Organisation publique de l'Année

La remise des prix

  • Share

View this page in Dutch 

LES LAURÉATS DE ‘L’ORGANISATION PUBLIQUE DE L’ANNÉE®’ 2017

Le Service public fédéral Finances, le CHU UCL Namur et Groep Mechelen sont les trois lauréats de la quatrième édition de ‘l’Organisation publique de l’Année®
Le Service public fédéral Finances est le lauréat général de ‘l’Organisation publique de l’Année®'

Public organisation of the year 2017

>> Cliquez ici pour découvrir les photos de la remise de prix <<



Bruxelles, le 14 mars 2017. Les prix de ‘l’Organisation publique de l’Année®’ 2017 ont été décernés ce soir à Bruxelles. L’élection était organisée pour la 4e fois par EY, en collaboration avec De Tijd/L’Écho et BNP Paribas Fortis. Les lauréats ont été proclamés en présence de Jan Jambon, Vice-Premier ministre et ministre de la Sécurité et de l’Intérieur, chargé de la Régie des bâtiments, Steven Vandeput, ministre de la Défense, chargé de la Fonction publique, Ben Weyts, ministre flamand de la Mobilité, des Travaux publics, de la Périphérie flamande de Bruxelles, du Tourisme et du Bien-être animal, et Didier Gosuin, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé de l’Économie et de l’Emploi.


  • Grand gagnant : le Service public fédéral Finances

    Le Service public fédéral Finances, qui est le grand vainqueur de cette édition, peut désormais porter fièrement le titre d’’Organisation publique de l’Année®’ 2017. Son représentant a reçu le trophée des mains de Jan Jambon, Vice-Premier ministre et ministre de la Sécurité et de l’Intérieur, chargé de la Régie des bâtiments.

    Le jury a été particulièrement impressionné par la révolution mise en place ces dernières années au sein de l’organisation, qui est passée d’un modèle de prestation de services basé sur une subdivision par service (TVA, impôt des sociétés, impôt des personnes physiques…) à un modèle par groupe cible (indépendants, particuliers, sociétés…). En instaurant ce changement, le SPF Finances a clairement démontré la priorité accordée à l’orientation client.

    L’organisation a également enregistré des avancées importantes en matière de politique des ressources humaines. La hiérarchie classique a été remplacée par une orientation vers les résultats et la délégation de responsabilités à l’ensemble des collaborateurs. Enfin, le SPF Finances élabore un plan d’affaires pour chaque nouveau projet, en précisant les avantages escomptés et le retour sur investissement.

    Cette approche permet de mobiliser toutes les ressources avec la plus grande efficacité possible et d’assurer un suivi étroit de la stratégie. Avec le concours de ses partenaires et à l’aide d’outils numériques et innovants, le SPF Finances vise à mener une politique fiscale aussi simple et accessible que possible, au bénéfice des citoyens belges.

  • Le Service public fédéral Finances : ‘Organisation publique Fédérale de l’Année’ 2017

    Bien qu’étant une organisation gigantesque, le Service public fédéral Finances a réussi à mettre en œuvre des changements majeurs. En l’espace de douze ans, les effectifs du personnel ont été réduits de 30 %, ce qui a permis de réaliser des économies importantes en termes d’espaces de bureaux. Il y a quelques années, le management n’était pas encore parvenu à introduire les changements visés à tous les niveaux de l’organisation.

    Le jury est convaincu que c’est aujourd’hui chose faite, avec pour résultat une simplification et une amélioration du service aux citoyens. Au sein de l’organisation, la hiérarchie a fait place à la transparence. Grâce au data mining, par exemple, les contrôles sont désormais beaucoup plus ciblés, ce qui évite que certaines régions ou certains secteurs soient abordés plus sévèrement que d’autres.

    Cela contribue à une politique fiscale équitable et bénéficie, au final, à l’économie dans son ensemble. Le basculement de culture est frappant. Le jury espère que cette récompense encouragera le Service public fédéral à servir les entreprises et les citoyens avec encore plus d’équité et d’efficacité à l’avenir.

    Contact pour le Service public fédéral Finances : Hans D’Hondt – Président du comité de direction – hans.dhondt@minfin.fed.be – 02 576 62 58 – http://finances.belgium.be/fr/

  • CHU UCL Namur : ‘Organisation publique Régionale de l’Année » 2017

    Le CHU UCL Namur a une vision d’avenir. La fusion du CHU UCL Dinant Mont-Godinne et de la clinique et maternité Sainte-Élisabeth a permis d’anticiper sur les réformes voulues par Maggie De Block, la ministre de la Santé publique. Le CHU peut également s’appuyer sur les polycliniques d’Erpent et de Ciney, ainsi que sur le centre de soins palliatifs Saint-François. Grâce à un accord transfrontalier, le CHU UCL Namur accueille des patients de l’étranger. À Dinant, 20 % des patients proviennent de France.
    Le site de Mont-Godinne a connu une croissance phénoménale au cours des 30 dernières années. Le nombre de médecins y a plus que triplé, passant de 40 à 150, et le nombre de consultations a augmenté de 50.000 à 300.000 par an. Le CHU UCL Namur dispose d’un budget annuel de 400 millions d’euros et emploie 4.500 personnes. Cette course à la taille s’accompagne d’un investissement inlassable dans la qualité des soins et des services. Le CHU est à la pointe dans des domaines tels que la chirurgie cardiaque, la transplantation pulmonaire, la chirurgie ORL et la chirurgie maxillofaciale.
    L’écologie n’a pas été négligée : le site de Dinant est équipé d’une centrale énergétique au gaz de bois. D’une manière générale, le jury a été impressionné par la réactivité du CHU face aux nombreux défis que doit affronter le secteur hospitalier.

    Contact pour le CHU UCL Namur : Benoît Libert – Directeur général – benoit.libert@uclouvain.be – 081 42 48 41 – www.chuuclnamur.be

  • Groep Mechelen : ‘Organisation publique Locale de l’Année’ 2017

    Groep Mechelen tient à assurer un bon rapport qualité-prix. Si l’efficacité est importante, les économies ne sont pas une fin en soi. Groep Mechelen innove en créant des partenariats avec le secteur privé et fait office d’exemple pour les autres villes et communes. En dépit de ses dettes, l’organisation ne craint pas d’investir. Elle a compris qu’il était parfois nécessaire d’investir davantage pour obtenir un rendement à plus long terme, comme c’est le cas pour les entreprises privées. Le résultat des investissements réalisés est d’ores et déjà visible, car de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises viennent s’établir dans la ville. Dans la rue, le changement est clairement perceptible. Groep Mechelen apporte la preuve qu’une organisation publique doit, elle aussi, oser investir dans l’avenir. Le groupe est également un précurseur en matière de diversité : il est question d’une société interculturelle, et non plus multiculturelle. La ville mène des projets originaux et innovants, qui permettent la coexistence positive de toutes les nationalités.

    Contact pour Groep Mechelen : Erik Laga – Secrétaire communal – erik.laga@mechelen.be – 015 29 78 03 – www.mechelen.be