La Belgique reste un pays attractif pour le capital-risque et les investissements privés

  • Share

View this page in Dutch

Bruxelles, le 13 août 2013 – La Belgique occupe la 16e place au classement mondial des pays les plus attractifs pour les investissements privés et le capital-risque. C’est ce qui ressort de la dernière édition du Global Venture Capital Private Equity (VCPE) Country Attractiveness Index, une étude réalisée en collaboration avec l’IESE Center for International Finance, à laquelle 118 pays ont pris part. L’autre constat important est que les investisseurs sont de plus en plus attirés par les perspectives économiques prometteuses des pays du BRICS.

L’index VCPE mesure l’attractivité d’un pays en termes de capital-risque et d’investissements privés sur la base de six indicateurs : l’activité économique du pays, le volume du marché de capitaux, l’environnement fiscal, la protection des investisseurs et la bonne gouvernance (corporate governance), les facteurs sociodémographiques et le contexte entrepreneurial.

La Belgique est bien classée et dépasse même quelques puissances économiques européennes comme la France (19e), l’Espagne (27e) et l’Italie (31e). Notre pays dispose selon les investisseurs de nombreux atouts. Sur le plan sociodémographique, les facteurs marquants sont principalement le bon niveau de formation de la population et le faible taux de corruption. Le contexte entrepreneurial de notre pays constitue aussi un élément propice en raison du sens de l’innovation et de la R&D des entreprises belges, ainsi que de la facilité de création ou de fermeture d’une entreprise sur le plan administratif. L’environnement fiscal favorable aux participations et une bonne protection (juridique) des droits des investisseurs jouent également un rôle important.

« Les pays qui enregistrent de bons résultats en termes de protection des investisseurs et de bonne gouvernance obtiennent généralement un score élevé puisque ces indicateurs sont à la base de marchés de capitaux liquides et efficients. C’est ainsi qu’on crée un environnement dynamique qui facilite la passation de marchés et offre de meilleures possibilités de retrait aux investisseurs privés », dit Marc Guns, associé chez EY Transaction Advisory Services.

Par rapport à l’année dernière, notre pays a toutefois perdu deux places. Ce recul est essentiellement dû à la croissance économique nulle des derniers mois et aux prévisions de faible croissance dans notre pays. Cette année également, nos voisins néerlandais se portent mieux que la Belgique (14e) mais pertent deux places.

L’Amérique toujours en tête, l’écart avec les pays du BRICS en diminution constante

À l’échelle mondiale, ce sont traditionnellement les États-Unis, le Canada et la Grande-Bretagne qui sont en tête du classement, suivis par le Japon et Singapour.

Il convient de remarquer que les investisseurs en capital-risque et participations à l’affût d’opportunités élargissent leur terrain d’action. Ainsi, les économies émergentes fortement peuplées aux chiffres de croissance astronomiques deviennent de plus en plus importantes dans la stratégie des investisseurs privés. Cela vaut en premier lieu pour les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Des pays comme la Chine (24e) et l’Inde (29e) ont une note élevée en raison de leur activité économique croissante, un volume relativement important de marché de capitaux et un climat fiscal favorable aux investisseurs. Mais petit à petit, les investisseurs regardent aussi au-delà des BRICS. Les investisseurs privés s’intéressent également au Mexique, à l’Indonésie, aux Philippines, au Nigéria et à la Turquie.

Toutefois, les économies émergentes ont encore beaucoup à faire pour convaincre pleinement les sociétés en participation de leur potentiel. Une mauvaise protection des droits des investisseurs, la corruption et la fraude ainsi qu’une innovation et une R&D défaillantes restent, selon les investisseurs privés, les principales faiblesses de ces pays.

Position en 2013 Pays Position en 2012
1 États-Unis d’Amérique 1
2 Canada 2
3 Royaume-Uni 3
7 Allemagne 9
9 Suède 8
10 Swisse 10
14 Pays-Bas 12
16 Belgique 14
19 France 15
27 Espagne 24
31 Italie 30

À propos d’ EY
EY est un des leaders mondiaux de l’audit, la fiscalité, la comptabilité, les transactions et le conseil. Partout dans le monde, notre expertise et la qualité de nos services contribuent à créer les conditions de la confiance dans l'économie et les marchés financiers. Nous faisons grandir les talents afin qu'ensemble, ils accompagnent les organisations vers une croissance pérenne. C’est ainsi que nous jouons un rôle actif dans la construction d'un monde plus juste et plus équilibré pour nos équipes, nos clients et la société dans son ensemble.