8 Jun 2020
Woman checking her tablet and phone

Gérer la sortie de crise en innovant

By Brice Lecoustey

Partner in Consulting services for the Asset Servicing, Commercial and Public sectors

Brice is a Consulting Partner focused on Business transformation enabled by Digital technologies. My role is to support you on that journey to bring you the best of EY in your industry.

8 Jun 2020
Related topics Consulting Innovation

La crise sanitaire a fait vaciller le socle de toutes les entreprises et mis à mal leur  trésorerie. Comment innover quand on repart presque de zéro et que l’avenir est fait de beaucoup d’incertitudes ? Brice Lecoustey, Partner et Digital Leader chez EY Luxembourg, répond à nos questions.

Ces derniers mois, quelles mesures ont été prises par les entreprises pour lutter efficacement contre la crise ?

Leur première préoccupation a été de réduire leurs coûts et de les comprendre afin de les optimiser à court et moyen terme pour préserver leur trésorerie. Pour cela, elles ont dû actionner différents leviers sur la main-d’œuvre, la force de vente et différents types d’achat. Elles ont aussi essayé d’assurer la continuité de leurs opérations et la vente de leurs produits/services en mettant en place le Digital Workplace afin que les salariés puissent travailler confinés. Le bureau virtuel a donc été accéléré par la crise car il implique de disposer d’une très bonne connectivité, d’une cloudification du data pour avoir accès aux données internes, clients, fournisseurs… et, parfois de mettre en place des plateformes de vente en ligne. Ces éléments, qui appartiennent à la transformation digitale, et souvent remis à plus tard avant la crise, ont été boostés en quelques semaines. On est « devenu digital » en quelques jours, alors que l’on « faisait du digital » tout juste avant. La crise sanitaire a donc obligé beaucoup d’entreprises à franchir le pas.  

 

Quelles sont, selon vous, les actions désormais à entreprendre pour mieux gérer la sortie de crise et pérenniser son entreprise ?

L’innovation doit être au cœur des réflexions des entreprises si elles veulent mettre tous les atouts de leur côté pour rebondir une fois engagées dans l’après-crise. Ces réflexions sont à mener sur 4 axes : transformation du business model ou comment redémarrer dans le nouveau contexte ? Il est impératif de le rendre plus flexible et d’élargir son champ d’activité en réfléchissant sur son savoir-faire, sa capacité d’innovation… et s’ouvrir à de nouvelles activités via la diversification. Comme on l’a vu, certaines entreprises industrielles ont pu facilement adapter leurs lignes de production pour fabriquer des masques ou du gel hydroalcoolique car elles possédaient déjà des outils robotisés, donc reprogrammables. D’autre part, il faudra que les industriels soient attentifs aux opportunités de rachat, d’acquisition ou de partenariats dans les prochains mois. 

Le deuxième axe porte sur l’adoption d’une stratégie innovante go-to-market pour continuer à aller au contact de ses clients et de nouveaux marchés, en développant une approche multicanale diversifiée et digitalisée, et en proposant de nouvelles expériences clients.

Troisième axe, l’adaptation de son business model opérationnel via plus d’automatisation, d’outils digitaux et d’objets connectés pour réduire les coûts et augmenter la productivité. On a vu que le tout mondialisé a ses limites, il faut donc (ré)intégré plus de « local » dans les activités, ce qui boostera l’écosystème local et national. Il faudra aussi mieux maîtriser sa Supply Chain pour contrôler les flux ainsi que recourir à plus d’automatisation pour toutes les activités administratives, RH, finances…

Le dernier axe concerne l’analyse de l’impact de la crise sur l’offre de services. Il va falloir innover et la repenser. Toutes les entreprises qui s’étaient adjoint les services de start-up, par exemple, sont celles qui pourront innover rapidement et rebondir plus facilement.

A ces 4 axes s’en ajoute un 5e, et non le moins important : quel protocole de gestion des risques, de résilience et de redondance mettre en place pour gérer mieux que lors de cette crise les procédures de travail à distance, l’accès aux données, la sécurité informatique… le Risk Management, délaissé depuis quelques années, va redevenir un incontournable au sein des organisations.

Comment EY, en particulier, a-t-elle assisté ses clients et que mettez-vous en œuvre pour les accompagner à l’avenir ?

Par exemple, nous avons partagé avec nos clients des bonnes pratiques sur la gestion et la sortie de crise : actions d’urgence à mettre en place, gestion de trésorerie… Nous sommes occupés à préparer un hackathon au niveau européen pour aider les entreprises, d’un secteur marchand encore à déterminer, à trouver de nouvelles idées, débouchés, marchés, à modifier leurs business  models… bref, à être plus agiles pour mieux rebondir après cette période qui aura été très compliquée pour tout le monde. 

Summary

Gérer la sortie de crise en innovant. Interview publiée par Entreprises Magazine. Propos recueillis par Isabelle Couset.

About this article

By Brice Lecoustey

Partner in Consulting services for the Asset Servicing, Commercial and Public sectors

Brice is a Consulting Partner focused on Business transformation enabled by Digital technologies. My role is to support you on that journey to bring you the best of EY in your industry.

Related topics Consulting Innovation