The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

Les cadres supérieurs canadiens sont optimistes pour le marché transactionnel national

Baromètre mondial de la confiance des entreprises : Points saillants canadiens | 15e numéro

Les cadres supérieurs internationaux se tournent de plus en plus vers le Canada comme l’une des principales destinations des investissements

Les résultats du 15e Baromètre mondial de la confiance des entreprises indiquent que les répondants canadiens sont très confiants dans l’économie et le marché transactionnel du Canada, mais s’inquiètent du marché mondial dans son ensemble.

Le marché transactionnel canadien fait bonne figure dans le présent numéro, car les répondants canadiens recherchent activement des transactions et entrevoient un marché des F&A dynamique pour la prochaine année. Le Baromètre révèle que 44 % des répondants canadiens prévoient que le marché canadien des F&A s’améliorera au cours des 12 prochains mois, contre seulement 14 % l’an dernier. De plus, près de 50 % des répondants canadiens cherchent activement à procéder à des transactions cette année, et c’est la quatrième fois d’affilée que ce pourcentage dépasse la moyenne historique.

Principales constatations

Bien qu’il soit de toute évidence important de connaître les réponses des participants canadiens pour jauger la santé du marché transactionnel canadien, il l’est tout autant de savoir comment les répondants des autres pays voient le Canada. Pour la première fois depuis le contexte vigoureux des prix du pétrole en 2013, le Canada figure parmi les cinq principales destinations où les répondants mondiaux seront à l’affût d’acquisitions. Ce vif intérêt pour les entreprises canadiennes, combiné avec les perspectives positives des répondants canadiens à l’égard du marché transactionnel national, devrait stimuler le marché des F&A à venir.

Les résultats sont également encourageants pour l’économie canadienne, puisque 39 % des répondants canadiens prévoient une amélioration de l’économie nationale, par rapport à seulement 10 % dans notre numéro précédent en avril 2016.

Cependant, les répondants canadiens sont moins encouragés par les perspectives à l’extérieur du pays, et seulement 19 % voient une amélioration de l’économie mondiale. Les facteurs perturbateurs mondiaux, comme la volatilité des devises et du prix des produits de base et le ralentissement possible des échanges commerciaux internationaux par suite du nationalisme économique, sont perçus comme les plus grands risques pour le résultat net des répondants canadiens.

Le marché actuel des F&A est complexe et solide, et les répondants expriment leurs fermes intentions de rechercher activement de nouvelles acquisitions, tout en mentionnant l’importance grandissante de la sélectivité et de l’évaluation des transactions. Plus de 75 % des répondants canadiens se montrent optimistes quant à la qualité des occasions d’acquisition et aux probabilités de réalisation des acquisitions.

Les répondants canadiens possèdent également les pipelines transactionnels parmi les mieux garnis du monde, et plus de 80 % ont indiqué qu’ils ciblaient actuellement plus d’une acquisition, sans compter que plus du quart estiment que leur pipeline grossira au cours des 12 prochains mois et que 52 % prévoient clore au moins une transaction pendant cette période.

Au milieu de toute cette activité, les répondants canadiens continuent d’agir avec discrétion et d’évaluer les acquisitions avec prudence : 85 % d’entre eux ont mentionné qu’ils avaient renoncé à une acquisition au cours des 12 derniers mois. Un écart d’évaluation trop important pour être comblé et des problèmes critiques relevés pendant le contrôle préalable ont été mentionnés parmi les raisons couramment invoquées pour annuler une transaction. Un point encourageant qui devrait faire augmenter le nombre de transactions conclues est que 52 % des répondants canadiens croient que nous assisterons à une diminution des prix ou des évaluations d’actifs, ce qui pourrait aider à combler l’écart d’évaluation.

Face à un enjeu pareil, il est crucial que la haute direction et ses conseillers investissent du temps et des efforts dans le contrôle préalable et l’évaluation des synergies et des problèmes après l’intégration. La sous-estimation des similitudes culturelles, les défis de l’intégration des systèmes informatiques et les lacunes dans l’identification et la quantification des synergies sont pointés du doigt comme les causes principales de l’échec des acquisitions à répondre aux attentes.

Quant à la taille des transactions, nous avons constaté une diminution des mégatransactions (de plus de 1 G$), surtout chez les répondants américains et mondiaux. Cependant, il est intéressant de noter que les répondants canadiens s’intéressent à des transactions plus importantes qu’au cours des périodes précédentes, puisque 64 % examinent des transactions de 250 M$ à 1 G$, en regard de seulement 9 % il y a un an. Voilà certainement un signe de confiance, car les répondants canadiens recherchent davantage des transactions de transformation.

Les cadres supérieurs restent positifs et prévoient plus de transactions en 2017

EY - Les cadres supérieurs restent positifs et prévoient plus de transactions en 2017

En raison des préoccupations soulevées par le Brexit, le Royaume-­Uni ne figure plus parmi les principales destinations des investissements

EY - En raison des préoccupations soulevées par le Brexit, le Royaume-­Uni ne figure plus parmi les principales destinations des investissements
Doug Jenkinson

Doug Jenkinson

Services consultatifs transactionnels

+1 416 943 3589


Téléchargez l’édition canadienne
Points saillants canadiens (PDF)
Le Canada se classe parmi les cinq principales destinations mondiales des investissements

Notre équipe

Doug Jenkinson
Associé
Services consultatifs transactionnels
416 943 3589

Murray McDonald
Leader canadien
Services consultatifs transactionnels
416 943 3016