Médias et divertissement

Faire des affaires dans le monde numérique

Porté par la créativité et l’innovation, le secteur des médias et du divertissement a un standard d’excellence élevé. Il faut suivre les innovations technologiques, inventer de nouveaux modèles de distribution et combler un consommateur exigeant et franc critique.

De plus, il faut aussi contenir les coûts, dépasser les attentes des investisseurs et se plier à chaque nouvelle réglementation.

Relever de nouveaux défis est un véritable mode de vie.

Le Centre mondial du secteur des médias et du divertissement d’EY peut vous aider. Notre équipe de 7 500 professionnels du secteur des médias et du divertissement possède à l’échelle mondiale une vaste expérience technique dans la prestation aux leaders du secteur de services de certification et fiscalité, de services transactionnels et de services consultatifs.

Unis en réseau mondial, nos professionnels mettent en commun leurs connaissances pour vous fournir sans interruption des services de qualité supérieure et vous faire profiter de notre leadership sur le marché par la livraison, rapide et fiable, d’information analytique pertinente.

Les problématiques principales que nous aidons à résoudre dans le monde actuel des médias et du divertissement incluent :


  • Mise en place des nouveaux modèles d’affaires

    L’évolution effrénée du marché numérique expose les systèmes et les processus à un flot incessant de nouvelles exigences. Bien des sociétés du secteur des médias et du divertissement revoient de fond en comble l’infrastructure qui supporte tant les nouveaux modèles que les anciens. Beaucoup constatent que leurs processus et leurs outils sont trop limités pour appuyer les nouveaux modèles d’affaires numériques.

    Nous aidons nos clients de différentes façons :

    • Créer des processus et une infrastructure organisationnelle assez flexibles pour suivre le rythme de l’innovation numérique.
    • Réévaluer et améliorer les systèmes, les processus et les directives à l’échelle des plateformes traditionnelles et numériques.
    • Établir des systèmes de gestion de la propriété intellectuelle qui couvre, du début à la fin, le cycle de gestion des contrats, des droits d’utilisation et des redevances.
    • Déployer un système de gestion des droits qui mémorise les conditions d’utilisation autorisée d’un contenu (quand, où et sous quels formats).
    • Automatiser les systèmes de suivi des droits pour accroître la rapidité d’accès au marché et diminuer le risque de rupture de contrat.
    • Prioriser la gestion de l’offre numérique pour que les actifs médias puissent être facilement repérés et distribués sur les différentes plateformes médias.
    • Accroître la capture de données qui soutiennent les nouveaux modèles d’affaires et facilitent la prise de décisions.

    Contenu connexe

    Digital media: creating value consumers will buy (en anglais)

    Webcast: digital lockers and distribution (en anglais)

    Webcast: how CEOs are embracing digital growth (en anglais)

  • Maintien d’une discipline de contrôle des coûts

    Puisque les modèles d’affaires changent, les sociétés des médias et du divertissement repensent leur propre structure organisationnelle. Au-delà de leur façon de faire, elles regardent ce qu’elles font comme activités en appui de leurs produits et marques de base.

    Certaines sociétés se demandent quels processus internes peuvent être externalisés ou autrement sous-traités, sans mettre en péril leurs produits et services de base.

    Nous aidons nos clients de différentes façons :

    • Évaluer les initiatives de contrôle des coûts pour accroître la valeur de la société.
    • Organiser l’externalisation, le cosourçage et/ou les services partagés et faire la transition.
    • Établir une planification par scénarios et des prévisions pour améliorer les économies de coûts.

    Contenu connexe

    Media and entertainment profitable growth survey (en anglais)

  • Croissance sur les marchés émergents

    Comme les marchés établis ont atteint un plateau, les sociétés des médias et du divertissement se cherchent de nouvelles terres de croissance. Beaucoup s’aventurent dans des marchés émergents comme les pays BRIC ou les Onze suivants.

    S’affirmant déjà comme levier d’une plus grande part de la production mondiale, les marchés émergents devraient être les futurs moteurs de l’économie mondiale.

    Étant donné l’expansion de la classe moyenne et la hausse des dépenses de loisirs médias, les cadres des sociétés mondiales des médias et du divertissement passent de plus en plus de temps à explorer les possibilités sur les marchés émergents.

    Mais, si les possibilités sont nombreuses, les risques et les défis sont de taille. Parmi les risques, il faut compter la concurrence locale, une gouvernance d’entreprise défaillante, la fraude, la corruption et la protection inadéquate de la propriété intellectuelle.

    Notre équipe mondiale vous aidera à percer ces marchés pour bien en saisir les possibilités tout en atténuant le risque.

    Contenu connexe

    Spotlight on India’s entertainment economy (en anglais)



Pour nous joindre

Martin Lundie    Martin Lundie 
Leader,
Médias
416 943 2726
 
Neal Clarance
 
   Neal Clarance 
Divertissement
604 648 3601

Connectez-vous à EY

Restez connectés à nous grâce aux médias sociaux, aux alertes courriel ou aux webémissions. Ou téléchargez notre application EY Insights pour appareils mobiles.

EY - Webémission disponible sur demande : Digital drives the agenda, but data delivers insights

Webémission disponible sur demande : Digital drives the agenda, but data delivers insights

Regardez une webémission disponible sur demande où l'on discute des résultats de notre étude de 2014 auprès des chefs des finances.