Décoder le foyer numérique français

50% des foyers affirment passer plus de temps sur Internet que devant la télévision

Paris, le 5 juillet 2019

  • Partagez

EY publie son étude « Décoder le foyer numérique français ». Sur la base d’une enquête réalisée auprès de 10 000 répondants européens répartis entre la France, le Royaume-Uni, la Belgique et les Pays-Bas, cette étude a pour but de livrer une photographie des usages numériques et analyser la diversité des foyers.

Les grands enseignements de l’étude :

  • Pour 54% des répondants, internet joue un rôle majeur dans leur vie sociale.
  • 68% des répondants passent plus de 10 heures par semaine sur internet.
  • 53% des répondants pensent qu’internet est très important pour pouvoir travailler ou gérer une entreprise depuis chez soi.
  • 50% des répondants affirment passer plus de temps sur internet que devant la télévision. Tendance supérieure à celle observée dans les autres pays ciblés par l’enquête.
  • 31% des foyers consomment des contenus vidéos sur plusieurs écrans
  • Le terme « Internet des Objets » est connu par 39% des répondants en France, contre respectivement 37%, 29% et 28% au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Belgique.
  • Le haut débit est considéré comme une commodité indispensable au même titre que l’électricité par 79% des répondants.
  • 49% des répondants utilisent un ordinateur de bureau comme moyen d’accès principal à internet.
  • 48% des répondants utilisent encore leur téléphone fixe au moins une fois par semaine.

« La digitalisation des foyers est une tendance confirmée : les consommateurs ont intégré la consommation de contenu sur internet au travers de nombreux écrans. On observe également une prise de conscience par les consommateurs sur le potentiel des objets connectés au sein du foyer. Certains sont déjà en saturation numérique mais ils sont encore nombreux à utiliser les médias historiques. De nombreux francais, et notamment les jeunes, déclarent vouloir contrôler leurs usages d’internet et se « désintoxiquer ». Une part significative des clients déclarent également être prêts à payer plus pour disposer d’un meilleur service internet. » explique Etienne Costes, associé EY.

EY - Etienne Costes


Etienne Costes, associé EY et auteur de l’étude, se tient à votre disposition pour vous apporter un éclairage sur les résultats.