EY Suisse connaît une croissance plus forte: l’ensemble des activités ont progressé de 8,7 % en 2015/2016 pour atteindre CHF 661 millions

  • Partagez

Durant l’exercice 2015/2016, EY Suisse a vu son chiffre d’affaires total croître fortement de 8,7 % à CHF 661,2 millions. Nos prestations de conseil, notamment celles destinées au secteur financier, en ont été le principal moteur de croissance : EY conseille les entreprises dans les domaines d’activité essentiels au cours de leur transformation numérique. L’audit a lui aussi progressé grâce à une offre de services étoffée apportant une plus-value. Dans le but de renforcer la dynamique de croissance dans un environnement de marché toujours très exigeant, EY a conçu de nouvelles solutions client, investi fortement dans la relève et la formation continue et créé plus de 200 nouveaux postes de travail en une année.

ZURICH, LE 25 NOVEMBRE 2016 – EY Suisse a clôturé l’exercice 2015/2016, au 30 juin 2016, avec un produit des activités de services de CHF 661,2 millions (+8,7 %), ce qui signifie que son rythme de croissance s’est encore accéléré par rapport aux années précédentes. En termes nets, le produit des activités de services, hors prestations fournies par les entités étrangères d’EY et hors frais, a augmenté de 4,2 %, à CHF 514,3 millions. « Le marché du conseil et de l’audit est en proie à une vive concurrence. C’est pourquoi nous sommes très satisfaits de notre résultat. En tant que CEO, j’ai pu investir considérablement en qualité, en technologie et en collaborateurs et transmettre une organisation en bonne santé à mon successeur à la fin de l’exercice sous revue. Nous resterons à l’avenir également l’entreprise de la branche qui est la plus fortement intégrée à l’échelle mondiale et entendons étendre notre positionnement, déjà solide, au cours de l’année à venir », affirme Bruno Chiomento, président du conseil d’administration d’EY Suisse.

Les prestations de conseil enregistrent une croissance à deux chiffres

Dans le secteur du conseil en transactions et du conseil d’entreprise, le produit des activités de services a bondi de 21,7 %, ressortant à CHF 210,8 millions. La hausse du chiffre d’affaires enregistrée dans les prestations de conseil est à mettre en grande partie à l’actif de notre unité dédiée aux services financiers. « Nos équipes font partie des têtes de file en ce qui concerne les thèmes pertinents, notamment le conseil stratégique, et elles ont pu soutenir les clients de manière à avoir une incidence sur le résultat. Au cours de l’exercice sous revue, nous nous attendons à une nouvelle hausse du chiffre d’affaires, surtout en dehors du secteur financier », explique Marcel Stalder, CEO d’EY Suisse depuis le 1er juillet 2016.

EY Suisse offre à ses clients un conseil en transformation numérique intégré et part du principe que les entreprises vont travailler de plus en plus en réseau afin de proposer aux consommateurs des formules de solutions complètes. « La digitalisation a déclenché un processus de transformation fondamental qui touche aujourd’hui tous les secteurs. EY apporte à ses clients un soutien intégré lors de ce changement en couvrant les domaines de conseil importants, de la stratégie à l’adaptation des fonctions de support, de l’architecture informatique et de la culture de l’entreprise en passant par le développement de nouveaux modèles commerciaux. En ce qui concerne les prestations classiques telles que l’audit et le conseil fiscal, nous nous appuyons sur les technologies et méthodes d’analyse les plus modernes. Ainsi, nous offrons non seulement la sécurité mais également une vraie valeur ajoutée », déclare Marcel Stalder.

Les activités d’audit et de conseil dans le secteur financier ont affiché une nouvelle fois une dynamique élevée. EY Suisse a réalisé 46 % de son chiffre d’affaires à travers des prestations destinées aux clients du secteur des services financiers. « Depuis mon entrée en fonction, nous avons pris différentes mesures afin de reproduire, dans les secteurs industriels, les succès que nous avons enregistrés dans le secteur des services financiers au cours des dernières années », souligne Marcel Stalder.

Un environnement compétitif dans l’audit

La concurrence reste ardue sur le marché de l’audit : les nouvelles réglementations de l’UE concernant la rotation obligatoire des sociétés d’audit vont conduire, en Suisse également, à une recrudescence des appels d’offres. De même, de nouveaux standards sont synonymes de nouveaux défis pour les auditeurs. Le produit brut des activités de services a augmenté de 1,8 % à CHF 265,9 millions, ce qui représente une hausse semblable à celle de l’année précédente. « Grâce à de nouvelles technologies comme des logiciels d’analyse de données et de la robotique, EY n’analyse pas seulement des échantillons, mais des ensembles de données complets et les vérifie de manière automatisée. Cela nous permet de détecter des schémas et tendances cachés, de comparer les résultats directement à l’aide de références et de signaler les opportunités et les risques à prendre en compte. Le conseil d’administration, les investisseurs et les autres destinataires de l’audit bénéficient ainsi d’une vraie valeur ajoutée », affirme Bruno Chiomento.

Le conseil fiscal et juridique de plus en plus demandé

Le secteur du conseil juridique et fiscal a terminé l’exercice sur une forte croissance de 6,1 %, générant CHF 184,4 millions. « Les vastes réformes fiscales et des prescriptions plus strictes en matière de transparence signifient des charges de travail plus importantes pour de nombreuses entreprises. En période de bouleversements intenses, nous créons un environnement de sécurité pour nos clients et les encadrons étroitement. Nous observons par ailleurs les consolidations à venir sur le marché pour les prestations juridiques et en profitons pour effectuer des investissements stratégiques supplémentaires. Nous souhaitons jouer ici un rôle actif », explique Marcel Stalder.

Investissements constants dans les collaborateurs

À fin juin 2016, 2627 personnes originaires de 61 pays travaillaient pour EY Suisse. Cette année aussi, EY a investi massivement dans de nouveaux collaborateurs ainsi que dans la promotion et le développement de ses employés. Le nombre de postes à temps plein a augmenté de 7,4 % en fin d’exercice. Pas moins de 335 jeunes diplômés des universités ont rejoint les rangs d’EY et commencé une carrière prometteuse, et 78 personnes sont revenues travailler chez EY. « EY contribue activement à doter l’économie suisse d’un contingent suffisant de spécialistes. Nous assumons pleinement notre rôle dans ce domaine, quels que soient les cycles conjoncturels, et continuerons à l’assumer dans le futur », précise Bruno Chiomento. Chaque collaborateur a en moyenne suivi 70 heures de perfectionnement pendant l’exercice, soit une progression d’un peu plus de 20 %.

Chiffres de l’exercice allant du 1er juillet 2015 au 30 juin 2016

Produit des activités de services, par secteur d’activité (brut) :

 Secteur d’activité 2014/15
en mio CHF
2015/16
en mio CHF
Variation
en %
Audit
(Audit et Assurance Services)
261,1 265,9 +1,8
Conseil fiscal et juridique
(Tax et Legal Services)
173,8 184,4 +6,1
Conseil d'entreprises
(Advisory Services)
173,3 210,8 +21,7
Total 608,2 661,2 +8,7

Produit des activités de services, par secteur d’activité (net) :

 Secteur d’activité 2014/15
en mio CHF
2015/16
en mio CHF
Variation
en %
Audit
(Audit et Assurance Services)
228,9 229,6 +0,3
Conseil fiscal et juridique
(Tax et Legal Services)
138,0 133,2 -3,9
Conseil d'entreprises
(Advisory Services)
126,7 151,4 +20,0
Total 493,6 514,2 +4,2

EY Suisse : collaborateurs et formation

  2014/15 2015/16 Variation
en %
Collaborateurs (à temps plein) 2286 2456 +7,4
Formation par collaborateur 57,4 heures 69,5 heures +21,1

Download


À propos de l’organisation mondiale EY

L’organisation mondiale EY est un leader dans le domaine des services de l’audit, de la fiscalité, des transactions, du droit et du conseil. Nous utilisons notre expérience, nos connaissances et nos services afin de contribuer à créer un lien de confiance au sein des marchés financiers et des économies à travers le monde. Nous possédons les meilleurs atouts pour cette tâche – d’excellentes prestations d’audit et de conseil, des équipes remarquables et un service qui dépasse les attentes de nos clients. Building a better working world : notre mission globale est d’encourager l’innovation et de faire la différence – pour nos collaborateurs, pour nos clients et pour la société dans laquelle nous vivons.

L’organisation mondiale EY désigne toutes les sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited (EYG). Chacune des sociétés membres d’EYG est une entité juridique distincte et indépendante, et ne peut être tenue responsable des actes ou omissions des autres entités. Ernst & Young Global Limited, société britannique à responsabilité limitée par garantie, ne fournit pas de prestations aux clients. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur notre site Internet www.ey.com.

L’organisation EY est représentée en Suisse par Ernst & Young SA, Bâle, avec dix bureaux à travers la Suisse et au Liechtenstein par Ernst & Young AG, Vaduz. Dans cette publication, « EY » et « nous » se réfèrent à Ernst & Young SA, Bâle, une société membre d’Ernst & Young Global Limited.