Jusqu’à 30 milliards de dollars canadiens demeurent inexploités par les entreprises canadiennes de l’industrie pétrolière et gazière

Améliorations des flux de trésorerie des secteurs intermédiaire, intégré et des services pétroliers

  • Partager
  • La moitié des entreprises canadiennes de l’industrie pétrolière et gazière ont amélioré leurs cycles d’exploitation.
  • L’évolution du secteur oblige les entreprises à optimiser davantage leur fonds de roulement.
  • La transformation numérique peut aider à faire le lien entre des activités différentes et à ajouter de la valeur.

(Montréal, le 19 novembre 2019) L’analyse d’EY Canada et d’American Express Canada démontre que malgré les améliorations apportées au fonds de roulement, un montant d’environ 30 milliards de dollars canadiens demeure piégé dans le bilan des entreprises canadiennes de l’industrie pétrolière et gazière, pour un total global de 230 milliards de dollars en Amérique du Nord.

« Au cours des cinq dernières années, l’industrie pétrolière et gazière au Canada a été dominée par des défis posés notamment par le faible prix du pétrole, les pressions en vue de la décarbonisation et les tensions géopolitiques croissantes, explique Chris Stepanuik, leader des Services consultatifs en optimisation du fonds de roulement d’EY Canada. Ces préoccupations, jumelées à la croissance lente de la demande, incitent à la prudence dans les stratégies de répartition du capital − la priorité étant accordée à l’efficacité sur le plan des capitaux et des activités en vue de réduire les coûts et d’améliorer les flux de trésorerie. »

La plus récente publication d’une série de rapports sur la gestion du fonds de roulement produits par EY et American Express, intitulée Des liquidités dans le baril, démontre que l’accent accru mis sur les liquidités et la gestion du fonds de roulement peut aider à faire croître les rendements du capital, dégager des flux de trésorerie suffisants pour couvrir les investissements et les dividendes et renforcer le bilan.

En raison de la récente période durable d’emprunt à faible taux d’intérêt qui tire à sa fin et de la liquidité de plus en plus restreinte, le coût de la liquidité augmente, ce qui accentue le besoin d’optimiser le fonds de roulement.

« De façon générale, les entreprises de l’industrie pétrolière et gazière ont été lentes à s’adapter à l’optimisation et aux pratiques exemplaires en matière de fonds de roulement et à les adopter, mais nous commençons à constater un changement, affirme Dwain Neckles, vice-président, Grandes entreprises, Services aux entreprises – Mondial, d’American Express Canada. L’industrie dans son ensemble a été le théâtre d’une amélioration considérable sur le plan du cycle d’exploitation au cours des dernières années, des gains importants ayant été réalisés dans les secteurs intermédiaire, intégré et des services pétroliers. Nous remarquons que les entreprises chefs de file sont celles qui ont créé une culture axée sur les flux de trésorerie, augmenté la visibilité du rendement et apporté des améliorations aux processus. »

Selon le rapport, les stratégies fructueuses comptent également sur la technologie numérique pour avoir une plus grande incidence et générer de meilleurs rendements au moyen de la compression et de la normalisation des processus opérationnels non agrégés liés à la chaîne d’approvisionnement, ce qui peut améliorer l’efficience et réduire la « fuite des liquidités ».

« La transformation numérique peut aider à produire de la valeur en permettant des décisions opérationnelles meilleures et accélérées, ce qui mène à une utilisation accrue des actifs et à la réduction des coûts d’exploitation, affirme Chris Stepanuik. Les solutions technologiques qui contribuent aux gains d’efficience et à l’amélioration des flux de trésorerie seront les catalyseurs du succès pour l’industrie pétrolière et gazière d’aujourd’hui et de demain. »

Veuillez consulter le rapport intitulé Des liquidités dans le baril portant sur la gestion du fonds de roulement dans le secteur du pétrole et du gaz.

– 30 –

À propos d’EY

EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance à l’égard des marchés financiers et des diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

Pour en savoir davantage, visitez le ey.com/ca/fr. Suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Des renseignements sur la façon dont EY recueille et utilise les données à caractère personnel ainsi qu’une description des droits individuels conférés par la législation en matière de protection des données sont disponibles sur le site ey.com/privacy. Pour en savoir plus sur notre organisation, visitez le site ey.com.

À propos d’American Express au Canada

American Express est une société de services internationale qui offre à ses clients l’accès à des produits, des connaissances et des expériences qui enrichissent leur vie et contribuent au succès de leur entreprise. American Express, fondée au Canada en 1853, offre une variété de produits de consommation et d’affaires. Pour en savoir plus, visitez americanexpress.ca et communiquez avec nous sur FacebookTwitterYouTube et Instagram.