Appliquer en interne : maîtriser le pouvoir de la diversité, clé de la croissance locale et mondiale

  • Partager

(Toronto, le 12 mars 2013) Les entreprises en quête de croissance sur les marchés, tant à l’échelle locale que mondiale, doivent exploiter l’arme pas si secrète de la diversité dans leur stratégie d’affaires; c’est ce qu’a déclaré EY, qui vient de se classer à l’édition 2013 du palmarès des meilleurs employeurs du Canada pour les nouveaux Canadiens.

«Un nombre croissant de recherches, dont notre propre sondage mené récemment auprès de chefs d’entreprise à l’échelle mondiale, fournissent des arguments concluants à l’appui de la diversité d’expériences et de perspectives à tous les échelons d’une organisation, explique Fiona MacFarlane, chef de l’inclusivité chez Ernst Young. Nous croyons qu’en offrant un soutien efficace aux nouveaux Canadiens et aux autres membres du personnel formés à l’étranger pour les aider à se réaliser professionnellement et personnellement, nous sommes mieux à même de tirer profit de leurs expériences et de leurs contributions uniques pour aider nos clients à réussir.»

De l’avis des chefs d’entreprise ayant participé au récent sondage d’EY intitulé Growing pains: Companies in rapid-growth markets face talent challenges as they expand, l’agencement des stratégies de gestion des talents et de la stratégie de croissance globale des affaires se dégage comme un facteur important pour la réussite à l’échelle mondiale. Près de la moitié des répondants dans le monde reconnaissent que la gestion des talents vient au deuxième rang des fonctions les plus difficiles à gérer dans le contexte de la mondialisation de l’économie, et que le manque de sensibilisation de l’équipe de la direction aux cultures locales et à l’expérience acquise à l’extérieur de leur pays d’origine est un obstacle à la réussite. 

«La gestion des talents n’a jamais été aussi importante pour la stratégie de croissance globale des affaires, spécialement dans une économie mondiale qui est loin d’être homogène, affirme Lynn Lapierre, codirectrice, équipe Gens du Canada. En intégrant les principes de diversité et d’inclusivité dans nos processus fondamentaux – la planification successorale, le service à la clientèle et le développement commercial – nous attirons, fidélisons et développons les meilleurs talents, et ceci implique d’avoir recours au riche potentiel des nouveaux arrivants au Canada. Ensemble, cette richesse de perspectives devient notre unique avantage concurrentiel.» 

En 2013, c’est la troisième fois en cinq ans qu’EY fait partie du palmarès des Meilleurs employeurs pour les nouveaux Canadiens; ce prix rend hommage aux employeurs qui offrent les meilleures initiatives et les meilleurs programmes pour aider les nouveaux arrivants et les professionnels formés à l’étranger. La Société a été citée en exemple pour ses programmes de mentorat et d’encadrement conçus pour faciliter la transition de ses recrues qui sont de nouveaux arrivants au Canada; le soutien pour les examens de réciprocité qui aident les employés détenant des titres étrangers à obtenir le titre de CPA canadien; et les cours intensifs visant à améliorer les aptitudes à la communication pour aider les nouveaux arrivants à maîtriser la langue et développer des échanges culturels. Cette nomination suit de près celle de la Société, pour la sixième année consécutive, au palmarès des meilleurs employeurs du Canada sur le plan de la diversité, ce qui confirme l’attention qu’elle porte à la valorisation d’un milieu de travail axé sur les gens d’abord.

- 30 -

À propos d’EY

EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. À l’échelle mondiale, les 167 000 membres de notre personnel sont unis par nos valeurs partagées et un engagement indéfectible envers la qualité. Nous nous distinguons en aidant nos gens, nos clients et nos collectivités à réaliser leur potentiel.