The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

Industrie du futur : l’industrie française rattrape son retard

Découvrez le décryptage des résultats du baromètre 2018

Plus qu’une notion abstraite, l’Industrie du futur est d’abord une démarche de transformation qui offre aux industriels l’opportunité de produire autrement de la valeur.

En l’espace d’un an, l’adhésion des industriels français aux principes de l’Industrie du futur a évolué de manière extrêmement positive. Le secteur industriel, en mutation rapide, se saisit des enjeux liés à cette évolution.

Les dirigeants ont-ils saisi les enjeux de compétitivité de cette nécessaire transformation de leur secteur ? Découvrez les résultats clés de notre baromètre et téléchargez l’intégralité de notre étude.

Les dirigeants adoptent l’Industrie du futur

80 %

des entreprises industrielles interrogées se disent engagées dans la transformation de leur modèle d’entreprise.

1 industriel sur 2

a formalisé ou est en cours de formalisation de sa feuille de route en 2017, contre 1 sur 3 en 2016.

productivité x2

Les industriels prévoient de multiplier par deux leurs gains annuels de productivité.

Une forte progression qui permet de réduire l’écart avec l’Allemagne

Le nombre d’entreprises qui se dotent d’une feuille de route a bondi de 50 % par rapport à 2016 ! Le sujet est désormais clairement perçu comme un sujet de direction générale.

Cette tendance peut en partie s’expliquer par une nette évolution de l’espérance des gains de productivité annuels moyens que les industriels prévoient de doubler à l’issue du processus de transformation. Si le développement se poursuit, 80 % des entreprises françaises devraient être dotées de plan d’action d’ici 2 ans, soit le niveau constaté outre-Rhin.

Une transformation des organisations

4 industriels sur 10

ont déjà modifié leur organisation. C’est deux fois plus qu’en 2016.

1 entreprise sur 4

a déjà identifié les nouveaux profils du management de proximité / top management nécessaires à cette transformation.

La transformation perceptible sur la formation, l’organisation et les services digitaux

On constate une accélération de la transformation de l’industrie et de son impact sur la formation et l’organisation de l’entreprise : 1 entreprise sur 2 s’est dotée d’un plan de formation lié à cette transformation.

D’autre part, le déploiement de réflexions sur les services associés aux biens industriels émerge réellement : 1 entreprise industrielle sur 3 envisage de développer de nouveaux services pour améliorer l’expérience client.

Quelles recommandations ?

Ne pas aborder cette transition avec une approche en silos

Certes, il était plus aisé de commencer en se focalisant sur les gains de productivité d’un côté et l’expérience client de l’autre. Aujourd’hui, la maturité acquise permet d’estomper ces barrières au sein du cycle de vie du produit, et d’assumer l’interdépendance des initiatives sur l’outil de production, l’organisation ou encore l’expérience client.

Ne pas sous-estimer l’importance d’avoir les bonnes compétences managériales

Il est important de cibler les bonnes compétences pour assurer le bon déploiement de sa feuille de route, notamment au niveau managérial. Cela signifie avoir des plans de formation adaptés aux technologies à déployer au niveau des opérateurs, mais également identifier les nouvelles compétences, les nouveaux profils du « middle management » à recruter afin d’accompagner cette transformation de façon pérenne au sein de l’entreprise.