Les collectivités à l’heure du mécénat

Première étude sur le mécénat au bénéfice des collectivités territoriales françaises

  • Partagez

Alors que les premières mesures du projet de loi de finances pour 2015 dévoilées récemment ont confirmé une baisse des dotations de l’État aux collectivités territoriales, ces dernières se trouvent plus que jamais contraintes d’innover pour maîtriser leurs dépenses, mais également de diversifier leurs recettes pour financer leurs actions.

Parmi les sources alternatives de financement, l’appel à la générosité de mécènes privés − entreprises ou particuliers, en dons de numéraire ou de compétences – a déjà pu être expérimenté par plusieurs municipalités, départements ou régions, notamment autour de projets culturels ou patrimoniaux.

Cette pratique se développe aux quatre coins de la France et commence, dans certaines collectivités, à se structurer et se pérenniser comme moyen de financement complémentaire mais déterminant de l’action culturelle, sociale, éducative ou environnementale. On assiste là aux premiers pas d’une nouvelle forme de philanthropie de proximité, où entreprises et particuliers peuvent renouveler les termes de leur ancrage territorial.

Les citoyens y trouvent un nouveau mode d’appropriation du territoire et d’engagement public, passant de contributeurs, au sens fiscal, à acteurs, au sens sociétal.

Les entreprises locales, outre les avantages fiscaux, peuvent accroître leur notoriété, affirmer leurs valeurs et concrétiser leur responsabilité sociale. Indéniablement, l’heure du mécénat a sonné pour les collectivités territoriales.

Les équipes Organismes Sans But Lucratif et Secteur Public d’EY et  \EXCEL, principale agence conseil en mécénat en France ont cherché à analyser l’essor programmé de ce mécénat territorial et ses spécificités.

Cette étude, réalisée en partenariat avec le Centre Français des Fonds et Fondations (CFF) et l’Association Française des Fundraisers (AFF), apporte un éclairage inédit sur ce mode de relation novateur – et prometteur – entre acteurs publics, administrés et entreprises sur le territoire français.

Chiffres clés de l’étude

  • Seuls 37 % des Français déclarent savoir que des collectivités territoriales font appel au mécénat des entreprises pour financer des projets d’intérêt général.
  • Les 3 domaines devant être financés en priorité par le mécénat porté par les collectivités territoriales :
    • l’environnement ;
    • l’Art, la culture et le patrimoine ;
    • L’Action sociale et la solidarité
  • 50 % des Français sont favorables à des appels à dons auprès du grand public.
  • Près d’un Français sur trois se dit prêt à faire un don pour financer un projet d’intérêt général porté par une collectivité, autant pour participer au développement du territoire (31 %) que du fait de la proximité du projet (31 %).
  • Don médian envisagé : 49€
  • Raisons invoquées pour ne pas faire de tel don :
    • Le fait de déjà contribuer à l’intérêt général par le biais des impôts (53 %)
    • Le manque de moyens (40 %)