Les introductions en bourse ont accusé un fort recul à l’échelle mondiale au 3e trimestre (-33%)

  • Share

 

  • L’Asie obtient le plus de capitaux avec 76 % du total mondial des capitaux levés
  • Aux États-Unis, le volume augmente mais le montant moyen des transactions diminue
  • L’industrie, les soins de santé et les matières premières sont les secteurs les plus actifs

 

Si le marché mondial des introductions en bourse a poursuivi sa tendance à la baisse au 3e trimestre, les entrées récentes semblent cependant indiquer une possibilité d’évolution dans les prochains mois, d’après le rapport d’EY intitulé Global IPO Update. À ce jour, les transactions recensées pour ce trimestre au niveau mondial ont généré 24,1 milliards de dollars, ce qui représente une chute de 46 % en montant des capitaux levés par rapport au 2e trimestre 2012 (44,3 milliards de dollars) et de 16 % par rapport au 3e trimestre 2011 (28,6 milliards de dollars). En volume de transactions, le nombre total mondial d’introductions en bourse a atteint 165, soit une régression de 33 % par rapport au 2e trimestre (248 transactions) et de 43 % par rapport à la même période l’an dernier (291 transactions).

Ce trimestre, le total des capitaux a été boosté par l’introduction en bourse de Japan Airlines (8,5 milliards de dollars), qui compte pour 35 %. En montants de capitaux, les trois premières bourses du 3e trimestre sont Tokyo, avec 35 % des capitaux mondiaux sur une seule transaction (8,5 milliards de dollars), Shenzhen (12 % et 2,8 milliards de dollars sur 35 transactions) et Kuala Lumpur (10 % et 2,4 milliards de dollars sur 4 transactions).

Des perspectives solides en Asie

Les marchés asiatiques ont engrangé 76 % du total mondial des capitaux levés au 3e trimestre 2012 avec 102 transactions et 18,3 milliards de dollars, contre 119 transactions et 15,8 milliards de dollars au 2e trimestre 2012. À elle seule, la grande Chine représente 35 % en nombre de transactions et 25 % en montant des capitaux levés (58 transactions pour un total de 6,0 milliards de dollars). Par rapport à la même période l’an dernier, les bourses asiatiques affichent une hausse des montants de capitaux, mais une baisse du nombre de transactions.

« Malgré le recul de l’activité en Chine et à Hong Kong au 3e trimestre, qui reflète d’ailleurs la courbe de la croissance économique, certains marchés comme la Malaisie et Singapour restent très actifs et on observe des introductions en bourse dans des secteurs comme l’exploitation minière, l’industrie et les soins de santé. De l’avis général, la région Asie-Pacifique performe mieux que l’an dernier dans un contexte de confiance lié à plusieurs transactions d’une ampleur exceptionnelle. »

Le top 10 mondial des introductions en bourse pour le 3e trimestre recense six opérations réalisées sur des bourses asiatiques. Les transactions asiatiques les plus importantes du trimestre sont l’entrée de Japan Airlines Co Ltd à la bourse de Tokyo pour 8,5 milliards de dollars, celle de la société malaise IHH Healthcare Bhd, cotée à la fois à Singapour et à Kuala Lumpur pour 2,1 milliards de dollars, et celle du groupe chinois Inner Mongolia Yitai Coal Co Ltd à la bourse de Hong Kong pour 0,9 milliard de dollars.

« Plus de 200 entreprises asiatiques ont des projets d’entrée en bourse, ce qui représente plus de la moitié des projets à l’échelle internationale. Dans la mesure où les acteurs économiques et les investisseurs prévoient une amélioration des marchés, nous pouvons nous attendre à une reprise de l’activité au dernier trimestre 2012. »

Aux États-Unis, le volume augmente mais le montant moyen des transactions diminue

Les places boursières américaines ont obtenu 15 % des produits mondiaux, soit un total de 3,5 milliards de dollars pour 23 transactions au 3e trimestre 2012 (une chute de 30 % par rapport au 2e trimestre 2012 en nombre de transactions). En dépit d’un recul en termes de valeur par rapport au 3e trimestre 2011 (19 transactions pour un total de 3,9 milliards de dollars), le volume des transactions a progressé de 21 %, principalement grâce à un afflux de transactions en fin de trimestre.

L’industrie, les soins de santé et les matières premières sont les secteurs les plus actifs

Au classement mondial de ce trimestre, la première place en montants de capitaux est occupée par le secteur industriel (10,6 milliards de dollars pour 29 transactions), qui a clairement tiré avantage des programmes de relance instaurés par les gouvernements dans les pays du monde entier. Les soins de santé sont le deuxième secteur le plus actif (2,7 milliards de dollars pour 8 transactions), suivis par les matières premières (2,3 milliards de dollars pour 27 transactions).