The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

Impulse: the latest news and inspirational stories from and for entrepreneurs

>> CFO >> Impulse

Fusions et acquisitions : quelles sont les éléments clés du succès ?

CFO

EY - Fusions et acquisitions : quelles sont les éléments clés du succès ?

Le volet M&A figure parmi les priorités des entreprises. Si l’on en croit les résultats du Baromètre du CFO, la croissance et la diversification sont les principaux motifs d’une reprise. Le marché est très actif actuellement.

De plus, grâce aux frais de financement bas, le capital disponible est très important. Els Degroote, Associée M&A chez EY, présente le paysage M&A actuel.

Contact

EY - Els Degroote

Els Degroote
Associée M&A chez EY
+32 (0)2 774 92 19

Les résultats du Baromètre du CFO sont clairs : 75 % des sondés indiquent avoir déjà été impliqués dans un processus d’acquisition ou de fusion, dans la position d’acquéreur pour les trois-quarts d’entre eux.

La plupart des répondants préfèrent vendre leur entreprise au plus offrant, par une cession à leur propre direction (15 %) ou en private equity (12 %). 36 % des répondants indiquent même avoir initié un processus de vente de manière à traiter directement avec le vendeur et d’éliminer la concurrence éventuelle.

EY - Durant ces 5 dernières années, votre entreprise a-t-elle été impliquée dans un processus de fusion ou de reprise ?

Une préparation décisive

Une opération de fusion ou d’acquisition requiert beaucoup d’attention, tant de la part de l’acquéreur que de celle du vendeur, avec un rôle clé pour le CFO. 59 % des sondés affirment que la combinaison du processus M&A et des tâches opérationnelles quotidiennes constitue le principal défi d’un tel processus.

Lors de ce genre d’opérations, l’aspect financier doit non seulement fournir un historique précis des chiffres, mais également livrer un business plan fiable. Par conséquent, en plus de disposer d’une vue optimale des chiffres jusqu’au niveau le plus bas, le CFO doit conserver une vision panoramique afin de soutenir le plan d’avenir du CEO avec conviction et confiance.

C’est la raison pour laquelle lors d’une opération d’acquisition, le CFO fait souvent appel à des conseillers financiers externes. De même, lorsqu’une entreprise procède à une reprise, le CFO joue un rôle crucial. Il doit procéder à un audit très poussé, afin de permettre de déterminer si le prix demandé correspond à la valeur de l’entreprise.

EY - Lorsque vous envisagez la vente de votre entreprise, à qui préféreriez-vous la vendre / transmettre ?

La croissance et la diversification sont les principaux motifs d’une reprise.

Chiffres et émotions

Outre les chiffres, les émotions jouent un rôle clé. Une reprise ou vente peut générer des tensions parmi les collaborateurs. Des réunions informelles peuvent contribuer dès le départ à améliorer l’alchimie entre le vendeur et l’acquéreur.

Les entreprises impliquées dans une opération de reprise investissent beaucoup d’énergie et de moyens dans une opération M&A, ce qui génère un volume de tâches important en plus de la charge de travail habituelle.

Un processus de vente raté entraîne souvent une déception. Le non-aboutissement d’un accord à l’issue d’une collaboration intensive en due diligence entraîne également des déceptions la plupart du temps. Dans un processus concurrentiel en revanche, l’intervention de plusieurs parties instaure les meilleures conditions.

Les bonnes méthodes d’évaluation

Selon le Baromètre du CFO, le prix correct constitue l’un des facteurs clés de réussite d’une opération M&A. Il existe plusieurs méthodes d’évaluation pour déterminer le prix. La plus simple (et la plus utilisée, d’après le Baromètre du CFO) consiste à multiplier l’EBITDA par un multiplicateur, qu’il faut toutefois appliquer sur la base adéquate, à savoir l’EBITDA normalisé.

L’analyse discount cashflow est également courante, mais elle est moins accessible en raison de la complexité et du nombre de paramètres. Dans le cadre d’une opération M&A, la fixation du prix, la capacité à impliquer la direction et un plan d’intégration rondement mené constituent les éléments les plus prisés par les répondants.

Le calendrier et les bons choix sont également cruciaux. Il importe donc d’analyser régulièrement les activités de l’entreprise, afin de définir son cœur de métier. Près de 50 % des répondants revoient les activités de leur entreprise au moins une fois par an. 20 % ne se posent jamais cette question, ce qui est risqué.

EY - Quelle méthode d’évaluation utilisez-vous ?

Le private equity peut constituer un moteur de croissance et de professionnalisme accru d’une entreprise rachetée.

Une due diligence décente

La préparation implique la notion de due diligence. Plus la préparation est fluide, plus la vente ou l’acquisition sera rapide. La due diligence englobe divers aspects : financier, fiscal, état du marché, pensions, assurances, environnement…

Il convient aussi de tenir compte de l’aspect juridique. Les contrats doivent être bétonnés. Selon le Baromètre du CFO, la direction est au centre de l’attention.

En cas de reprise, le financement maximal et le prix le plus bas constituent la combinaison gagnante. On se tourne alors avec avidité vers les banques et leurs frais de financement. La dette senior classique est la forme la plus récurrente de financement.

La transaction n’est quasi jamais totalement financée par un financement senior, mais des fonds propres (entre 25 et 50 %) interviennent toujours. Si un trou subsiste, le repreneur a recours à un financement mezzanine.

Comment influencer la digitalisation des dossiers M&A ?

Quel est le rôle de la digitalisation des dossiers M&A ? Remplacer les classeurs remplis de dossiers papier par une salle de données virtuelle. La due diligence financière évolue elle aussi en profondeur. Grâce à la digitalisation, on peut traiter de gigantesques volumes de données, ce qui permet d’effectuer des analyses approfondies et minutieuses d’une pression sur un bouton.

Les M&A, un travail d’équipe

Une vente ou reprise implique plusieurs acteurs : la partie responsable de la due diligence financière, qui fait qu’un audit indépendant contribue à un label de qualité, le conseiller M&A, qui veille au bon déroulement des négociations et les coordonne, et des avocats spécialisés en M&A, qui gèrent l’intégralité de la documentation juridique.