4 minute read 14 Apr 2020
5G -accompagnement

5G : une appétence forte, mais un accompagnement nécessaire

By Gabriel De Maigret

EY Luxembourg Audit Assurance Partner, Deputy PPD Leader

Over 14 years of experience in commercial and industrial companies and primarily in technology, media and Telecom sectors Gabriel is a qualified chartered accountant in Luxembourg since 2016.

4 minute read 14 Apr 2020

Attendue pour cette année au Luxembourg, la 5G, grâce à des performances décuplées, offre de nouvelles opportunités de développement aux entreprises. Le cabinet d’audit et de conseil EY s’est penché sur l’intérêt des grandes organisations pour la 5G et sur la façon de les accompagner dans cette révolution technologique.

O
ffrant des débits accélérés, un temps de latence réduit et une haute fiabilité, la 5G est la prochaine grande évolution technologique qui touchera le Luxembourg. Ses enjeux et ses opportunités, pour de nombreux secteurs économiques, sont multiples. En septembre et octobre 2019, EY a ainsi mené une grande enquête à ce sujet, intitulée « Maximize the 5G opportunity for enterprise », auprès de 1.012 entreprises actives dans des domaines variés à travers le monde, y compris au Luxembourg, et dont les résultats viennent d’être publiés. « L’objectif de cette enquête était double, explique Gabriel de Maigret, associé chez EY Luxembourg. D’une part, nous souhaitions analyser l’appétence des grandes organisations vis-à-vis de la 5G et la manière dont ils vont l’intégrer. D’autre part, nous désirions évaluer la façon dont ces organisations souhaitent être accompagnées dans leur transition vers la 5G. »

Si l’enquête a été menée à l’échelle du globe, ses résultats sont tout à fait applicables au Luxembourg. « Les conclusions de cette étude sont conformes à ce que l’on constate sur le terrain, ici, souligne Gabriel de Maigret. Toutefois, c’est un domaine qui évolue très rapidement. Il serait donc pertinent de réévaluer la situation afin de déterminer si la vision du marché a évolué en fin d’année, lorsque le lancement commercial de la 5G aura eu lieu au Grand-Duché. »

Des investissements croissants

Plusieurs éléments intéressants ressortent de cette étude. Tout d’abord, on constate un enthousiasme général vis-à-vis de la 5G : 15 % des entreprises investissent dans la 5G actuellement – ce qui est faible au regard, par exemple, de l’intelligence artificielle qui avoisine les 60 % – mais la tendance a vocation à s’accélérer. En effet, 54 % des organisations interrogées ont l’intention d’investir dans cette technologie à court terme (entre un à trois ans). Et d’ici fin 2022, la proportion d’entreprises qui investit dans la 5G sera identique à celle qui investit dans l’Internet des Objets.

Une approche timide

Toutefois, la plupart des entreprises n’en sont qu’aux prémices de leurs réflexions. Seulement 3 % des entreprises ayant des plans d'investissement dans la 5G, actuellement ou dans le futur, disposent de la 5G opérationnelle au sein de leurs organisations, quand 67 % d’entre elles se lancent dans des essais 5G ou discutent des investissements 5G avec leurs fournisseurs, et 28 % prévoient un déploiement de la 5G au sein de leurs organisations. « Les stratégies sont donc moins ambitieuses que ce que l’on aurait pu imaginer, confie Gabriel de Maigret. En outre, les premières applications mises en avant par les entreprises restent classiques. Les applications de la 5G plus avant-gardistes ou futuristes, telles que la maintenance prédictive, la chirurgie à distance ou le machine-to-machine automatisé par exemple, apparaissent en deuxième plan. Si certains secteurs, tels que le monde automobile, semblent plus avancés dans leur réflexion sur ce que la technologie peut leur apporter, l’étude donne l’impression globale que beaucoup d’acteurs sont encore timorés vis-à-vis de la 5G. »

Pour 37 % des organisations sondées, le principal défi auquel elles se disent confrontées concerne la complexité de l’intégration de la 5G dans leurs processus et vis-à-vis des autres technologies. Un tiers d’entre elles évoquent aussi un manque de budget pour supporter les investissements dans la 5G.

La nécessité d’être soutenu

Pour déployer leur stratégie 5G, les entreprises souhaitent donc pouvoir s’appuyer sur un partenaire qui les guiderait dans cette voie. « Au-delà des opérateurs de télécommunications qui assurent la connectivité et la mise en place du réseau 5G, les organisations aimeraient pouvoir faire appel à un interlocuteur capable de leur proposer des solutions end-to-end, de mettre en place les différentes technologies pour faire évoluer leur business, de les aider à repenser leurs processus, explique Gabriel de Maigret. Dans le paysage actuel, ni les cabinets de conseil, ni les consultants IT, ni les opérateurs télécoms ne sont actuellement en mesure de répondre à ces besoins de manière indépendante. »

La 5G n’est pas qu’un simple prolongement de la 2G, de la 3G et de la 4G. « Cette cinquième génération des standards de téléphonie mobile met la technologie au service d’autres acteurs que les opérateurs télécoms, poursuit l’expert. Elle ouvre la voie à des projets divers, qui varient fondamentalement d’un secteur à l’autre, d’une entreprise à l’autre. Elle appelle à l’innovation et à la personnalisation. » C’est pourquoi la 5G nécessite de créer des partenariats entre acteurs afin de pouvoir accompagner au mieux les entreprises dans leur stratégie, les aider à optimiser l’apport de cette nouvelle technologie et à penser en dehors des sentiers battus. L’appel est lancé.

 

Summary

 

Si la 5G est la prochaine grande évolution technologique qui touchera le Luxembourg, elle n’est pas qu’un simple prolongement de la 2G, de la 3G et de la 4G. En effet la 5G appelle à l’innovation et à la personnalisation, d'où la nécessité de créer des partenariats entre acteurs afin de pouvoir accompagner au mieux les entreprises dans leur stratégie, les aider à optimiser l’apport de cette nouvelle technologie et à penser en dehors des sentiers battus.

About this article

By Gabriel De Maigret

EY Luxembourg Audit Assurance Partner, Deputy PPD Leader

Over 14 years of experience in commercial and industrial companies and primarily in technology, media and Telecom sectors Gabriel is a qualified chartered accountant in Luxembourg since 2016.