Analyse financière des résultats

Paris, le 3 septembre 2019

  • Partagez

EY publie une analyse des résultats financiers des 16 principaux constructeurs automobiles dans le monde pour le second trimestre 2019.

Un deuxième trimestre en légère augmentation par rapport à 2018

  • Au deuxième trimestre de cette année, les plus grands constructeurs automobiles mondiaux ont réalisé un chiffre d'affaires de près de 427 milliards d'euros, soit une augmentation de 1,3% par rapport à la même période en 2018. C’est le chiffre le plus élevé jamais atteint au deuxième trimestre. Sur les 16 constructeurs ayant fait l'objet de l'enquête, 8 ont vu leur chiffre d’affaires augmenter, tandis que 7 ont subi une baisse du chiffre d'affaires, un constructeur étant resté au même niveau.
  • La plus forte croissance du chiffre d’affaires au second trimestre a été enregistrée par les fabricants allemands avec une augmentation de 5,2% par rapport à la même période de l'année précédente. Les constructeurs français suivent de près avec une croissance de 4,7 %. Les constructeurs américains et japonais ont enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires.
  • Au premier semestre, les constructeurs français ont enregistré une baisse de 3% alors que les constructeurs allemands affichent une hausse de 3% et sont les seuls à croître parmi les constructeurs étudiés par rapport au premier semestre de 2018.
  • Au second trimestre 2019, en chiffre d’affaires, PSA est 10ème et Renault 12ème.

Une rentabilité toujours en baisse

  • Sur les quatre indicateurs suivis (chiffre d’affaires, résultat avant impôts, nombre de véhicules et taux de résultat avant impôts), Toyota et Volkswagen figurent dans le trio de tête pour chacun d’eux au cours de ce premier semestre 2019 comme pour le second trimestre 2019 ou semestre 2018.
  • La rentabilité des constructeurs automobiles étudiés a atteint un niveau historiquement bas au deuxième trimestre 2019 : alors que la marge EBIT était encore de 6,3% au deuxième trimestre 2018, elle a baissé de 1,2 point à 5,1% au deuxième trimestre 2019.
  • C’est Toyota qui détient la meilleure marge sur le deuxième trimestre avec 9,7%, suivi de BMW avec 8,6% et Volkswagen avec 7,9%. Peugeot/PSA et Renault se situent respectivement à la 7ème et 8ème place en taux de rentabilité avec une marge de 6,1% et 4,9%.

Des performances contrastées

  • Au deuxième trimestre 2019, les 16 plus grands constructeurs automobiles ont de nouveau vendu nettement moins de voitures qu'au deuxième trimestre de l'année précédente : les ventes totales ont chuté de près de cinq pour cent, soit 923 000 véhicules.
  • Seuls 4 constructeurs ont vu leur capitalisation boursière augmenter par rapport à l’année précédente : Kia, Ford, General Motors et Toyota. Hyundai a stagné. Peugeot/PSA et Renault sont en baisse avec respectivement -2 % et -15 %.

« Les principaux marchés se durcissent en matière de volume, accroissant la pression sur les constructeurs à un moment où ils font face à une transformation structurelle. Les investissements considérables à effectuer par les constructeurs automobiles étudiés se traduisent à nouveau dans des résultats d’exploitation à la baisse en valeur absolue, mais surtout par rapport au chiffre d’affaires avec un plus bas historique sur la période étudiée. Les constructeurs français affichent des performances contrastées etrésistent raisonnablement bien sur le plan financier, mais ceci est moins vrai en termes de volumes de ventes. » analyse Jean-François Belorgey, associé EY.

EY - Jean-François Belorgey

Jean-François Belorgey, associé EY en charge du secteur de l’automobile, se tient à votre disposition pour commenter l’analyse de ces résultats.