8ème édition du Panorama Top 250 des éditeurs de logiciels français

Paris, le 17 octobre 2018

  • Partagez

Syntec Numérique et EY ont présenté hier soir les résultats de la huitième édition du Top 250 des éditeurs de logiciels français, le panorama de référence du secteur portant sur près de 350 entreprises. Avec une nouvelle fois une croissance à deux chiffres, la filière confirme sa force de frappe sur le marché. En revanche, une grande majorité d’entreprises du secteur reste confrontée à une pénurie de talents qui vient freiner son développement.

Jean-Christophe Pernet, associé EY en charge de l’étude, commente : « Les excellentes performances des éditeurs de logiciels français observées au cours de ces dernières années ne font que se confirmer : l’année 2017 se caractérise encore une fois par des performances remarquables avec une croissance de 12% du chiffre d’affaires du panel. Cette croissance significative s’appuie sur une forte contribution des principales entreprises du marché mais aussi sur le dynamisme des plus petites. Au-delà des chiffres, nous assistons sur les dernières années à l’émergence d’acteurs qui semblent réunir toutes les qualités pour devenir des futurs champions capables de lutter à l’échelle internationale. »

EY - 8ème édition du Panorama Top 250 des éditeurs de logiciels français

L’édition de logiciels, un secteur qui confirme son dynamisme année après année !

Une décennie de croissance ininterrompue pour le secteur, une performance remarquable : les 344 participants à l’enquête enregistrent un chiffre d’affaires cumulé de 15 milliards d’euros en 2017. Ceci constitue un montant historique ! Celui réalisé par les 297 éditeurs de logiciels qui avaient participé à la première édition en 2011 atteignait alors 7,7 milliards d’euros au titre de l’exercice 2010. Le chiffre d’affaires de l’échantillon a donc pratiquement doublé en l’espace de sept ans.

Accélérer à l’international, l’un des principaux challenges : pour la première fois dans le Top 250, les éditeurs de logiciels français ont réalisé plus de 55% du chiffre d’affaires total du panel hors de France ! Ce chiffre marquant est en revanche majoritairement porté par les acteurs réalisant plus de 100 millions de chiffre d’affaires. En effet, ces derniers représentent 74% du chiffre d’affaires de l’ensemble du panel et réalisent 59% de leur chiffre d’affaires à l’international sur 2017.

Un secteur toujours enclin à recruter, mais faisant face à une pénurie de talents : l’année 2017 a été dynamique sur le plan des recrutements, en France et à l’international. Les effectifs ont continué de progresser tant chez les ESN (Entreprises de Services du Numériques) ayant une activité d’édition de logiciels que chez les « pure players ». Entre 2015 et 2017, les effectifs totaux ont augmenté de 16% sur l’ensemble du panel, soit près de 25 000 emplois créés en deux ans, dont près de 10 000 emplois chez les pure players. Les éditeurs de logiciels français peinent toutefois à mobiliser de nouveaux talents, en France bien sûr, mais aussi à l’international. Ainsi, 84% d’entre eux déclarent rencontrer des difficultés pour recruter, chiffre à la hausse par rapport à la précédente édition.

Le Saas - une part croissante du chiffre d’affaires, malgré un léger ralentissement : depuis plusieurs années, les éditeurs de logiciels français ont entamé une transition de leur modèle économique vers le modèle SaaS (Software as a Service). Ce modèle, allié aux offres Cloud, constitue la priorité technologique n°1 pour 43% du panel. Le SaaS représente désormais 31% du chiffre d’affaires de l’ensemble du panel en 2017.

L’innovation au cœur des préoccupations : les éditeurs de logiciels français continuent de concentrer leurs activités de R&D en France puisque 73% des effectifs de R&D sont implantés sur le territoire national. Cette volonté est d’autant plus marquée chez les petits acteurs dans la mesure où 83% des effectifs de R&D des éditeurs de moins de 250 salariés sont implantés en France.

Des approches variées en matière d’hébergement : les éditeurs de logiciels font majoritairement le choix de recourir à des prestataires externes pour sécuriser le stockage des données clients, seuls 27% d’entre eux hébergent leurs données en propre. En revanche, dans le choix du prestataire externe, ils font majoritairement confiance à des datacenters qui deviennent partenaires de leurs activités. 41% des éditeurs établissent ainsi ce type de partenariat tandis que seuls 31% recourent à des fournisseurs Cloud. Ils sont par ailleurs 89% à estimer avoir mené les actions nécessaires en ce qui concerne le RGPD.

«Depuis huit ans, notre panorama des éditeurs français de logiciels montre combien il est intéressant de miser toujours plus sur le logiciel ! D’aucuns diront qu’avec une telle santé, il n’est pas nécessaire d’accompagner nos entreprises. Chez Syntec Numérique, nous pensons tout l’inverse. D’abord parce que les seuls éditeurs français créent de nombreux emplois ; ensuite, parce qu’un tiers de nos effectifs sont consacrés à la R&D et qu’ils sont essentiellement répartis sur notre territoire. Enfin et surtout, parce que nos innovations participent à la transformation de notre économie et que nous contribuons à l’amélioration de sa compétitivité », déclare Gilles Mezari, co-président du collège Editeurs, Syntec Numérique.

Lauréats des trophées 2018

Animée par Anicet Mbida, journaliste Europe 1, la cérémonie a récompensé cinq éditeurs :

Trophée 2018 Transition SaaS, décerné à la société Ivalua, leader reconnu du secteur en matière d'achats, de sourcing et de la chaîne d'approvisionnement.

Trophée 2018 International, décerné à la société Platform.sh, plateforme applicative cloud qui automatise les opérations de mise en ligne d’applications internet.

Trophée 2018 Innovation, décerné à la société Wallix, éditeur français de logiciels spécialisé dans la sécurisation des systèmes d'information et la gestion des infrastructures informatiques critiques.

Trophée 2018 Jeux vidéo, décerné à la société Ubisoft, leader mondial dans la création de jeux vidéo et dans le divertissement.

Trophée 2018 Prix du jury, décerné à la société Toucan Toco, startup qui propose une plateforme de reporting permettant de créer des applications de pilotage et des tableaux de bord.

Pour découvrir les résultats complets du Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français, merci de contacter l’agence Wellcom : 01 46 34 60 60 / camille.ruols@wellcom.fr