Skip to main navigation

Les énergies marines renouvelables : quelles opportunités pour la France ? - EY - France

Les énergies marines renouvelables : quelles opportunités pour la France ?

L’Agence Internationale de l’Energie estime le potentiel mondial des énérgies marines à 748 GW en 2050.

Les énergies marines apparaissent aujourd’hui comme une solution fiable, inépuisable et décarbonée pour faire face aux défis énergétiques de demain.

Disposant d’un potentiel naturel important et d’un tissu industriel expérimenté dans les domaines de l’exploitation pétrolière offshore, de l’énergie hydraulique et des constructions navales, la France dispose d’atouts considérables pour se positionner sur ce marché d’avenir. A ce titre, les énergies marines renouvelables (EMR) ont été identifiées par le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) comme une des 18 filières industrielles stratégiques de la croissance verte1.

La France s’est d’ailleurs engagée, dans la lignée du Grenelle de la Mer, au déploiement de 6 GW d’énergies marines (essentiellement éolien offshore), dont 3 GW ont fait l’objet d’un premier appel d’offres.

Dans ce contexte, le secteur des énergies marines a fait l’objet d’une activité croissante ces derniers mois, marquée par l’annonce de plusieurs transactions et levées de fonds, par le lancement de projets de recherche et de démonstration et par la mise en place d’initiatives collectives d’acteurs de la filière. Cette dynamique récente ne doit pas faire oublier que ces technologies restent pour l’essentiel au stade de développement. De nombreux freins technologiques, économiques ou réglementaires restent à lever avant qu’un déploiement industriel et commercial à grande échelle ne soit envisageable. Pour la France, ce secteur représente un défi énergétique, mais également industriel, économique et social. L’enjeu des prochaines années sera de réussir le pari des énergies marines, d’une part, en valorisant les atouts naturels du territoire et, d’autre part, en se positionnant en tant que leader de l’innovation industrielle, face à une concurrence internationale qui s’intensifie.

L’équipe Développement durable



---------
1. Etude sur les filières stratégiques de la croissance verte, ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, mars 2010













Back to top