Le Canada retrouve la première position du palmarès des destinations pour les transactions du secteur des mines et métaux, selon EY

  • Partager

(Montréal, le 5 juin 2012) Le Canada a dominé le secteur mondial des mines et des métaux en première position des destinations cibles pour ce qui est de la valeur totale des transactions au T1 de 2012, selon Ernst & Young.

«Grâce à son environnement sécuritaire et stable dans le contexte de volatilité soutenue sur le plan politique et du marché dans le monde, le Canada devient très rapidement une destination privilégiée pour les transactions du secteur des mines et métaux, affirme Zahid Fazal, leader de l’équipe affectée au Plan Nord et du secteur des mines et métaux d’EY au Québec. Nous avons observé plusieurs transactions, dont un grand nombre sont de petites transactions nationales qui ciblent des jeunes sociétés prospectrices et des propriétés d’exploration.»

Tandis que l’on assiste à une diminution de la valeur et du volume des transactions dans le secteur des mines et métaux mondiaux de 34 % et de 20 % respectivement d’un exercice à l’autre, dans un climat d’incertitude, un pipeline solide indique que les sociétés minières se montrent intéressées à conclure des transactions. En fait, les sociétés du secteur des mines et métaux ont conclu dix méga-transactions (transactions de plus de 1 milliard de dollars US chacune) au premier trimestre de 2012, ce qui représente le double du nombre observé durant la période correspondante en 2011.

«Le marché mondial est actif des deux extrémités de l’échelle transactionnelle, avec un nombre plus élevé de méga-transactions pour le T1 de 2012 que pour le T1 de 2011, mais avec une taille moyenne des transactions moins grande, dit M. Fazal. Ces transactions sont nourries par la pénurie de grands actifs de qualité et par une vive concurrence pour ces derniers.»

La multitude de transactions de plus petite taille – la taille moyenne des transactions pour le trimestre est de 130 millions de dollars US, en baisse par rapport à 134 millions de dollars US au T1 de 2011 – reflète un intérêt grandissant pour les projets d’exploration.

«La nécessité de se procurer des matières premières, d’augmenter la pénétration sur les marchés en croissance, de réaliser une plus grande intégration verticale et de consolider la part de marché continuera à alimenter les fusions et acquisitions cette année, croit M. Fazal. Les sociétés du secteur des mines et métaux canadiennes sont réticentes à l’idée de retarder leur programme de croissance et sont prêtes à agir de façon opportuniste et stratégique».

– 30 –

À propos d’EY

EY est un chef de file mondial des services de certification et fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. À l’échelle mondiale, les 141 000 membres de notre personnel sont unis par nos valeurs partagées et un engagement indéfectible envers la qualité. Nous nous distinguons en aidant nos gens, nos clients et nos collectivités à réaliser leur potentiel.