Le secteur canadien du pétrole et du gaz a du mal à choisir les technologies de pointe dans lesquelles investir

Les entreprises risquent d’être prises de court si elles ne tiennent pas compte du potentiel de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique

  • Partager
  • Les dirigeants d’entreprises, dans une proportion de 89 %, ont révélé qu’ils investiront davantage dans le numérique au cours des deux prochaines années
  • Selon 32 % des répondants, le plus gros problème est de choisir sur quelles technologies miser
  • Pour 42 % des dirigeants, la principale motivation d’investir dans le numérique après des années de volatilité du prix du pétrole est l’amélioration de l’efficience

(Montréal, le 24 janvier 2019) Selon le rapport d’EY intitulé New technology can lead the way, but do you know where you’re headed?, 89 % des entreprises du secteur canadien du pétrole et du gaz intensifient leurs investissements dans les technologies numériques, dans le but de doubler les économies de coûts recherchées. Mais leur plus grand défi stratégique, selon un tiers (32 %) des dirigeants, est de décider sur quel type de technologie miser.

«Les entreprises du secteur canadien du pétrole et du gaz tentent de suivre le rythme de leurs homologues des États-Unis, puisque la réduction du fardeau réglementaire stimule les dépenses d’investissement et la production au sud de la frontière, constate Lance Mortlock, leader du secteur du pétrole et du gaz d’EY au Canada. Dans ce contexte concurrentiel, les entreprises doivent se concentrer sur des secteurs d’activité qu’elles contrôlent et accroître les investissements dans la technologie pour continuer d’améliorer l’efficacité opérationnelle afin d’en tirer un avantage concurrentiel.»

Pour 42 % des dirigeants, les gains d’efficacité demeurent le principal moteur des investissements dans le numérique. Le rapport d’EY intitulé AI in oil and gas: Extracting collective value by humanizing datadécrit comment l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) et de l’apprentissage automatique dans le secteur canadien peut aider les entreprises à tirer parti des données pour améliorer, notamment, la planification et la réalisation de l’entretien des camions, l’analyse des données sur les puits, la planification et l’optimisation du réapprovisionnement en matériaux, l’analyse de la sécurité et des causes fondamentales, ainsi que le recrutement et la planification des départs à la retraite.

Selon les résultats du sondage, les entreprises en général n’ont pas encore compris tout le potentiel de ces technologies. Seulement 52 % des dirigeants disent investir dans l’IA et l’apprentissage automatique à l’heure actuelle.

«Les solutions d’IA et d’apprentissage automatique ont le potentiel de passer au premier plan et de résoudre les problèmes séculaires liés au coût, à la vitesse, à la qualité et à la capacité, ajoute M. Mortlock. Toutefois, les taux d’adoption demeurent bas, étant donné que les entreprises considèrent ces solutions comme étant des technologies à risque élevé qui exigent le recours à des programmeurs et à des scientifiques des données hautement qualifiés – des professions qui, traditionnellement, n’avaient pas la cote dans un secteur longtemps dominé par les opérateurs humains.»

Il conclut : «Les dirigeants devront travailler d’arrache-pied pour réaligner rapidement les activités de façon à tirer pleinement parti du pouvoir des nouvelles technologies tout en perfectionnant les compétences organisationnelles des professionnels en place pour générer immédiatement une valeur commerciale.».

Pour accéder au rapport intégral intitulé AI in oil and gas: Extracting collective value by humanizing data, visitez le site ey.com/ca/AI-oil-gas.

– 30 –

À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance à l’égard des marchés financiers et des diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes.. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

Pour plus d’information, veuillez visiter le site ey.com/ca/fr. Suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com.