L’indice Canadian Mining Eye d’EY connaît des turbulences au troisième trimestre

Des sources sont disponibles pour discuter des difficultés auxquelles fait face le secteur des mines et métaux au troisième trimestre de 2019

  • Partager
  • L’indice Canadian Mining Eye d’EY enregistre un recul de 3 % au T3 2019
  • Le rebond des prix de l’or devrait stimuler les perspectives de fusion
  • Les prix du nickel ont augmenté de 36 % par suite de la possibilité que l’Indonésie interdise l’exportation de nickel brut

(Montréal, le 14 novembre 2019) L’indice Canadian Mining Eye d’EY a reculé de 3 % au troisième trimestre de 2019, contre un gain de 3 % au trimestre précédent. 

Comparaison des indices T3 2019 T2 2019
Indice Canadian Mining Eye -3 % 3 %
Indice UK Mining Eye 0 % -7 %
Indice composé des mines et métaux S&P/TSX 2 % 2 %
Indice des principales minières 3 % 5 %

 «Ceci peut paraître secondaire, mais il s’agit quand même d’une bonne nouvelle : les prix de l’or ont poursuivi leur progression, stimulés en partie par la récente baisse de taux par la Réserve fédérale américaine, ce qui devrait soutenir les prix à court terme, déclare Patrick Bertrand-Daoust, leader du secteur des mines et métaux d’EY pour le Québec. La récente remontée de l’or devrait stimuler les perspectives de fusion dans le secteur, les sociétés cherchant à utiliser les liquidités excédentaires, mais la prudence est de mise, car les acheteurs privilégient les paiements en actions plutôt qu’en trésorerie, compte tenu de la volatilité des prix de l’or.» 

Les prix du nickel ont grimpé à 36 %, sous l’effet de l’interdiction des exportations du minerai brut envisagée par l’Indonésie. La situation n’a pas été aussi favorable pour les autres métaux de base, notamment le cuivre et le zinc, dont les prix ont baissé de 5 %.

«Les inquiétudes croissantes liées au ralentissement de la croissance mondiale et des négociations commerciales continuent d’influer sur les prix des métaux de base, le cuivre en particulier, indique Patrick Bertrand-Daoust. L’avenir s’annonce toutefois sous de meilleurs auspices, la demande sous-jacente pour le cuivre demeurant forte malgré le resserrement des conditions du marché de l’approvisionnement, et l’insuffisance de l’offre devant être bénéfique pour le zinc à court terme.»

Outre le ralentissement de la croissance mondiale, les sociétés du secteur de mines et métaux ont relevé un certain nombre d’autres risques et occasions d’affaires – notamment l’acceptabilité sociale, l’avenir de la main-d’œuvre et l’optimisation numérique – auxquels elles doivent faire face dans le contexte de disruption actuel.

L’équipe canadienne du secteur des mines et métaux d’EY est disponible pour parler des constatations du rapport. Pour joindre un porte-parole ou obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec : 

Victoria McQueen
victoria.mcqueen@ca.ey.com
416 943 3141

Dina Elshurafa
dina.elshurafa@ca.ey.com
416 941 1818

– 30 –

À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Depuis plus de 150 ans au Canada, nous offrons les points de vue et les services de qualité qui contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers ici et dans diverses économies du monde entier. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr ou suivez-nous sur Twitter : @EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst &Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr.