Parfaire la transparence et le contrôle

  • Partagez

Le monde entier réclame une plus grande transparence de la part des entreprises. Les investisseurs veulent avoir accès à des informations plus pertinentes et plus justes sur les sociétés, les transactions, les marchés et les risques. Les autorités de régulation tendent à durcir leur surveillance.

L’évolution de la gouvernance d’entreprise fait l’objet de nombreux débats. Ces discussions ont lieu dans un contexte marqué par des changements législatifs et réglementaires, par la mise en œuvre de normes comptables internationales et par une vigilance croissante du grand public. Nous sommes convaincus qu’une coordination mondiale est une nécessité, et non un luxe, au regard de l’interconnexion et de l’interdépendance des marchés. Les autorités de régulation et les instances de normalisation doivent poursuivre leur collaboration afin de promouvoir une cohérence internationale.

EY peut se prévaloir d’une expérience et d’un savoir-faire approfondis en matière de reporting financier et de gouvernance d’entreprise, acquis sur tous les continents et marchés. Nous mettons nos connaissances à votre service dans des domaines tels que les pensions, les instruments financiers, les impôts directs et indirects, les monnaies étrangères, les succursales, les joint ventures, les provisions, les sorties et les dépréciations. Quelles que soient vos exigences, nous constituons des équipes pluridisciplinaires capables de vous aider dans les situations les plus complexes en mettant à profit notre méthodologie globale éprouvée et en recourant aux outils et aux perspectives d’audit les plus modernes.


Swiss Code of Best Practice for Corporate Governance

En Septembre 2014 Economiesuisse a publié la nouvelle version du Swiss Code of Best Practice for Corporate Governance: le dépliant (anglais, 1.4 MB) et la comparaison des deux versions (anglais, 566 KB).

Recruiting for Europe’s boardrooms

Cette publication analyse les processus de recrutement dans les conseils d’administration en Europe et identifie des pistes d’amélioration, parmi lesquelles la prise en compte de la diversité, l’évolution de la structure du conseil, le mode de recrutement diversifié et l’anticipation des plans de succession des membres du conseil.