Accompagner un secteur dans sa transition

Dans le dédale des vastes réformes mondiales de la réglementation, les banques et les sociétés de courtage de valeurs se retrouvent devant de nombreux défis et des changements radicaux. Comment les modèles de fonctionnement des banques devraient-ils se développer? Où se trouvent les plus belles occasions de croissance? Quelle est la façon la plus efficace de mobiliser des capitaux et de les gérer?

Ce sont certaines des questions qui se posent pendant que les banques cherchent à se conformer à la nouvelle réglementation tout en répondant aux attentes de leurs clients et de leurs actionnaires en matière de service, de transparence et de rendement de l’investissement.

Nous offrons des conseils pour les principales problématiques suivantes :




Pour nous joindre

Andre de Haan    Andre de Haan 
Leader National
Services bancaires et marchés financiers
416 943 3705
 
Michel Bergeron    Michel Bergeron 
Montréal
Services bancaires et marchés financiers
514 874 4475
 
Paul Palmer    Paul Palmer 
Vancouver
Services bancaires et marchés financiers
604 891 8297
 

Connectez-vous à EY

Restez connectés à nous grâce aux médias sociaux, aux alertes courriel ou aux webémissions. Ou téléchargez notre application EY Insights pour appareils mobiles.

Sondage mondial sur les services bancaires aux consommateurs 2016

Sondage mondial sur les services bancaires aux consommateurs 2016 – Points saillants canadiens

Quel degré de pertinence les banques ont-elles pour les consommateurs actuels? D’après un sondage d’EY sur les services bancaires, mené en 2016 auprès de quelque 2 000 consommateurs au Canada, près d’un tiers des consommateurs canadiens affirment moins dépendre de leur banque comme source principale de services financiers.

EY - FinTech Adoption Index - Canadian findings

Indice d’adoption des technologies financières d’EY - Résultats pour le Canada

Nous avons sondé plus de 10 000 personnes qui utilisent le numérique partout dans le monde, y compris plus de 2 000 personnes au Canada, pour mieux comprendre le taux d’adoption global des technologies financières.