Ano Kuhanathan rejoint EY en qualité de Head of Economic Advisory au sein du métier Transactions

Paris, le 13 novembre 2018

  • Partagez

EY annonce l’arrivée d’Ano Kuhanathan en tant qu’Head of Economic Advisory au sein de l’activité Transactions du cabinet, afin de renforcer l’accompagnement en conseil économique auprès des investisseurs et corporates pour les aider dans leurs prises de décisions.

EY - Ano Kuhanathan

Ano Kuhanathan, 33 ans est diplômé d’un Master en Management de l’EDHEC (2010), d’un Master de Recherche en Economie Monétaire et Financière de l’Université Paris-Dauphine (2011) et d’un Doctorat en Sciences Economiques de l’Université Paris-Dauphine (2014). En 2014, il intègre le cabinet de conseil Sagalink, pour des missions de gestion de projets. En 2016, il rejoint AXA Investment Managers en tant qu’économiste couvrant la zone euro.

Par ailleurs, Ano Kuhanathan a également dispensé des cours à l’Université Paris-Dauphine (options d’investissement et risques et Macroéconomie Internationale).

Dans le cadre de son arrivée chez EY, Ano Kuhanathan est désormais en charge de développer l’offre de conseil économique auprès des clients investisseurs et corporates.

« Nous sommes ravis d’accueillir Ano. Son arrivée renforce notre stratégie de développement auprès des entreprises en matière d’analyse et de prévision macroéconomique. En effet, notre nouvelle offre Economic Advisory accompagne les dirigeants au travers de plusieurs piliers : Macroeconomic insights (suivi de la conjoncture, des évolutions politiques et des grandes tendances économiques), Modelling & Forecasting (production de prévisions mais aussi modélisation des variables relatives à la vie de l’entreprise, ou accompagnement dans la mise en place de capacité de prévisions), Risk & Opportunity analysis et Impact studies & scenario analysis (étude de l’impact des changements liés à l’environnement des affaires, études de l’impact de potentielles décisions et analyse de différents scénarios économiques sur la base d’hypothèses standard ou telles que définies par les clients)commente Yannick de Kerhor, associé en charge du marché français de l’activité Transactions d’EY.