Organisation publique de l'Année

Publications alliées

  • Share

View this page in Dutch 

De fonctionnaire à « civil servant »

EY - Organisation Publique de l'Année: De fonctionnaire à « civil servant »

Une organisation publique est-elle nécessairement moins performante, dispose-t-elle obligatoirement d’un management moins qualifié qu’une entreprise privée ? Ne pourrait-on pas dégraisser cette Administration ? L’« appareil d’État » est-il trop rigide ?

Le cliché survit, mais cette époque est révolue. Beaucoup de choses ont changé, mais cette évolution est malheureusement passée largement inaperçue. Il était donc temps de donner aux organisations publiques qui excellent ce qui leur revient : notre estime et notre soutien. Car leur action fait la différence dans notre société. Elles ne sont pas motivées par l’appât du gain, mais par le service et des valeurs que nous choisissons ensemble.

Pour cela, on a besoin de personnes idoines. Et elles existent ! Elles choisissent le métier de fonctionnaire. Peut-être parce que cela leur permet de trouver un meilleur équilibre entre travail et vie privée – et ce n’est pas un reproche. Mais aussi parce qu’elles aiment leur métier, parce qu’elles veulent aider, parce qu’elles trouvent – à raison – leur action utile. La dénomination anglaise de « fonctionnaire » est beaucoup plus précise : civil servant. Un fonctionnaire est au service du citoyen. Souvent, le citoyen considère son action comme une évidence. Toutefois, personne n’aime que l’on remette en cause ces services. Et lorsque c’est le cas, nous en sommes aussitôt affectés. Certes, il est possible de gagner en efficacité, mais cet objectif n’est pas plus à l’ordre du jour dans le secteur public qu’au sein des entreprises.

Cette première édition de « l’Organisation publique de l’Année® » a démontré que les organisations publiques n’ont rien à envier aux entreprises privées, qu’elles sont taillées du même bois, que des experts reconnus peuvent les analyser selon des critères stricts. Au terme d’une procédure comparable à celle qui prévaut à l’élection de l’Entreprise de l’Année®, le titre sera décerné aux instances publiques qui se sont particulièrement distinguées. Qui brillent par la satisfaction de leurs « clients », par leur organisation efficace et innovante, et par leur vision stratégique.

Pour le lauréat de l’Entreprise de l’Année®, l’enjeu est la croissance : du chiffre d’affaires, de la valeur ajoutée, de l’emploi… Ce n’est pas l’objectif d’une organisation publique. Une organisation publique ne peut d’ailleurs pas choisir ses clients. Elle travaille pour tout le monde, pour tous les citoyens et toutes les entreprises. Simultanément, ambition et performance sont comparables. Des organisations publiques efficaces sont importantes pour notre économie et pour nos concitoyens. C’est pourquoi elles méritent un prix distinct. Il existe désormais. Un jury de chefs d’entreprises et de personnalités du monde académique a évalué des organisations publiques fédérales, régionales et locales. En plus de redorer le blason du secteur public, nous avons besoin d’intensifier les synergies entre le secteur public et le secteur privé. C’est ce que souligne le récent Baromètre G20 d’EY. Les organisations publiques peuvent être un levier pour la croissance. Le président du jury, président de la FEB et capitaine d’industrie Pierre Alain De Smedt tient d’ailleurs un plaidoyer en ce sens dans son préambule. Ce nouveau prix est une initiative d’EY, en collaboration avec les mêmes partenaires que l’élection de l’Entreprise de l’Année® – L’Echo et BNP Paribas Fortis – et Hendrik Bogaert, secrétaire d’État à la Fonction publique et à la Modernisation des Services publics. Le secrétaire d’État – pour reprendre ses termes – s’est fixé pour ambition d’abattre le mur psychologique qui sépare le secteur public du secteur privé. C’est indispensable, affirme-t-il, pour accroître la compétitivité du pays. Et pour y parvenir, il a besoin de modèles. L’Organisation publique de l’Année® va lui en fournir, année après année.

Dans ce livre, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle distinction : une explication des catégories, une présentation des nominés et – surtout – les conclusions de nos experts.

Découvrez ici le livre "L'ambition de toujours faire mieux".


Impulse - Corporate Magazine

Lisez tout sur ‘l'Organisation publique de l’Année® 2015’ dans notre corporate magazine ‘Impulse’.

EY - Impulse 17 


Le Port d’Anvers élu ‘Organisation publique de l’Année®

Cliquez ici pour tout savoir à propos de ‘l’Organisation publique de l’Année®’ - édition 2018.

Efficacité, orientation client et durabilité : tels furent les mots les plus entendus lors de la remise du prix de ‘l’Organisation publique de l’Année®’. C’est le Port d’Anvers qui a fait la plus forte impression sur le jury, et a ainsi remporté le premier prix.

EY - Organisation publique de l’Année


FORUM – Bulletin d’information pour le secteurs public et non marchand

Le bulletin d’information ‘FORUM’ est axé uniquement sur nos activités dans le secteur public et non marchand. Chaque trimestre, nous vous informons au sujet de quelques ‘hot topics’ et expériences acquises au sein de ces secteurs. Ce bulletin d’information fera également la part belle à la remise de prix ainsi qu'aux organisations lauréates de ‘l'Organisation publique de l’Année®’ 2016.

Cliquez ici pour lire le bulletin d’information FORUM

EY - Forum