Piratage de contenus audiovisuels : un manque à gagner à minima de 1,35 milliard d’euros

Paris - La Défense le 23 février 2017

  • Partagez

EY publie son étude « Piratage en France », qui a pour objectif d’évaluer le manque à gagner lié à la consommation illégale de contenus audiovisuels en France.

Cette étude chiffre les impacts du piratage sur le budget de l’Etat, les emplois directs, le financement de la création et enfin la valeur ajoutée générée pour l’industrie cinématographique et audiovisuelle.

L’analyse de la consommation illégale de contenus audiovisuels s’appuie notamment sur les données Mediametrie / ALPA / CNC et le rapport de l’ALPA sur l’évolution des pratiques de piratage. Une enquête terrain a en outre été menée auprès de 3 000 individus ayant consommé des contenus vidéo de façon illégale sur les 12 derniers mois, afin d’évaluer le potentiel de report vers le marché légal et d’estimer le manque à gagner pour la filière audiovisuelle et cinématographique.

Les grands enseignements de l’étude :

LE CONSTAT

EY - Piratage en France
  • 13 millions de consommateurs pirates
  • 2,5 milliards de contenus consommés illégalement
  • Des pratiques qui perdurent malgré l’attractivité croissante des offres légales en termes d’accès et de prix et les premiers succès dans la lutte contre l’ecosystème piratage

LE MANQUE A GAGNER POUR LA SOCIETE

EY - Piratage en France
  • L’Etat : 430 millions d’euros de recettes fiscales
  • L’emploi : plus de 2 000 emplois directs (60 millions d’euros)
  • Les créateurs et ayants droit : au moins 265 millions d’euros
  • Les entreprises audiovisuelles : 330 millions d’euros de capacité d’investir dans la filière
  • Autres métiers, marketing et distribution : 265 millions d’euros
 

Au total, a minima 1,35 milliard d’euros de manque à gagner pour l’Etat, les ayant droits et les industries de contenus audiovisuels – soit l’équivalent de l’ensemble des recettes du cinéma en salles  en France

 

 

EY - Solenne BlancEY - Bruno Perrin


Solenne Blanc et Bruno Perrin, associés EY et auteurs de l’étude, se tiennent à votre disposition pour vous apporter un éclairage sur les résultats.