56 % des cadres supérieurs canadiens croient que la situation économique s’améliore

La croissance de l’économie et de l’emploi inspire confiance

  • Partager

(Montréal, le 8 mai 2013) L’optimisme à l’égard de l’économie canadienne a progressé considérablement au cours des six derniers mois, selon le plus récent numéro du Baromètre de la confiance des entreprises – Canada publiée par Ernst & Young. Ainsi, 56 % des cadres supérieurs canadiens sont d’avis que la situation économique s’améliore, comparativement à 29 % en octobre dernier, des gains ayant été inscrits sur les plans de l’accès au capital, de la croissance de l’emploi et des profits des entreprises.

«Notre sondage révèle un regain de confiance considérable en ce qui a trait à l’accès au crédit, affirme François Tellier, associé directeur des Services consultatifs transactionnels d’Ernst & Young pour le Québec. Au Canada, 45 % des répondants signalent une amélioration sur le plan de l’accès au capital, comparativement à seulement 20 % en octobre. Il s’agit là d’une bonne nouvelle : bénéficiant d’un meilleur accès au capital, les entreprises sont maintenant davantage en mesure de créer des emplois, d’investir dans l’innovation et de mettre en œuvre leurs projets de développement.»

Au Canada, 37 % des répondants au sondage prévoient que leur entreprise créera des emplois et recrutera des talents. En outre, en ce qui a trait aux stratégies de croissance, bien que moins d’entreprises canadiennes prévoient procéder à une acquisition au cours des 12 prochains mois (33 %, comparativement à 44 % en octobre et à 48 % il y a un an), elles sont davantage susceptibles d’investir dans les technologies, de se tourner vers de nouveaux marchés et de développer de nouveaux produits que leurs homologues des États-Unis et d’ailleurs dans le monde.

«Les résultats du sondage indiquent que les entreprises canadiennes restent prudentes, explique M. Tellier. Elles se concentrent sur leurs actifs essentiels et adoptent une attitude attentiste en matière de fusions, d’acquisitions, de ventes et de désinvestissements.»

C’est ainsi que 67 % des répondants canadiens d’un bref sondage réalisé en ligne se disent préoccupés quant à l’incidence sur leur entreprise de l’incertitude persistante sur la scène économique mondiale. Toutefois, bien qu’ils croient que leur entreprise fera preuve de prudence au cours des 12 prochains mois, ils se montrent optimistes quant aux perspectives à plus long terme.

«Davantage d’entreprises font état de projets de développement qu’elles entendent mettre en œuvre au cours des 24 prochains mois, et elles sont encore plus nombreuses à envisager de tels projets au cours des trois prochaines années», indique M. Tellier.

Parmi les répondants qui prévoient une croissance de leur entreprise, 83 % s’attendent à ce que cette croissance repose sur des marchés où elles sont déjà présentes.

«Les entreprises canadiennes évaluent désormais avec plus de rigueur leurs possibilités de transactions, ajoute M. Tellier. Bien qu’elles aient confiance dans l’économie canadienne, elles attendent de voir l’évolution de la situation sur la scène mondiale.»

- 30 -

À propos du sondage
Le Baromètre de la confiance des entreprises d’EY est un sondage tenu auprès de plus de 1 600 cadres supérieurs de grandes entreprises du monde entier et de divers secteurs d’activité. Le Baromètre a pour buts d’évaluer la confiance des entreprises dans les perspectives économiques, de comprendre les priorités des conseils d’administration dans les 12 prochains mois et de déterminer les pratiques émergentes en matière de capital qui distingueront les entreprises qui se taillent un avantage concurrentiel alors que l’économie mondiale ne cesse d’évoluer. Voici le huitième numéro de cette publication semestrielle, parue pour la première fois en novembre 2009.

À propos d’Ernst & Young
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. À l’échelle mondiale, les 167 000 membres de notre personnel sont unis par nos valeurs partagées et un engagement indéfectible envers la qualité. Nous nous distinguons en aidant nos gens, nos clients et nos collectivités à réaliser leur potentiel.

Pour en savoir plus sur notre organisation, visitez ey.com/ca/fr.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients.