Pression sur les sociétés d’assurance de dommages pour améliorer leur résultat net après une année marquée par un nombre accru de catastrophes

Il est prévu que la consolidation se poursuive dans le secteur en 2014

  • Partager

(Montréal, le 1er avril 2014) Après une série de sinistres liés à des catastrophes en 2013, les sociétés d’assurance de dommages au Canada ont besoin de se concentrer sur l’amélioration de leur résultat net au moyen d’investissements internes dans les technologies et l’exploitation. Selon un nouveau rapport d’EY, cela est d’autant plus crucial pour les sociétés en quête de croissance par fusions et acquisitions.

«L’année 2013 était une année record pour les réclamations. Cela a entraîné des défis pour de nombreuses sociétés d’assurance, mais cela a aussi créé plusieurs possibilités intéressantes, dit Michel Bergeron, associé et leader des Services aux institutions financières pour le Québec. Des conditions climatiques de plus en plus sévères ont forcé les sociétés d’assurance à se concentrer sur l’amélioration de leurs capacités de souscription pour soutenir leur résultat net. Mais cela les a aussi encouragées à investir davantage dans d’autres secteurs pour compenser ces coûts.»

Selon le rapport d’EY Perspectives 2014 dans le secteur canadien de l’assurance de dommages, pour bien se positionner pour la croissance, les sociétés d’assurance doivent comprendre et cibler principalement les objectifs suivants :

  • Le développement et l’innovation de produits, tout en surveillant les coûts
  • La technologie numérique et les données volumineuses
  • Les conditions météorologiques imprévisibles et les catastrophes
  • Les nouveautés réglementaires

«Quand il s’agit de développer de nouveaux produits pour cibler les risques émergents, la technologie joue un rôle important, explique M. Bergeron. Les assureurs ne peuvent se contenter de saisir les bonnes données, ils se doivent d’avoir des stratégies pour tirer des informations éclairées des renseignements qu’ils possèdent.»

Et d’ajouter : En combinant la puissance de la technologie à celle des analyses, de nombreuses sociétés d’assurance ont fait des pas gigantesques pour créer de meilleurs modèles prédictifs et faciliter la tarification. Considérez les systèmes d’information télématiques par exemple. C’est quelque chose qui a le potentiel de révolutionner le secteur.»

Le rapport note que la technologie peut aider les sociétés d’assurance à mieux comprendre les risques comme les inondations, tandis que les placements dans des plateformes intégrées de pointe peuvent améliorer le prix des produits et l’expérience client. Pourtant, les sociétés d’assurance continuent à être à la traîne d’autres secteurs dans leur mise en œuvre d’une stratégie numérique.

«Nous l’avons déjà dit, mais particulièrement après une rude année 2013, les sociétés d’assurance doivent investir dans les personnes, les processus, les méthodes et la technologie pour être à la hauteur des nouvelles exigences concernant l’analyse des risques et la surveillance de la distribution, dit M. Bergeron.

«Un grand nombre des grandes sociétés d’assurance font des progrès pour garder la main sur ces aspects, et le rapport remarque que pour beaucoup, elles sont toujours à la recherche de possibilités de croissance au moyen de fusions et d’acquisitions.

«Des changements importants sont survenus dans les plus grandes sociétés d’assurance au cours des quelques dernières années, et cette tendance va probablement se poursuivre, dit M. Bergeron. Dans ce contexte difficile, toutes les sociétés doivent ne ménager aucun effort pour maintenir leur avantage concurrentiel sur le marché.

«Il ne fait aucun doute que des défis se présentent au secteur d’assurance de dommages au Canada, ajoute-t-il. Mais en tirant parti des bonnes possibilités, les sociétés peuvent se positionner pour obtenir des résultats favorables à l’avenir.»

- 30 -

À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers et les diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

EY est fière de célébrer 150 ans au Canada. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web ey.com/ca/fr. Suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com.