Perspectives 2016 dans le secteur canadien de l’assurance de dommages

  • Partager

Sommaire

Pour les assureurs de dommages canadiens, 2016 sera une année d’incertitude et de changement. D’une part, l’économie de partage et les exigences réglementaires continueront de perturber le secteur au cours des 12 prochains mois. D’autre part, la consolidation et l’évolution des attentes des clients mèneront à l’innovation dans la façon dont les assureurs mènent leurs activités.

Incidence des forces externes sur le marché canadien de l’assurance de dommages en 2016

(0 = Très faible incidence, 10 = Très forte incidence)

 
Contexte concurrentiel

Technologies

Les technologies numériques, comme les médias sociaux, la télématique et l’analyse de données, redéfinissent le marché de l’assurance. Leur incidence se répercutera sur la plupart des secteurs de l’entreprise, allant du marketing et de la distribution au service à la clientèle et à l’établissement des modèles de tarification.

 
Contexte concurrentiel

Contexte concurrentiel

La concurrence s’intensifiera, car les assureurs bien établis agissent rapidement pour tirer parti de l’évolution du marché qui change la donne. Les défis proviendront également de sources non traditionnelles, comme les technologies financières, qui offrent des solutions numériques novatrices.

 
Attentes des clients

Attentes des clients

Les services offerts dans d’autres secteurs maîtrisant le numérique amènent les consommateurs à demander des expériences plus personnalisées aux assureurs. Puisqu’il est plus facile de comparer les offres sur Internet, les assureurs en ressentiront probablement beaucoup les effets.

 
Conditions économiques et financières

Conditions économiques et financières

L’incertitude entourant les conditions économiques et financières persistera en 2016. La lenteur de la croissance économique, la dépréciation du dollar canadien et la faiblesse du secteur du pétrole et du gaz constituent des risques de baisse majeurs pour les assureurs.

 
Réglementation

Réglementation

En 2016, les assureurs devront rester bien au fait de l’évolution de la réglementation, mettre en place des processus de gestion des risques et multiplier les fonctions de contrôle. Plus particulièrement, les changements des facteurs de fonds propres auront des incidences pour les entreprises qui investissent dans les technologies, les actions et les placements étrangers.

 
Cyberrisques

Cyberrisques

La transformation numérique exposera les assureurs à de plus grands risques de fraude, de vol de données et d’activisme politique. En raison d’un accès élargi aux données sensibles, les violations de la vie privée deviendront une plus grande préoccupation, tout comme les risques d’atteinte à la réputation par l’utilisation des médias sociaux.

 
Catastrophes

Catastrophes

Les nombreuses catastrophes naturelles ou causées par l’homme des années antérieures ont été moins fréquentes dans la dernière année. Pourtant, à l’échelle mondiale, les changements climatiques et les catastrophes naturelles représentent un défi permanent pour les assureurs de dommages.

Feuille de route de la transformation : les priorités pour 2016

En 2016, les assureurs de dommages devront préparer une feuille de route sur la transformation stratégique qui soit alignée sur les nouveaux impératifs des clients. Le peaufinage des produits patrimoniaux et des approches traditionnelles ne suffit pas — il faudra une nouvelle approche de l’extérieur vers l’intérieur qui part du client et s’harmonise avec les tendances numériques et les mouvements du marché, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du secteur de l’assurance.

Tout spécialement, les grands assureurs se concentreront sur la voie du changement suivante :

 

Télécharger la version imprimable de Perspectives 2016 dans le secteur canadien de l’assurance de dommages

 

Télécharger la version imprimable de
Perspectives 2016 dans le secteur canadien de l’assurance de dommages
(537 KB).