Baromètre de la confiance des entreprises - Canada - Octobre 2013 à Avril 2014

Stratégies de croissance

  • Partager

Investir, la priorité du programme Enjeu Capital

La croissance est l’objectif principal des entreprises canadiennes : la proportion de celles ayant des projets d’expansion a augmenté au cours de la dernière année, passant de 46 % à 63 %.

Les entreprises ont traversé une longue période d’incertitude. Pendant ce temps, elles ont amélioré leur bilan et optimisé leur structure de capital.

Un examen approfondi des réponses des cadres supérieurs révèle toutefois que les entreprises continuent de faire preuve de prudence. Bien qu’elles aient l’intention d’investir, l’efficacité opérationnelle et le contrôle des coûts continuent de figurer parmi leurs priorités. En grande partie grâce à ces efforts d’optimisation, depuis un an, les entreprises sont passées au mode croissance, délaissant presque entièrement le mode survie ou le mode stabilisation.

Les entreprises sont disposées à renoncer à leurs initiatives de croissance si celles-ci risquent de compromettre les efforts d’optimisation qu’elles ont déployés jusqu’à maintenant. Par conséquent, bien que leur orientation vers la croissance laisse présager une intensification de l’activité transactionnelle, cela indique aussi que, dans le cadre de leurs transactions, elles sont susceptibles de faire preuve de la même rigueur que celle qu’elles ont appliquée dans l’optimisation de leur structure de capital.

Priorité à la croissance

  • Orientation vers la croissance – Un sommet depuis deux ans
    Dans une proportion de 63 %, les cadres supérieurs canadiens affirment que la croissance sera le principal objectif de leur entreprise au cours des 12 prochains mois, ce qui suit la tendance observée aux États-Unis, 65 % de leurs homologues américains étant du même avis. La poursuite des mesures axées sur l’efficacité opérationnelle et le contrôle des coûts, de même que l’amélioration de la conjoncture économique mondiale, sont largement venues à bout des inquiétudes des cadres supérieurs canadiens quant à la stabilité et à la survie de leur entreprise.

EY - Quelle sera la principale source de financement des transactions de votre entreprise au cours des 12 prochains mois?

  • Utilisation des excédents de trésorerie pour rembourser la dette et financer la croissance
    Les cadres supérieurs canadiens et américains affirment que leur entreprise entend utiliser principalement ses excédents de trésorerie pour rembourser sa dette, s’agissant toujours de l’un des moyens d’optimiser la structure du capital. Par ailleurs, 46 % des entreprises canadiennes prévoient utiliser leurs excédents de trésorerie pour financer leur croissance, aussi bien leur croissance interne que leur croissance externe, les stratégies de croissance interne étant légèrement privilégiées. Ces résultats suivent également la tendance observée aux États-Unis.
  • Croissance interne reposant sur les produits de base et les marchés existants
    Pour répondre à leur besoin de croissance, les entreprises canadiennes se concentrent de nouveau sur des outils de croissance interne peu risqués, à savoir les produits, circuits de distribution et marchés connus. Grâce à cette stratégie, elles peuvent poursuivre leur croissance, tout en gardant le cap sur leurs objectifs en matière de rigueur financière et de gouvernance. Les stratégies de croissance interne plus risquées, comme celles reposant sur le développement de nouveaux marchés et de nouveaux produits à composantes technologiques ou sur les investissements dans de nouvelles régions, sont moins privilégiées qu’il y a six mois.

EY - Quel sera l’objectif principal de la croissance interne de votre entreprise au cours des 12 prochains mois?