Optimisme prudent quant aux ventes pendant la période des Fêtes au Canada, avec une prévision de croissance de 3,5 %

  • Partager

(Montréal, le 31 octobre 2013) Tandis que le contexte économique national et international demeure incertain, les ventes au détail canadiennes pendant la période des Fêtes, soutenues principalement par le commerce en ligne, devraient enregistrer une croissance de 3,5 % comparativement à l’an dernier, selon EY.

«Les ventes au détail ont été inégales cette année. Pourtant, les résultats des ventes les plus récents, soutenus par une plus forte confiance des consommateurs et par la promesse de taux d’intérêt stables, sont à l’origine d’un optimisme prudent à court terme, dit Daniel Baer, associé et leader du secteur national Commerce de détail et produits de consommation chez EY. Ceci étant dit, les détaillants ne sont pas seulement aux prises avec une faible croissance des ventes, mais aussi avec une concurrence plus forte et une évolution menée par la technologie à un rythme sans précédent. Les consommateurs s’attendent à plus, particulièrement pendant la saison de magasinage la plus occupée de l’année – la façon dont un détaillant va réagir aura une incidence importante sur l’ensemble de ses résultats».

Le récent rapport d’EY, Americas’ Retail Quarterly Report, le confirme et révèle que 70 % des Canadiens recherchent les produits en ligne avant d’en faire l’achat. Parmi ceux qui cherchent en ligne, 58 % disent qu’ils achètent alors un produit. Bien que les Canadiens soient toujours à la traîne des consommateurs américains lorsqu’il s’agit d’adopter le commerce électronique dans son ensemble, les détaillants au Canada doivent évaluer soigneusement l’incidence que ces tendances fluctuantes auront sur l’ensemble de leur clientèle. Cela veut dire de tout évaluer, depuis les programmes de fidélité jusqu’aux portefeuilles numériques. Le besoin se fait de plus en plus pressant pour les détaillants de passer d’un environnement physique où les produits sont vendus à une situation dans laquelle ils fournissent un ensemble de connaissances, de points de vue, de commodité et de service.

«Ainsi, remarque M. Baer, alors que la technologie transforme sans conteste le paysage de la vente au détail, les consommateurs restent prudents et gardent leur attention sur les prix, les consommateurs en ligne demeurant encore plus sensibles aux prix et aux promotions.»

On s’attend à ce que les détaillants aient recours à un certain nombre de stratégies, y compris de forts escomptes coïncidant avec les promotions de Black Friday aux États-Unis, des expéditions gratuites et plus rapides, un meilleur service de livraisons omnicanal, une évolution vers la publicité numérique, une meilleure utilisation des médias sociaux, une politique de retours plus flexible et de meilleurs sites Web pour les utilisateurs de tablettes.

On s’attend aussi à ce que les détaillants répondent à la confiance ponctuelle des consommateurs en adaptant leurs stocks et leurs promotions aux différentes tendances d’achat dans tout le pays :

  • Les trois provinces des Prairies continueront à afficher les résultats de ventes les plus forts, la palme demeurant à l’Alberta.
  • Les ventes en Colombie-Britannique progresseront par rapport à l’an dernier, mais sont censées demeurer en deçà de la moyenne nationale.
  • Les résultats en Ontario continueront à progresser et demeureront alignés avec la moyenne nationale prévue.
  • Le contexte des ventes devrait être difficile dans le Canada atlantique.
  • Le ralentissement enregistré précédemment au Québec semble s’y être accentué pour les détaillants. Avec les inquiétudes concernant la croissance économique au Québec, les ventes continueront d’être à la traîne cette année.

En ce qui a trait à la popularité des produits, les vêtements, les produits électroniques et les bijoux devraient attirer une part importante du budget de dépenses des consommateurs. La mise en marché récente de nouveaux produits pour tablettes électroniques et téléphones intelligents contribuera à stimuler l’achalandage, qui, à son tour, entraînera un volume plus important dans ces catégories, et du fait l’augmentation du volume des ventes en dollars. Les cartes-cadeaux resteront un choix populaire.

À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers et les diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

Pour en savoir plus sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr ou suivez-nous sur Twitter@EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com.