Les nominées de la nouvelle initiative 'Organisation Publique de l'Année' sont connues

  • Share

View this page in Dutch

La première édition du prix de ‘l'Organisation publique de l'Année®' couronnera le 20 février 2014 des organisations dans cinq catégories différentes: 'l'Organisation fédérale de l'Année', 'l'Organisation régionale de l'Année' (Bruxelles, Wallonie, Flandre) et 'l'Organisation locale de l'Année'.

Les organisateurs de ‘l’Entreprise de l’Année’– à savoir EY, L’Echo et BNP Paribas Fortis – ont lancé une nouvelle initiative cette année. Pour la première fois, ils désigneront les cinq organisations qui se distinguent en matière de service au citoyen, d'efficacité, d'innovation, d'efficience et de stratégie. Le nom des lauréates sera révélé le 20 février prochain, à l'occasion d'une cérémonie officielle tenue au BOZAR, à Bruxelles. Cette initiative est le fruit d’une collaboration avec Hendrik Bogaert, Secrétaire d'État à la Fonction publique et à la Modernisation des Services publics. EY inscrit cette nouvelle initiative dans la tendance d’un service public plus efficace et plus personnalisé au service du citoyen.

Le prix de ‘l’Organisation publique de l'Année®' sera attribué pour la première fois en février prochain. Via cette distinction, les initiateurs souhaitent favoriser une meilleure reconnaissance des initiatives prises par les organisations, instances et services publics pour servir plus efficacement les citoyens et les entreprises.

Rudi Braes, managing partner EY Belgique, explique: "Il est grand temps que nous rendions aux organisations publiques ce qu'elles méritent, à savoir de la considération et du soutien. Ces acteurs de la vie publique n'ont pas de but lucratif, mais elles cherchent à offrir un service et à défendre des valeurs collectives. Tant pour notre économie que pour le citoyen, il est essentiel de pouvoir compter sur des organisations publiques efficaces. Ces organisations peuvent en outre faire office de levier dans notre quête de croissance et de prospérité. Voilà pourquoi elles méritent une distinction propre. Ce sera chose faite avec cette première édition de ‘l’Organisation publique de l'Année®'."

Pierre-Alain De Smedt, président du jury : "Il est temps de briser le cliché scindant en deux mondes le privé et le public. Si nous voulons maintenir intacte notre prospérité, les entreprises privées et les organisations du secteur public devront coopérer dans un monde à la complexité grandissante et chercher ensemble des leviers de croissance et donc d'emploi et de prospérité. Entreprendre est une affaire d’hommes, tant dans les organisations publiques que dans les entreprises privées. C’est la motivation et l'ambition des personnes qui fait la différence. Les gens qui sont valorisés, obtiennent de meilleurs résultats. Avec ‘l’Organisation publique de l'Année®’, nous essayons de faire taire le cliché, de porter une dynamique d’amélioration similaire à toutes les organisations publiques et espérons rapprocher les entreprises privées et les organismes publics."

La remise officielle des prix aura lieu le jeudi 20 février au BOZAR (Bruxelles).

Une procédure de sélection en 5 phases

La procédure de sélection se déroule en 5 étapes : chaque organisation publique intéressée a eu jusqu’en décembre dernier l'occasion de poser sa candidature à un des titres d'Organisation publique de l'Année. EY a ensuite procédé à un criblage, après quoi les candidates sélectionnées dans chacune des catégories ont été invitées à une interview approfondie. Après un exposé d'experts d'EY au Conseil académique – composé de professeurs et de responsables de L’Echo et BNP Paribas Fortis –, ce Conseil a nominé les finalistes dans chaque catégorie. Ces nominées seront soumises à une évaluation finale menée par un jury d'experts indépendants, sous la houlette de Pierre-Alain De Smedt, le président de la Fédération des Entreprises de Belgique.

Un jury indépendant de capitaines d'industrie et de personnalités universitaires

Un jury indépendant, placé sous la direction de Pierre-Alain De Smedt, président de la FEB, s'est mis en quête d'instances publiques, de tout niveau administratif, qui se distinguent en termes de stratégie, d'innovation, de service aux citoyens, d'efficacité et d'efficience. Siègent dans ce jury, outre Pierre-Alain De Smedt, le Baron Paul Buysse (président de ‘Onderneming van het Jaar’), le Baron Jean Stéphenne, (président de ‘l'Entreprise de l'Année’), le professeur Lutgart Van Den Berghe (Executive Director de Guberna) et Marc Michils (ex-président du Conseil de la Publicité et ex-CEO de Saatchi & Saatchi Brussels).

Les organisations nominées au titre d'Organisation publique de l'Année 2014

Les nominées dans la catégorie ‘Organisation publique fédérale de l'Année’

  • L'Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (AFSCA) veille à la qualité de nos produits alimentaires et à la sécurité de l'ensemble de la chaîne alimentaire.
  • La Banque Carrefour de la Sécurité Sociale (BCSS) est le moteur et le coordinateur de l'e-government dans le secteur social. Sa mission principale consiste à simplifier et à moderniser les démarches et formalités à accomplir par les entreprises, ainsi qu'à accroître l'efficacité des services publics.
  • Le Service public de programmation de la Politique scientifique fédérale (BELSPO) offre aux scientifiques un cadre et des instruments de recherche exceptionnels. Il héberge par ailleurs des collections artistiques et historiques, et il coordonne les initiatives de recherche de toutes les instances publiques belges. 

Les nominées dans la catégorie ‘Organisation publique régionale de l'Année - Wallonie’

  • L'Agence wallonne à l’Exportation et aux Investissements étrangers (AWEX) est chargée de la promotion du commerce extérieur et de l'accueil des investisseurs étrangers en Wallonie.
  • Le Greffe du Parlement wallon est responsable du travail législatif et budgétaire au Parlement wallon, ainsi que de son site Internet.
  • Wallonie Bruxelles Simplification (eWBS) a pour mission la simplification administrative et la gestion électronique de la Région wallonne et de la Communauté française.

Les nominées dans la catégorie ‘Organisation publique régionale de l'Année – Bruxelles’

  • Le Centre Hospitalier Universitaire Saint-Pierre (CHU Saint-Pierre) s'efforce d'assurer en permanence accueil et soins de santé en tant qu'hôpital public bruxellois, sans discrimination et dans le respect des moins favorisés.
  • La Société des Transports Intercommunaux Bruxellois (STIB) assure quotidiennement la mobilité de plus de 800.000 personnes dans la capitale de l'Europe.

Les nominées dans la catégorie ‘Organisation publique régionale de l'Année - Flandre’

  • La Limburgse Reconversiemaatschappij (LRM) est le catalyseur de la reconversion de l'économie limbourgeoise du secteur secondaire vers l'innovation et la technologie.
  • L'Openbare Vlaamse Afvalstoffenmaatschappij (OVAM) est l'instance flamande officiellement chargée de la politique des déchets et de l'assainissement des sols.
  • La Vlaamse Radio- en Televisieomroep (VRT) est la radiotélévision de service public flamande.

Les nominées dans la catégorie ‘Organisation publique locale de l'Année'

  • Stad Genk s'efforce d'une part de faciliter la vie des habitants de Genk au moyen de divers services et initiatives et, d'autre part, d'assurer le développement durable de la ville.
  • L'Openbaar Centrum voor Maatschappelijk Welzijn Roeselare offre des services aux démunis de Roulers, des soins aux seniors et une aide psychologique aux habitants de la ville.
  • La Tussengemeentelijke Maatschappij der Vlaanderen voor Waterbedeling (TMVW) est chargé de produire et de distribuer de l'eau potable. Elle est également active dans le secteur de l'épuration des eaux et de la gestion des infrastructures de la piscine et du sport. Elle a évolué d'une société des eaux intégrale vers une entreprise multiservice.
  • VIVAQUA approvisionne quotidiennement 2,1 millions de Belges en eau potable. Sa mission est double: produire et distribuer l'eau, et purifier les eaux usées.
  • Le Centre Public d’Action Sociale (CPAS) de Liège joue un rôle décisif dans l'aide sociale, les soins de santé, les soins à domicile et la médiation de dettes dans la Cité ardente.