• La bonne santé du M&A dans le secteur des assurances

    Notre Global Capital Confidence Barometer révèle que 100% des dirigeants du secteur des assurances croient en la stabilité ou en l'amélioration du marché mondial des M&A sur les 12 prochains mois.

  • Etude Financial Services Divestment 2018

    Les entreprises de services financiers réallouent leurs portefeuilles d'affaires pour mieux aborder la transformation digitale et les technologies émergentes.

  • Insurance Accounting Alert - February 2018

    The IASB’s Transition Resources Group for IFRS 17 met to discuss numerous implementation issues of IFRS 17 Insurance Contracts and what it means for insurers.

  • Digital Underwriting Survey

    Notre sondage sur la souscription digitale révèle l'évolution importante et rapide de l'assurance commerciale et spécialisée.

  • Concevoir une force de travail pour l’avenir de l’assurance

    Les participants de l’Insurance Governance Leadership Network (IGLN) ont débattu de la manière dont les sociétés d'assurance internationales abordent le contexte changeant des compétences et font face aux défis émergents en matière de ressources humaines.

  • Global tax points for insurers (Volume 2, Issue 2)

    Au sommaire de notre dernière édition : les propositions d'ajustabilité aux frontières américaines, la digitalisation des déclarations de revenus au Mexique, une réflexion sur l’IFRS 17 pour les assureurs de l'Asie-Pacifique et plus encore.

  • L’évolution des voitures autonomes

    Dans un avenir pas si lointain, les véhicules 100% autonomes seront la norme et non plus l’exception. Nous avons étudié les conséquences de cette évolution sur le secteur de l’assurance.

  • Insurance execs show strong appetite for M&A

    Our latest Global Capital Confidence Barometer indicates renewed optimism about the M&A market among insurance executives.

  • La cyber stratégie pour les assureurs

    A l’occasion de la deuxième partie de notre série EY sur l’Innovation, nous nous sommes concentrés sur les nouvelles frontières entre le client et l'assureur dans un contexte de cyber risque.

L’assurance au niveau mondial : un potentiel considérable

Le marché mondial de l'assurance résiste bien aux répercussions de la crise financière. S’ils ont freiné la croissance, les taux d'intérêt peu élevés et les rendements relativement bas n’ont pas entamé la demande de produits et services d'assurance, qui reste forte.

Les professionnels d’EY vous apportent un éclairage sur les différentes composantes de votre marché et un décryptage sur les tendances mondiales qui influent sur le secteur de l’assurance.

Une capacité à s’adapter aux risques et à la réglementation

Les séries de réglementations internationales pèsent sur l’activité des assurances et se révèlent être de fortement consommatrices en ressources. De plus, la nécessité d'innover dans un environnement hautement concurrentiel contraint un certain nombre d'assureurs à se retirer de marchés dans lesquels ils étaient implantés de longue date, et à supprimer certaines gammes de produits.

Toutefois, ils sont nombreux à s'adapter en misant sur la technologie et le développement de modèles opérationnels conformes à Solvabilité II. De nouvelles architectures d’entreprise leur permettront de proposer des produits mieux adaptés, plus rapidement et à moindre coût.

Avoir une connaissance du marché

Dans un contexte où les modèles de distribution sont en pleine évolution, les rapports entre assureurs et assurés ont changé et les consommateurs se montrent de plus en plus exigeants. Les marchés émergents d'Amérique latine, d'Asie, d'Afrique et d'Europe de l'Est représentent les nouveaux relais de croissance pour les assureurs qui sauront faire les bons choix.

Leur succès sera visible à long terme et dépendra d'investissements durables et d'une véritable compréhension des dynamiques locales.


  • Se préparer à l’évolution des référentiels comptables : IFRS

    Dans une économie de plus en plus mondialisée, les échanges, les flux et les investissements entrants et sortants sont constants et omniprésents. Il n'est donc pas étonnant que les marchés financiers aient longtemps plaidé en faveur de normes comptables reconnues mondialement.

    Si jusqu'à récemment, ce langage comptable commun était le chaînon manquant, aujourd'hui, les décideurs politiques, législateurs et régulateurs travaillent aux côtés des normalisateurs pour bâtir un ensemble commun de principes comptables internationaux de haute qualité.

    Demandez conseil à nos experts pour vous préparer à cette transition.
     

  • Les attentes des consommateurs

    Dans le monde entier, le marché de l’assurance connaît une évolution des comportements d'achat et des attentes des consommateurs. Pour comprendre ces changements, les assureurs doivent déterminer la meilleure façon de s'y adapter afin d'attirer de nouveaux clients, mais aussi de les retenir et de consolider leur relation avec eux. 

     

     

     

     

     

  • Les enjeux de la gouvernance du secteur de l’assurance

    EY a créé, en collaboration avec Tapestry Network, l’Insurance Governance Leadership Network (IGLN), un réseau mondial composé d'administrateurs non exécutifs siégeant au sein des conseils des plus grandes compagnies d’assurance européennes, américaines et asiatiques. Véritable plateforme d’échanges, le réseau IGLN permet à ses participants de partager leurs points de vue et analyses sur les enjeux majeurs actuels et à venir du  secteur dans le monde.

    Ce réseau s'adresse principalement aux administrateurs non exécutifs, mais implique également les hauts dirigeants (notamment les Directeurs des risques) et les organismes de réglementation : autant d'acteurs engagés dans les problématiques de gouvernance et de supervision pour bâtir des structures solides, durables et fiables.

     

     

     

  • Opérations et technologie : mettre en œuvre des mesures pour gagner en efficience

    La modernisation des systèmes de gestion des sinistres actuellement en place dans le secteur figure parmi les priorités des compagnies d'assurance. Pourtant, nombreuses sont celles qui n'ont pas encore investi dans ce domaine.

    Selon notre étude, L’investissement technologique dans la gestion des sinistres, si l'efficacité de la gestion des sinistres compte pour beaucoup dans la satisfaction de la clientèle, moins de 20 % des compagnies d'assurance investissent aujourd'hui dans des technologies susceptibles de renforcer l'interaction avec leurs clients. Réalisée auprès de 78 compagnies d’assurance en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni, cette étude a pour objectif d'étudier les nombreuses contraintes qui pèsent aujourd'hui sur les services de gestion des sinistres et d'évaluer la réponse des compagnies d'assurance face aux nouveaux enjeux du secteur, en particulier au moyen de solutions technologiques.

    L’étude révèle également trois tendances :

    • L'augmentation de la satisfaction des clients est classée parmi les trois principaux moteurs de l'investissement dans les technologies de gestion des sinistres ;
    • Les compagnies d'assurance se montrent de moins en moins disposées à créer sur mesure leurs propres systèmes de gestion des sinistres, au profit de progiciels personnalisables ;
    • L'amélioration de la gestion des données est l’un des premiers facteurs susceptibles de renforcer l'efficacité et le rendement du traitement des sinistres par les compagnies d'assurance.

    Voir aussi :

  • La montée en puissance des marchés émergents

    L'économie mondiale est à un tournant, comme en témoigne le contexte actuel, qui laisse entrevoir un déplacement durable du centre de gravité de la croissance vers les économies à croissance rapide : l’Asie, le Moyen-Orient, l’Afrique, l’Amérique latine et l’Europe de l'Est, qui constituaient 70 % de la croissance mondiale en 2010, représentent aujourd’hui près de la moitié du PIB mondial.

    Ces tendances vont encore s'accélérer : en 2050, les économies à croissance rapide devraient représenter 65 % de l'économie mondiale, alors que les marchés plus développés peineront toujours à se redresser de la récession mondiale. La survie de  nombreux assureurs dépendra  du programme de croissance qu'ils choisiront de suivre. Il peut s'agir de conquérir de nouveaux marchés ou secteurs d’activité, d‘adopter de nouvelles solutions innovantes, ou encore, d’imaginer de nouvelles approches pour attirer et retenir les meilleurs talents. Cependant, une question fondamentale demeure : comment tirer le meilleur parti des nombreuses opportunités existantes ?

     

     

     



Nous contacter

Jelena Jokic
Responsable marketing
Téléphone +33 1 55 61 31 76

Restez connecté

Suivez-nous sur les réseaux sociaux, via nos alertes email ou nos webcasts.