grands clusters biotechnologiques d’Europe.

Connect with us

Stay connected with us through social media, email alerts or webcasts. Or download our EY Insights app for mobile devices.

EY_Belgium on twitter

 

Click here to view some of our recent presentations on slideshare.


Seminars

Click here to see the list of seminars and enroll online!