EY prédit la stagnation des dépenses liées à la rentrée scolaire au Canada

Prolongation éventuelle de la saison de vente jusqu’en septembre, grâce à des stratégies de vente au détail dynamiques

  • Partager

(Montréal, le 5 août 2014) – Selon EY, les Canadiens ne vont pas se précipiter dans les magasins à l’occasion de la prochaine rentrée scolaire. EY prévoit effectivement que les ventes de vêtements, de chaussures et de fournitures scolaires – achats habituels en cette période de l’année – resteront au même niveau qu’en 2013. Cette situation tranche nettement par rapport à celle qui prévalait il y a tout juste un an, tandis que les ventes progressaient de 3,7 %, soit le taux de croissance des ventes le plus élevé enregistré dans le secteur du commerce de détail depuis la crise financière.

«Tout laisse présager une stagnation des ventes à la prochaine rentrée scolaire, affirme Daniel Baer, associé et leader du secteur canadien Commerce de détail et produits de consommation chez EY. En raison de la hausse du prix du panier d’épicerie, de l’essence et des maisons neuves, de même que de la progression de l’inflation, les consommateurs ont moins d’argent à dépenser pour l’achat de vêtements et d’autres types d’articles habituellement associés à la rentrée scolaire.»

Selon M. Baer, les consommateurs avisés sont plutôt en quête de bonnes affaires et s’adonnent davantage au lèche‑vitrine en ligne avant de faire leurs achats.

«Se livrant à une vive concurrence, les détaillants poursuivent leurs efforts promotionnels anticipés auprès des consommateurs, mais il est probable que ceux-ci attendront de pouvoir bénéficier de nouvelles promotions, d’où le prolongement jusqu’au début de septembre de la période des achats de la rentrée scolaire, soit après le début des classes», explique M. Baer.

«Dans un contexte aussi concurrentiel, les détaillants ne doivent pas axer leur stratégie de vente que sur l’offre de prix attrayants», d’ajouter M. Baer.

Intégrés à une stratégie de vente dynamique, les offres promotionnelles en ligne, les boutiques éphémères, les ententes de collaboration d’une durée limitée, les événements exclusifs bien ciblés, et les collections plus petites et mieux préparées deviennent d’importants facteurs de différenciation dans le secteur du commerce de détail.

Dans l’intervalle, les campagnes promotionnelles des magasins à bas prix, des magasins à rayons, des pharmacies et des magasins à un dollar battent déjà leur plein, visant à attirer les acheteurs de la rentrée au budget serré.

L’Alberta, la Saskatchewan et la Colombie-Britannique devraient enregistrer le plus grand volume de ventes au détail tout au long de la rentrée scolaire, tandis que les attentes pour le Québec et l’Ontario sont plus près des moyennes et que les Maritimes accusent un retard par rapport à la moyenne nationale.

Voici d’autres aspects marquants des prévisions d’EY quant à l’évolution des tendances dans le secteur du commerce de détail au cours de la prochaine rentrée scolaire : 

  • Stagnation du niveau d’intérêt envers les achats de matériel électronique, d’ordinateurs et de tablettes
  • Recours plus marqué que jamais aux technologies mobiles dans le cadre du lèche-vitrine et du magasinage en ligne effectués par les consommateurs
  • Tendance des consommateurs à privilégier davantage la réutilisation et le recyclage, particulièrement dans le cas des jeunes consommateurs de moins de 25 ans, d’où une diminution de leurs dépenses

«Il semble bien que les consommateurs seront moins portés à dépenser à l’occasion de la prochaine rentrée scolaire, soutient M. Baer. Bien que les détaillants continuent de faire des pieds et des mains pour attirer la clientèle, nous prévoyons une saison de vente inégale.»

- 30 -

À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers et les diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

EY est fière de célébrer ses 150 ans d’existence au Canada. Pour plus de renseignements, visitez le site  ey.com/ca. Suivez-nous sur Twitter  @EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com.