L’agenda 2019 des dirigeants de l’immobilier et de la ville

Paris le 5 décembre 2018

  • Partagez

EY, la Fondation Palladio et Business Immo publient les premiers résultats de la 3ème édition de l'étude annuelle sur les Métiers de l’Immobilier et de la Ville « Real Estate and Urban Employment Monitor – France – 3e Edition – 2019».

Cette étude couvre l'ensemble des métiers de la filière de l’immobilier et de la ville en France, plus de 100 métiers réunis au sein de 8 secteurs d'activité interconnectés : architecture-aménagement-urbanisme, construction des bâtiments, commercialisation, expertise et conseil, gestion de l’immobilier, investissement et financement de l’immobilier, ingénierie et prestations techniques, promotion immobilière.

Conduite avec la participation de 30 organisations et fédérations professionnelles de l’immobilier et de la ville, cette étude a mobilisé plus de 1 000 dirigeants de juillet à octobre 2018 qui ont partagé leurs analyses, dressé des perspectives et rappelé les enjeux de leurs organisations.

Parmi les grands enseignements :

  • La filière représente 2,1 millions d’emplois en 2017 et a créée 55 000 emplois en 2017 (1 emploi sur 5 créé en France).
  • La filière représente 10,8% du PIB en 2017 et a connu une croissance de 3,3% entre 2016 et 2017 (contre 2,2% de croissance pour l’économie française).
  • Le secteur d’activité présentant la plus forte hausse de valeur ajoutée entre 2016 et 2017 est la promotion immobilière avec 5,8 milliards d’euros soit une augmentation de 8,2%.
  • Le secteur d’activité présentant la plus forte hausse d’emplois entre 2016 et 2017 est l’architecture-aménagement-urbanisme avec 64 200 emplois soit une augmentation de 7%.
  • Les principaux secteurs d’activités qui représentent le plus d’emplois sont : la construction des bâtiments (1 110 000 emplois), la gestion de l’immobilier (770 600 emplois), l’architecture-aménagement-urbanisme (64 200 emplois).
  • 6 défis sont identifiés par les dirigeants pour renforcer l’attractivité et la compétitivité de la filière, notamment le défi du recrutement : si 83% des dirigeants du secteur envisagent de recruter d’ici 3 ans, 74% d’entre eux éprouvent des difficultés de recrutement.

« Après deux exercices 2016 et 2017 particulièrement toniques, l’année 2018 est plus contrastée pour les dirigeants de l’immobilier et de la ville. Si les dirigeants interrogés restent optimistes pour l’avenir, ils sont prudents à court terme compte-tenu des inflexions constatées sur le logement et le commerce, des doutes sur l’évolution des taux d’intérêt, des évolutions législatives récentes (loi Elan notamment) ou encore de l’échéance des municipales de 2020. » explique Marc Lhermitte, associé EY.

« Le recrutement et l’attractivité des métiers sont la préoccupation n°1 des dirigeants pour 2019. La compétition s’accentue entre les différentes entreprises de la filière, mais aussi avec d’autres secteurs, afin d’attirer des candidats de plus en plus rares. Pour surmonter ce défi, les acteurs de l’immobilier et de la ville doivent renouveler l’image de la filière. » commente Jean-Roch Varon, associé EY.

« Cette étude a pour objectifs d’assurer une meilleure compréhension de l’univers de la construction de la Ville, grand enjeu sociétal du 21è siècle, et d’attirer les nombreux talents indispensables pour faire face à l’explosion des besoins immobiliers et urbains des prochaines décennies. Le Real Estate and Urban Employment Monitor constitue une véritable source d’information pour les étudiants, professionnels, pouvoirs publics et médias » ajoute Bertrand de Feydeau, président de la Fondation Palladio

EY - Jean-Roch Varon EY - Marc Lhermitte

Jean-Roch Varon et Marc Lhermitte, associés EY et auteurs de l’étude, se tiennent à votre disposition pour vous apporter un éclairage sur les résultats.