Comment gérer vos impôts personnels 2018-19

Une perspective canadienne

  • Partager

 

Comment tirer parti de la complexité fiscale pour réaliser des économies d’impôt?

Le 30 septembre 2018

Ce n’est un secret pour personne, la fiscalité est omniprésente et peut s’avérer passablement compliquée – surtout peut-être les impôts personnels.

Chez EY, nous sommes déterminés à collaborer à bâtir un monde meilleur. Et nous commençons par le monde qui vous tient le plus à cœur : le vôtre. Nous voulons donc vous faciliter un peu les choses lorsqu’il est question de vos impôts personnels.

Pour bâtir un monde meilleur, il faut se poser de meilleures questions. Comment faire le tri parmi les nombreux crédits d’impôt pour trouver ceux qui conviennent à ma situation? Quelles déductions d’impôt puis-je réclamer pour mes enfants? Que dois-je savoir avant d’acheter une maison ou de faire tout autre investissement important? Quel est le meilleur instrument d’épargne en vue de la retraite : un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ou un compte d’épargne libre d’impôt (CÉLI)?

Dans les pages qui suivent, vous trouverez des astuces, des stratégies, des suggestions et d’importantes mises à jour. Nous espérons qu’elles susciteront des questionnements et vous fourniront des réponses qui vous aideront à mieux comprendre votre situation fiscale, à planifier, à tirer profit des encouragements consentis par les gouvernements et, élément peut-être le plus important, à économiser du temps et de l’argent. Avec un peu de chance, elles contribueront même à alléger votre stress. Comme nouveauté cette année, nous présentons un chapitre sur les nouvelles règles révisées relatives à l’impôt sur le revenu fractionné.

Pour d’autres idées de planification fiscale et d’économies d’impôt, consultez notre site Web, à l’adresse ey.com/ca/fiscalite, ou communiquez avec le bureau d’EY de votre région. La liste des bureaux d’EY est fournie à la fin de la présente brochure.

À moins d’indication contraire, tous les montants présentés sont en dollars canadiens.


La présente publication ne cherche pas à étudier toutes les circonstances dans lesquelles une personne peut être assujettie à l’impôt sur le revenu. Par exemple, elle ne fait qu’un survol de l’imposition des non-résidents, des résidents temporaires, des sociétés de personnes et des entreprises à propriétaire exploitant. Pour de plus amples renseignements sur ces questions ou sur d’autres sujets, veuillez consulter votre conseiller en fiscalité EY. La publication englobe toutes les mesures prises par le gouvernement jusqu’au 30 septembre 2018. Elle reflète également notre compréhension des pratiques administratives de l’ARC et de Revenu Québec à la date de rédaction.