Baromètre des énergies renouvelables

Paris, le 29 mai 2017

  • Partagez

EY publie la 49ème édition de son rapport RECAI (Renewable Country Attractiveness Index). Cette nouvelle édition du baromètre redistribue les cartes du classement et met en avant l’essor de l’éolien offshore ainsi que les enjeux de stockage.

La Chine se hisse au sommet de l'indice, notamment grâce à un programme investissement dans les énergies renouvelables de 363 milliards $US d’ici 2020.

 
  • La place des Etats-Unis dans l’index a été revue à la baisse principalement au regard de la disparition du Clean Power Plan. Les investisseurs sont donc davantage sur la réserve concernant les éventuelles réductions du crédit d’impôt.
    « Le président Donald Trump a signé un décret exécutif renversant plusieurs des politiques de l'administration Obama, mais n'a pas encore décidé si les États-Unis sortiront ou non de l'accord de Paris sur le changement climatique » explique Alexis Gazzo, associé EY en charge des énergies renouvelables au sein d’EY.
  • L’éolien offshore se renforce, notamment grâce à la chute des prix dans le secteur, ce qui permet d’installer la technologie dans bon nombre de pays.
    Cette énergie devient de plus en plus compétitive, avec des prix en dessous de 50 €/MWh pour certains projets récents (hors coût de connection).
  • Les résultats de l’appel d’offre allemand publiés en avril 2017 ont confirmé de manière spectaculaire la réduction des coûts de la filière, 900MW ayant été attribués sans aucune forme de subvention publique (l'électricité produite sera revendue au prix de marché).
    Le développement attendu du marché chinois devrait contribuer à cette baisse des prix dans le secteur de l’éolien offshore
  • Le stockage est au cœur des enjeux de développement des énergies renouvelables. Les derniers chiffres de Bloomberg New Energy Finance (BNEF) prévoient une augmentation de la capacité de stockage installée à travers le monde de 6GWh en 2015 à plus de 81GWh à horizon 2024.
    La construction de "gigafactories" devrait tripler la capacité de production actuelle, et contribuer à faire baisser les coûts du stockage d’environ 50% d’ici 2020.

EY - Alexis Gazzo


Alexis Gazzo, Associé EY en charge des énergies renouvelables, se tient à votre disposition pour vous commenter les résultats de ce rapport.