15% des ETI ont recruté un Chief Digital Officer (CDO).

Paris - La Défense le 25 janvier 2017

  • Partagez

EY et Apax Partners publient le premier baromètre de la maturité digitale des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire). Basé sur un sondage réalisé auprès de 100 ETI françaises sur la période du 1er janvier au 30 juin 2016, ce baromètre dresse un état des lieux de la maturité digitale des ETI en France*.

Parmi les grands enseignements :

  • 23% des répondants ont engagé un partenariat avec un ou plusieurs incubateurs de start-up.
  • 15% des répondants ont recruté un Chief Digital Officer (CDO).
  • 35% des entreprises ne se sentent pas préparées aux enjeux du digital. 34% ont conscience des problématiques mais n’ont pas encore commencé leur transformation digitale. 32% des entreprises ont un degré de maturité digitale élevé, axé soit sur la veille numérique et le Big Data (20% des répondants), soit sur l’optimisation des actions marketing (11%).
  • 70% des entreprises interrogées n’ont pas investi dans la formation de leurs salariés aux enjeux du numérique.
  • 83% des entreprises interrogées n’analysent pas les données comportementales de leurs clients (mailing, relation client, visite du site web).

« Les résultats de notre étude montrent que les ETI françaises accumulent un retard important dans leur transformation numérique, que l’on peut estimer à plus de deux ans par rapport au CAC 40. Elles commencent seulement à prendre conscience de l’importance du digital, mais toutes les leçons n’ont pas encore été tirées, notamment en ce qui concerne la formation. Toutes les ETI étudiées ne présentent pas les mêmes caractéristiques, révélant parfois des écarts assez importants sur le degré de maturité face à la digitalisation de leur écosystème, souvent lié à la nature de leur activité. » Explique Pierre Jouanne, Associé EY.

« Le niveau de maturité digitale de l’entreprise dépend moins de sa taille que de la volonté de son dirigeant. Les chefs d’entreprise ne connaissent pas forcément le sujet et ont tendance à confondre transformation digitale et technologie. Pour preuve, seules 19% des entreprises interrogées possèdent un Chief Digital Officer, les autres se suffisent encore d’un DSI. ». Explique Eddie Misrahi, Président d’Apax Partners.

EY - Pierre Jouanne, Associé and Eddie Misrahi.


Pierre Jouanne, Associé EY, responsable du marché entrepreneur et Eddie Misrahi, président d’Apax Partners, se tiennent à votre disposition pour vous proposer leur analyse sur le sujet et commenter ces résultats.

 

*La maturité digitale est évaluée sur un ensemble de paramètres, donc 4 sont révélateurs d’une maturité avancée :

  • Technologie d’analyse et à l’emploi des Data Scientists
  • Organisation du travail (travail collaboratif, l’utilisation des méthodes de travail agile)
  • Utilisation du Web (monitoring du site Web et web Mobile)
  • Qualité du service numérique