Luxemburger Wort, 7 December 2013

Attirer, motiver et retenir

Comprendre la Gen Y : Le regard d'EY Luxembourg

  • Share

La génération dite «Y» constitue la tranche d'âge la plus importante depuis le dernier «baby boom», et va représenter une proportion significative de la main d'oeuvre au cours des vingt prochaines années. Les employeurs vont devoir dès lors adapter leurs modèles de collaboration et considérer l'attractivité, la motivation et la rétention de collaborateurs comme indispensables à leur succès futur.

Le classement 2013 des employeurs les plus attractifs à l'échelle mondiale, établi par Universum et intitulé «World's most attractive Employers», a plébiscité EY comme l’employeur le plus attractif des sociétés de services professionnels, et deuxième employeur le plus attractif, toutes catégories confondues.
Les étudiants interrogés mettent en avant le succès commercial de l'entreprise, la formation, le développement professionnel et la sécurité de l'emploi. La Gen Y accorde par ailleurs beaucoup d'importance à la responsabilité entrepreneuriale ainsi qu'à un environnement de travail agréable avec notamment des horaires de travail flexibles.
La Gen Y a des attentes radicalement différentes en termes d'expérience de travail. Formés plus longtemps, familiarisés avec la technologie, ses représentants préfèrent le travail en équipe et recherchent des solutions créatives.
Toutefois, l'équilibre entre leur vie professionnelle et personnelle est primordial pour eux, leur idéal étant de travailler «smarter, not harder». Les employés de la Gen Y aspirent dès leur premier jour dans une entreprise à s'y sentir bien, intégrés, dans un environnement de confiance. 

Les échanges et un feedback constructif

Les employés de la Gen Y souhaitent évoluer dans un environnement d’échange privilégié et de reconnaissance. Ils souhaitent régulièrement avoir un retour de leur hiérarchie sur leur performance et comment l’améliorer.
Ces attentes requièrent également un retour plus précis et constructif afin de les soutenir dans leur développement personnel. Il est donc indispensable pour favoriser le développement et l’embauche de ces collaborateurs, d’adapter le processus de gestion de leur performance à leurs besoins constants de développement.
Tirant les leçons des générations précédentes, le travailleur de la Gen Y a donc pour idéal de travailler «smarter, not harder» et d'atteindre un équilibre entre vie professionnelle et vie privée. L’horaire classique «9 h-17 h», inclut, pour le travailleur indépendant de la Gen Y, beaucoup de temps perdu. Il ne souhaite pas passer trop de temps dans les transports pour se rendre à son lieu de travail. 

Développement et formation professionnelle

Les employés de la Gen Y sont toujours désireux d'apprendre et de s'améliorer, ils s'imposent des exigences élevées et recherchent des défis afin d’entretenir leur motivation.
En investissant dans leur formation continue, ils bénéficient d’un environnement qu’ils recherchent. Bon nombre de sociétés donnent la possibilité à l’heure actuelle à leurs employés de parfaire leur formation, à tous les stades de leur carrière. Il est donc primordial d'investir sans relâche dans leur développement, leur apporter du soutien par l'intermédiaire de programmes de mobilité internationale afin qu'ils acquièrent de nouvelles expériences, soit dans d'autres entités de cette même organisation, ou bien en endossant de nouveaux rôles ou en intégrant d'autres départements au sein de l'organisation en question.
En bref, pour attirer et retenir les employés de la Gen Y, il est nécessaire de leur proposer un lieu de travail répondant à leurs besoins, que ce soit en termes d’échanges empreints de respect, d’une culture favorisant le feedback, de flexibilité, de travail motivant et de nouveaux défis à relever pour le développement de leurs compétences.

Annette Boehm, Senior Manager RH, Responsable Recrutement, EY Luxembourg.

Télécharger l'article. (pdf, 209kb)