L’indice Canadian Mining Eye d’EY affiche une amélioration modeste au deuxième trimestre

Des sources sont disponibles pour discuter de la hausse du T2 2018

  • Partager

Montréal, le 15 août 2018 – L’indice Canadian Mining Eye d’EY a affiché une amélioration modeste au deuxième trimestre, en hausse d’un point de pourcentage par rapport au T1 2018.

Comparaison des indices

T2 2018

T1 2018

Indice Canadian Mining Eye

1 %

-7 %

Indice UK Mining Eye

1 %

-10 %

Indice composé des mines et métaux S&P/TSX

6 %

-6 %

Indice des principales minières

2 %

-4 %

Le cours de l’or a reculé de 5 % au T2 2018, alors qu’il avait progressé de 2 % au premier trimestre. Ce recul reflète la force du dollar américain et la hausse récente du taux de la Réserve fédérale américaine de 0,25 % en juin. La possibilité de nouvelles hausses de taux, conjuguée aux préoccupations que suscitent les tarifs et les politiques commerciales des États-Unis, indique que le prix de l’or devrait peu fluctuer au cours du deuxième semestre.

«L’or a été l’un des principaux inducteurs de la hausse du budget d’exploration l’année dernière, a commenté Patrick Bertrand-Daoust, leader du secteur des mines et métaux d’EY pour le Québec. En fait, les dépenses d’exploration ont augmenté en 2017 après quatre années de baisses consécutives dans le secteur. Cette tendance semble se maintenir à l’échelle mondiale, alors que les prix des métaux sont à la hausse.»

Le cours du nickel a augmenté de 12 % au T2 2018, ce qui s’ajoute à la hausse de 4 % enregistrée au T1 2018. À long terme, une progression encore plus marquée est à prévoir en raison de la forte demande pour les batteries rechargeables destinées aux véhicules électriques et, dans une certaine mesure, de la diminution des stocks enregistrée en 2018.

Par ailleurs, les cours du cuivre et du zinc ont diminué respectivement de 1 % et de 11 % au deuxième trimestre. Les deux métaux devraient dorénavant profiter de la demande en constante évolution et des disruptions liées à l’offre sur le marché.

«Bien qu’aucune grande entreprise n’ait encore fait d’investissement important dans le cobalt, on note un engouement grandissant à l’égard du potentiel que représentent les technologies de batteries au chapitre de l’approvisionnement en minéraux, a indiqué Patrick Bertrand-Daoust. Avant d’investir, les entreprises du secteur des mines et métaux devront comprendre l’incidence qu’auront les changements d’attitude et l’évolution des technologies sur la demande de nouveaux métaux et de métaux traditionnels. C’est ce qui déterminera la bonne voie à suivre, et aussi ce qui contribuera à positionner les portefeuilles pour réagir de façon efficace à l’évolution des marchés.»

Section spéciale – Foire aux questions avec George Burns, chef de la direction d’Eldorado

Dans le numéro du T2 de 2018 du Canadian Mining Eye d’EY, vous trouverez également une entrevue avec George Burns, chef de la direction d’Eldorado, au cours de laquelle il a parlé des principaux facteurs de réussite pour diriger une société mondiale, y compris comment faire preuve d’une transparence accrue envers le public.

M. Burns a confié ceci à EY : «Le secteur dans son ensemble a considérablement amélioré sa performance environnementale au cours des trois dernières décennies, et il a misé sur la technologie pour trouver comment continuer de produire de façon responsable les métaux dont nous avons besoin dans le monde où nous vivons. Je crois qu’il est important de tenir le public informé de ce que nous faisons, des raisons pour lesquelles nous avons besoin des métaux que nous utilisons, et des solutions à notre portée pour les produire de la façon la plus durable et la plus respectueuse de l’environnement qui soit.»

Pour accéder à l’entrevue intégrale et au numéro du T2 de 2018 du Canadian Mining Eye d’EY, visitez le site ey.com/ca/miningeye.

L’équipe canadienne du secteur des mines et métaux d’EY est disponible pour parler des constatations du rapport.

– 30 –

À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers et les diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

Pour plus d’information, veuillez visiter le site ey.com/ca. Suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com.