La confiance des cadres supérieurs canadiens dans l’économie mondiale a augmenté de 24 % en six mois

Le contrôle des coûts demeure une grande priorité des conseils d’administration

  • Partager

(Montréal, le 14 avril 2014) Selon le plus récent sondage Baromètre de la confiance des entreprises – Canada d’EY, 79 % des cadres supérieurs canadiens croient que l’économie mondiale s’améliore, soit 24 % de plus qu’en octobre 2013. Mais malgré ce regain de confiance, les entreprises se concentrent encore sur le contrôle des coûts pour optimiser le capital au cours des 12 prochains mois.

«Les cadres supérieurs canadiens ont beaucoup plus confiance à la fois dans l’économie mondiale et l’économie canadienne qu’il y a à peine six mois, déclare Ken Brooks, associé des Services consultatifs transactionnels d’EY. De fait, ce sont eux qui ont le plus confiance dans l’économie mondiale de tous les répondants des pays sondés.»

Selon M. Brooks, cette confiance indique que les entreprises prévoient chercher davantage à conclure des fusions et des acquisitions au cours des 12 prochains mois.

«Chez les cadres supérieurs canadiens, 41 % s’attendent à faire une acquisition au cours de la prochaine année, par rapport à 33 % en octobre 2013, révèle M. Brooks. Ils ont également davantage confiance dans le rétrécissement de l’écart d’évaluation entre les acheteurs et les vendeurs, de sorte qu’il se présentera un sain éventail de possibilités de transactions.»

D’après le sondage d’EY, 66 % des entreprises canadiennes ont jusqu’à trois transactions en cours, et, chose étonnante, 34 % en reluquent au moins quatre.

En plus d’un intérêt accru pour les transactions, le sondage révèle que les entreprises canadiennes sont particulièrement optimistes quant aux bénéfices des entreprises, à l’accès au crédit et à la stabilité des marchés à court terme.

«En interne, les entreprises ont été – et continuent d’être – centrées sur l’optimisation de leur activités, précise M. Brooks. Fortes d’un bilan plus solide, elles sont en outre maintenant davantage disposées à recourir à des emprunts pour financer des transactions. Nous espérons que cette attitude nous aidera à retrouver un niveau d’intérêt plus habituel pour les acquisitions.»

Parmi les autres principales constatations du sondage auprès des cadres supérieurs canadiens :

  • plus de 50 % trouvent que l’accès au crédit s’améliore, soit 16 % de plus qu’il y a un an;
  • 49 % croient que les volumes de transactions s’amélioreront;
  • 56 % concentrent leurs capitaux réservés pour des acquisitions sur les marchés émergents;
  • 44 % concentrent leurs capitaux réservés pour des acquisitions sur les marchés développés ou établis.

«La confiance dans l’économie chez soi et à l’étranger est élevée, et d’autres paramètres fondamentaux demeurent solides, conclut M. Brooks. Nous attendons prudemment un rééquilibrage de l’Enjeu Capital dans les conseils d’administration, et ces indicateurs montrent que cette attente tire peut-être à sa fin.» 

- 30 -

À propos du sondage
Le Baromètre de la confiance des entreprises d’EY est un sondage tenu auprès de plus de 1 600 cadres supérieurs de grandes entreprises du monde entier et de divers secteurs d’activité. Le Baromètre a pour buts d’évaluer la confiance des entreprises dans les perspectives économiques, de comprendre les priorités des conseils d’administration dans les 12 prochains mois et de déterminer les pratiques émergentes en matière de capital qui distingueront les entreprises qui se taillent un avantage concurrentiel alors que l’économie mondiale ne cesse d’évoluer. Voici le dixième numéro de cette publication semestrielle, parue pour la première fois en novembre 2009.

À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers et les diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

EY est fière de célébrer 150 ans au Canada. Pour en savoir plus sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr ou suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr.