La concurrence pour attirer des talents reprend de plus belle

Les sociétés axées sur la productivité ne doivent pas négliger la gestion des talents

  • Partager

(Montréal, le 28 janvier 2015) La fin du boom minier ne signifie pas que la concurrence à laquelle se livrent les sociétés pour attirer des talents est chose du passé, révèle un nouveau rapport d’EY. Les sociétés doivent continuer de se concentrer sur les talents pour réduire au minimum le risque que constituent les tendances plus tenaces, selon EY.

«La concurrence que se livrent les sociétés pour attirer les talents s’est considérablement intensifiée, de dire Zahid Fazal, associé et leader du secteur des mines et métaux pour le Québec chez EY. Pendant le boom, bon nombre de sociétés minières recrutaient des personnes de talent, peu importe le coût. Aujourd’hui, en raison des programmes de réduction des coûts, les offres d’emploi se font plus rares, les personnes les plus talentueuses peuvent convoiter les postes au sommet sur le marché mondial, voire dans d’autres secteurs. Plus que jamais, les sociétés minières ne doivent pas perdre de vue la gestion des talents.»

Selon le rapport d’EY, Productivity in labor: It is only a ceasefire – the war for talent will continue, des facteurs comme le vieillissement de la main-d’œuvre, la mondialisation et les perturbations liées à la technologie ont tous une incidence sur le recrutement futur des talents. Compte tenu de ces tendances, les sociétés qui ne maintiendront pas solidement le cap sur la gestion des talents feront face à deux risques importants :

  • la perte de personnes avisées, expérimentées et compétentes du secteur;
  • une pénurie importante de main-d’œuvre qualifiée au cours de la prochaine reprise.

«Dans la dernière décennie, un nombre croissant de personnes semi-qualifiées ont occupé des postes nécessitant des compétences, explique M. Fazal. Il n’est pas possible de relever le défi de la productivité de la main-d’œuvre de cette façon. Ne sous-estimez pas l’importance de l’expérience dans ce secteur. Mettez en place les bonnes personnes, capables de diriger des projets sur la base de leur expérience directe.»

Selon EY, malgré l’importance des programmes de productivité de la main-d’œuvre, les sociétés doivent se concentrer sur le recrutement, la fidélisation et l’optimisation du capital humain.

«Les sociétés doivent maximiser leur réserve de talents et affecter ces derniers à leurs projets les plus porteurs; elles doivent aussi mettre en place des programmes de gestion des ressources humaines robustes, ajoute M. Fazal. La fidélisation des bonnes personnes est en voie de devenir un avantage concurrentiel clé dans ce secteur.»

Le rapport d’EY révèle que les professionnels chevronnés et expérimentés du secteur minier sont en meilleure position pour se hisser au premier rang du secteur pendant cette période de turbulence, parce qu’ils possèdent les bonnes compétences et qu’ils ont une compréhension approfondie des activités minières et du secteur.

«La demande de professionnels chevronnés et spécialisés du secteur minier ne cesse de croître, poursuit M. Fazal. Mais le fait est que l’offre diminue. Les sociétés qui font preuve d’innovation et de souplesse pour attirer et fidéliser les talents et accroître leur réserve seront celles qui réaliseront des gains de productivité et qui se positionneront pour conquérir le marché au moment de la prochaine reprise.»

– 30 –

À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers et les diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

EY est fière de célébrer 150 ans au Canada. Pour en savoir davantage, visitez le site ey.com/ca/fr. Suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr.