The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

Impulse: the latest news and inspirational stories from and for entrepreneurs

>> Entrepreneurship >> Impulse

Spadel et Trasis remportent les trophées lors de la soirée de 'L'Entreprise de l'Année'

Entrepreneurship

EY - Spadel et Trasis remportent un prix lors de la soirée de 'L'Entreprise de l'Année'

Depuis 1996, à l'initiative d’EY en collaboration avec L’Echo et BNP Paribas Fortis, un jury indépendant de spécialistes couronne l’entreprise belge qui se distingue par sa volonté d’entreprendre et d’innover, mais aussi par son sens de la stratégie et de la compétition, son ouverture sur le monde et, bien sûr, sa gestion exemplaire.

Le titre de ‘L’Entreprise de l’Année’ est la distinction la plus prestigieuse pour une entreprise belge. Le 16 octobre dernier, il a été décerné à Spadel. Trasis, elle, a été couronnée ‘L’Entreprise Prometteuse de l’Année’. Rencontre croisée avec leurs CEO.

EY - L’Entreprise de l’Année - Spadel

Qu’est ce qui a convaincu le jury de vous attribuer ce prix ?

Marc du Bois, CEO de Spadel : « Il faut leur poser la question mais le dossier a été rentré avec des chiffres (développement, collaborateurs, CA, rentabilité, …) qui démontrent un excellent travail réalisé ces dernières années.

Il y a aussi des tournants stratégiques qui ont été pris et qui prouvent la force de notre société, ainsi qu’un grand dynamisme dans l’ensemble de nos marques, y compris sous l’angle de l’innovation. »

Gauthier Philippart, CEO de Trasis : « Je pense que nous avons quelques atouts non négligeables tels l’innovation et le potentiel de développement dans les prochaines années. Et puis, il y a évidemment la qualité de nos produits.

La récompense d’un travail de longue haleine

Que signifie cet award pour vous ?

Marc du Bois : « Cela fait évidemment très plaisir. En interne, le message qui a été véhiculé spontanément par tout le monde était que nous pouvions être très fiers. Il faut donner à ce prix toute la valeur qu’il mérite. C’est une reconnaissance pour l’ensemble des collaborateurs. Il a donc été reçu avec bonheur. Ça a été l’occasion également de recevoir beaucoup de félicitations de l’ensemble de nos partenaires et du monde politique. Enfin, cela nous donne pas mal de visibilité en termes de médias. »

Gauthier Philippart : « Au niveau de l’entreprise, c’est bien pour l’équipe. C’est une récompense collective pour le travail effectué.

Nous travaillons quasi exclusivement à l’exportation, cela nous offre donc une belle visibilité en Belgique. J’espère aussi que ça donnera à des gens l’envie de rejoindre notre projet.

Nous sommes à la recherche de 10 à 15 personnes. Ce n’est en tout cas pas un aboutissement à mes yeux, mais le début d’autres belles aventures. »

Être unique dans son marché

En quoi êtes-vous unique ? Quelle est votre plus-value par rapport à vos concurrents ?

Marc du Bois : « Notre côté unique c’est la qualité des eaux liée à la qualité de leurs protections. Nous sommes très à cheval sur toutes les questions liées aux problématiques environnementales.

Ce qui entoure les sources de Spa doit être parfaitement sain et protégé. Nous avons pris toute une série de positions assez avant-gardistes sur le développement durable.

Ensuite, ce qui nous distingue est notre choix stratégique d’axer notre innovation sur la ‘naturalité’ et d’être un acteur régional avec une empreinte écologique plus faible. Ça n’a pas de sens d’importer de l’eau embouteillée sur plus de 1.000 km alors que nous avons en Belgique avec Spa et Bru les meilleurs eaux naturelles en Europe.

Le dernier point qui nous distingue est le caractère familial de l’entreprise qui prône une culture d’entrepreneurship.»

Gauthier Philippart : « Notre marché est mondial. Nous vendons des produits en Australie, en Argentine, au Canada et en Europe.

Il existe beaucoup de concurrents, essentiellement européens, mais finalement très peu dans notre pays. Notre atout est que nous maîtrisons l’entièreté du cycle de vie du produit : de la conception à la production et à l’installation.

Nous maîtrisons aussi les compétences nécessaires à la conception de son appareillage dans une seule équipe puisque nous travaillons l’éléctromécanique, la chimie, l’informatique, les affaires réglementaires.

Nous sommes les seuls à avoir ces compétences intégrées dans notre marché. Les autres sous-traitent en effet à chaque fois une partie de la conception du produit. »

« Trasis doit tripler d’ici 5 ans. »
Gauthier Philippart, CEO Trasis

Le futur c’est déjà aujourd’hui

Comment voyez-vous le futur ?

Marc du Bois : « Spadel revient de loin. Mais j’ai la chance de surfer sur des vagues porteuses. Les tendances de consommation correspondent au concept de boisson que nous mettons sur le marché. Le consommateur veut du sain, du naturel, du bon et du peu calorique. Nous répondons à cela.

Une autre tendance c’est ‘On veut du près de chez nous’. Spadel peut donc envisager le futur avec une certaine sérénité. »

Gauthier Philippart : « L’objectif peut paraître très ambitieux mais il me semble raisonnable. Nous devons tripler notre activité d’ici 5 ans. Tripler le CA et passer de 45 à 150 collaborateurs. »

Quel rôle joue l’innovation dans les activités de votre entreprise ?

Marc du Bois : « Sans innovation, ç’est la mort. Ces dernières années, nous avons créé 7 produits totalement innovants d’eau pétillante avec arôme naturel et zéro calorie.

Innover est capital car c’est aussi créer de l’emploi quand le produit fonctionne. Nous avons engagé 40 personnes en 2017. Nous ferons de même en 2018. »

Gauthier Philippart : « L’innovation est la clef de la réussite d’une société comme la nôtre. Nous possédons 12 brevets et consacrons 15 à 18% du CA en RnD. »

Quels sont vos grands défis pour les prochaines années ?

Gauthier Philippart : « La croissance est une bonne chose mais elle doit être digérée. On a donc commencé à mettre en place des structures de mid-management, des départements spécifiques pour que chaque personne trouve sa place dans notre société. Il faudra aussi veiller à garder notre ADN d’entreprise : communication, réactivité et innovation. »

Marc du Bois : « Le plus grand défi est d’asseoir sa croissance pour continuer à se développer d’une façon rentable et durable. Ensuite, de continuer à jouer notre rôle de leader dans les eaux minérales naturelles et de prendre une position unique dans le marché des limonades avec des produits naturels avec un faible taux de calories »

C’est le challenge qui fait l’homme

EY - L’Entreprise de l’Année - Trasis

Quel est le meilleur conseil reçu en tant qu’entrepreneur ? Et que vous aimeriez transmettre ?

Gauthier Philippart : « Mon meilleur conseil c’est ‘Do it’. Je suis ingénieur civil, je n’ai pas été formé à la gestion. Tout a été appris sur le tas au fur et à mesure du projet.

Un autre conseil serait de dire ‘Ça va être pire que ce que tu crois. Mais n’y pense pas de trop’. Il faut rester confiant. Le travail et la réflexion amènent toujours un résultat. C’est une question de patience. »

Marc du Bois : « Je dis aujourd’hui, 17 ans après la mort de mon frère qui était l’administrateur délégué : c’est le défi que je devais relever qui m’a boosté. Je suis devenu ce que je ne pensais pas devenir. C’est le challenge qui fait l’homme et la société. Et là, tout est possible. »

Que peuvent apprendre les entreprises établies d’une entreprise prometteuse comme la vôtre ?

Gauthier Philippart : « Nous avons toutes les qualités d’une PME : réactivité, flexibilité, attention du client. Et cela, avec l’envie d’avoir des produits de très haute qualité tout en restant à l’écoute du client. »

« Il faut être inspirant pour les autres. Dans ce que nous disons et dans ce que nous faisons. »
Marc du Bois, CEO Spadel

Que peuvent apprendre les entreprises prometteuses d’une entreprise établie comme Spadel ?

Marc du Bois : « Notre entreprise a douté pendant plusieurs années. Spadel a perdu 25 % de son business entre 2008 et 2010 suite à la crise financière. Ça n’a pas été facile.

Mais aujourd’hui, nous sommes solides et nous avons une stratégié claire et ambitieuse. Une entreprise qui démarre peut apprendre que l’histoire n’est pas faite que de lignes droites.

Parfois on doit changer ses plans. Et parfois, on doit aussi reculer. Je passe beaucoup de temps avec des jeunes (Ichec, IAG, ULG) et je leur raconte toujours que je n’étais pas destiné à devenir le patron que je suis devenu.

Et quand je raconte mon message, j’essaye d’être inspirant dans ce que je dis et dans ce que je fais pour leur donner envie d’entreprendre. »

L’innovation, une des clés de la réussite

Spadel est une entreprise belge, familiale et en pleine transformation. Active dans le monde de la boisson naturelle embouteillée, Spadel peut compter sur l’enthousiasme de 1.287 employés. Elle est présente en Belgique, au Pays-Bas, en France, au Royaume-Unis et en Bulgarie.

EY - L’Entreprise de l’Année - Spadel
EY - L’Entreprise de l’Année - Trasis

Trasis conçoit, fabrique et commercialise de solutions permettant de réduire le risque de contamination lors de la manipulation de produits pharmaceutiques radioactifs. Fondée en 2004, Trasis peut aujourd’hui compter sur 58 collaborateurs.