The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

Chez EY, une culture du respect à faire vivre et grandir

Afin de rappeler à tous ses collaborateurs que le respect est le socle du bien travailler ensemble, EY lance cet automne une campagne de sensibilisation nationale.

EY est une grande entreprise. Au sens propre du terme. Que ce soit à Paris ou dans nos bureaux régionaux, nous sommes comme une petite ville : nombreuses, très nombreuses sont les personnes qui s’y croisent tous les jours, échangent, vivent ensemble.

Leurs métiers sont multiples, leurs personnalités et leurs façons d’interagir sont différentes. C’est ce qui fait notre richesse. Mais c’est aussi ce qui peut créer des tensions. Demander à tous nos collaborateurs de placer le respect d’autrui au centre de leur comportement est donc impératif.

Trois valeurs cardinales

Aux côtés de l’intégrité et de l’esprit d’équipe, le respect est une des trois valeurs cardinales d’EY. Et pour cause : au-delà de son importance, il est un facteur incontournable d’attraction, d’engagement et de rétention de nos talents ; il est aussi le fondement de notre réputation vis-à-vis de nos clients et de nos partenaires. Et il est surtout la base du bien-être au travail.

Nous le savons tous, un environnement exempt de respect mutuel peut favoriser des dérives comportementales. Qui peuvent engendrer des conflits interpersonnels, dégrader le climat de travail et faciliter le développement de comportements non éthiques graves, totalement proscrits chez EY.

A contrario, le respect est un prérequis à la confiance mutuelle, à la coopération, au travail en équipe. Il aimante les talents chez EY, il leur donne envie de s’engager dans leur travail. C’est entre autres grâce à lui que les membres de nos équipes se soutiennent, mènent à bien leurs missions et inspirent confiance aux clients. Il est le fondement de notre bien-vivre ensemble et des performances de nos équipes mais aussi de nos valeurs.

Responsabiliser les collaborateurs et tous les managers

C’est pour renforcer notre cohésion et prévenir toute dérive vers des comportements non éthiques qu’EY a décidé d’informer et de responsabiliser ses collaborateurs mais aussi et surtout ses managers. Tous ses managers, quel que soit leur grade.

Comment ? D’abord en leur rappelant les principes de base d’un environnement respectueux, lors des sessions des Counselling Family Trees (CFT), nos groupes d’échange qui réunissent collaborateurs et managers. Simples et clairs, ils rappellent le rôle de chacun(e) dans le maintien d’un environnement empreint de respect mutuel : réagir immédiatement à tout comportement déplacé, dût-il venir d’un client, être inclusif dans son attitude et ses propos, refuser la censure. Enfin, être conscient que nous n’avons pas les mêmes cadres de référence culturels et personnels : ce qui peut sembler drôle à une personne peut en choquer une autre.

Ensuite, nos associés suivent une formation pour mieux lutter contre la discrimination et le harcèlement moral et sexuel. Débutée en janvier 2019, elle se poursuivra en 2020 et s’étendra plus largement à notre management.

Des actions de sensibilisation sur ces sujets se déroulent également tout au long de l’année. Parmi elles, la campagne de dessins sur le respect d’autrui que nous lançons cet automne. Nous œuvrons aussi tout particulièrement cette année contre le sexisme dit ordinaire avec l’initiative #StOpE, « Stop au Sexisme dit Ordinaire en Entreprise » dont EY est fondateur avec Accor et l’Oréal. Une trentaine d’entreprises ont rejoint cette initiative aujourd’hui.

Un engagement concret

EY est doté d’un protocole d’alerte et de traitement des situations de discrimination et de harcèlement moral et sexuel. N’importe quel collaborateur peut l’utiliser pour signaler une situation de ce type, qu’elle soit supposée ou avérée, pour lui-même ou une autre personne. Il lui suffit d’alerter son RH de proximité, ou d’envoyer un mail à une adresse générique confidentielle.

Voulant aller plus loin, EY s’est doté en janvier 2019 de compétences externes de soutien psychologique et de médiation et a de nouveau formé l’ensemble de ses équipes Talents au traitement des situations de discrimination et de harcèlement moral et sexuel. Ceci afin d’accompagner au mieux ses collaborateurs, le cas échéant, pour résoudre une telle situation.

C’est ainsi que nous œuvrons chaque jour, par la prévention et la responsabilisation, à concrétiser notre signature : building a better working world pour nos collaborateurs. Objectif utopique ? Loin de là, les chiffres de notre enquête de satisfaction annuelle le montrent : 81 % des collaborateurs EY déclarent faire confiance à leur management, 80 % aux personnes de leur équipe.

Preuve que notre engagement a du poids et qu’il doit se poursuivre, pour donner à chacun l’assurance d’être entendu et écouté, quel que soit son profil et son grade et pour faire grandir ensemble notre culture du respect au cœur de l’entreprise.

Contact

EY - Audrey Deconclois

Audrey Deconclois
Directrice de la Stratégie des Ressources Humaines