The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

Impulse: the latest news and inspirational stories from and for entrepreneurs

>> Digital >> Impulse

Les nouvelles technologies génèrent de nouveaux risques dans le secteur des assurances

Digital

EY - Les nouvelles technologies génèrent de nouveaux risques dans le secteur des assurances

Les nouvelles technologies nous changent la vie à un rythme effréné. Bon nombre de ces innovations comportent également de nouveaux risques et interviennent au niveau des attentes des clients.

« Il s’agit non seulement d’un défi de taille mais aussi d’une opportunité importante pour les fournisseurs au sein du secteur », explique Kris Volkaerts, associé EY Financial Services.

Contact

EY - Kris Volkaerts

Kris Volkaerts
Associé EY Financial Services
+32 (0)2 774 9670
LinkedinEY - LinkedIn logo

L’économie du partage, avec le covoiturage et Airbnb, constitue pour finir un défi de taille dans le domaine de la responsabilité partagée des risques.

Ces dernières années, les risques générés par ces innovations augmentent rapidement. Parmi eux, les plus courants sont notamment les e-bikes et les drones. L’utilisation croissante d’Internet et du e-commerce génère également de nombreux (cyber-)risques supplémentaires.

L’apparition des véhicules autonomes et des robots élargira encore le spectre des nouveaux risques. L’économie du partage, avec le covoiturage et Airbnb, constitue pour finir un défi de taille dans le domaine de la responsabilité partagée des risques.

« Il importe de vérifier en permanence l’impact des développements », déclare Kris Volkaerts. « Ces développements offrent, d’une part, des possibilités d’optimisation de l’activité de l’assureur et créent, d’autre part, de nouvelles opportunités sur le plan du développement de produits en raison de l’apparition de nouveaux risques. Pour les assureurs, il est essentiel de réagir rapidement. »

Parallèlement à l’apparition massive de nouvelles technologies, les consommateurs adoptent une attitude de plus en plus critique à l’égard des assurances.

« C’est en grande partie lié aux services dont ils ont l’habitude aujourd’hui. Pensons par exemple à la simplicité de comparer les produits via Internet, à la facilité d’effectuer une commande et un paiement par le biais d’un webshop, etc. », explique Kris Volkaerts.

« Si les compagnies d’assurances veulent rester compétitives, elles doivent offrir la même transparence et les mêmes services personnalisés. »

Les assureurs misent aussi davantage sur la prévention. Les technologies telles que l’Internet des Objets et la télématique ont ici clairement leur raison d’être.

Exemples inspirants

Heureusement, un nombre croissant de compagnies d’assurances ont conscience des besoins changeants. De sorte que nous sommes aussi confrontés à de plus en plus d’exemples inspirants.

« Ainsi, certaines compagnies proposent déjà une assurance adaptée pour les clients qui partagent leur voiture avec d’autres », illustre Kris Volkaerts.

« Les assureurs misent en outre davantage sur la prévention. Les technologies telles que l’Internet des Objets et la télématique ont ici clairement leur raison d’être. Il existe des applications pour suivre le comportement en matière de conduite des clients et déterminer la prime sur la base de leurs scores. »

En réponse aux exigences élevées des clients, les compagnies d’assurances proposent de plus en plus souvent des outils en ligne innovants leur permettant de prodiguer des conseils rapidement et de manière professionnelle. Il existe également un nombre croissant de formules en vue de calculer les primes rapidement et facilement, par exemple via quelques questions simples en ligne ou – dans le cas d’une assurance auto – sur la base d’une photo du véhicule.

Les compagnies d’assurances qui obtiennent les meilleurs résultats sont celles qui parviennent à concilier une stratégie produit innovante et une efficacité élevée.

Le cadre ? Un environnement compétitif

Proposer des produits d’assurance innovants de façon rentable, et cela dans un paysage de plus en plus compétitif, constitue un défi supplémentaire.

« En raison des taux d’intérêt historiquement bas, les assureurs doivent encore se concentrer davantage sur leurs coûts et leurs résultats opérationnels. Ils sont en outre confrontés à une réglementation de plus en plus stricte, avec par exemple l’introduction des IFRS 17 et du RGPD », poursuit-il.

« Pour faire face à toutes les modifications, il règne également une war of talent sans merci dans le secteur des assurances. Bien que de manière plus hésitante que dans le secteur bancaire, les start-ups InsurTech poussent comme des champignons, ce qui pourrait entraîner une refonte du paysage concurrentiel.

Cela contraint les assureurs à réfléchir à la meilleure stratégie. La mise en place de nouveaux partenariats ou d’autres formes de collaboration entre assureurs ou avec InsurTechs devient ici essentielle ».

Une nouvelle consolidation des acteurs plus modestes n’est pas à exclure. Les compagnies d’assurances qui obtiennent les meilleurs résultats sont celles qui parviennent à concilier une stratégie produit innovante et une efficacité élevée.

« Une tâche importante d’EY dans ce contexte consiste à proposer des technologies qui, d’une part, offrent une grande valeur ajoutée et, d’autre part, mènent à des améliorations des processus. La mise en œuvre de Robotics ou le développement de l’Intelligence artificielle en sont des exemples clairs.

Nous aidons en outre les assureurs à mettre en place une structure flexible, afin de leur permettre d’anticiper les changements avec encore plus de souplesse », conclut Kris Volkaerts.