Sur 7 ans, de 2009 à 2016, les entreprises accompagnées par le capital-investissement français ont une croissance nettement supérieure au PIB français et des pays de l’OCDE et ont créé plus de 300.000 emplois nets

Paris, le 12 décembre 2017

  • Partagez

L’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) et le cabinet EY publient, avec le soutien du Bureau Van Dijk, les chiffres 2016 de la croissance et des créations d’emplois dans les entreprises françaises accompagnées par les acteurs français du capital-investissement. Les données disponibles pour 2.989 entreprises françaises, dont sont exclues les grandes entreprises cotées, permettent de mesurer l’impact du capital-investissement français sur l’évolution de leurs chiffres d’affaires et de leurs effectifs.

A cette occasion Olivier Millet, Président de l’AFIC, a déclaré : « Année après année le constat se confirme : dans les entreprises accompagnées par des professionnels du capital-investissement la croissance de l’activité et de l’emploi est nettement supérieure à l’économie française, et également supérieure à celle des pays de l’OCDE. L’investissement en capital dans les start-ups, PME et ETI non cotées est l’un des plus puissants leviers pour accélérer la reprise économique. »

Croissance du chiffre d’affaires nettement supérieure à l’économie nationale et des pays de l’OCDE

EY - Sur 7 ans, de 2009 à 2016, les entreprises accompagnées par le capital-investissement français ont une croissance nettement supérieure au PIB français et des pays de l’OCDE et ont créé plus de 300.000 emplois nets

Les 2.989 entreprises françaises accompagnées par le capital-investissement français affichent un chiffre d’affaires cumulé de 212 milliards € au 31/12/2016, soit près d’un cinquième du chiffre d’affaires cumulé des groupes du CAC40 à la même date.

La croissance de leur chiffre d’affaires est nettement supérieure à celle du PIB nominal des pays de l’OCDE. Elle est 2,7 fois supérieure au PIB nominal français entre 2009 et 2016 (+40,4% vs + 15,0%), et plus de 3 fois supérieure en 2016 (+5,4% vs +1,6%).

Présents dans tous les secteurs d’activité, le capital-investissement français a été en 2016 un très fort accélérateur de croissance dans l’énergie (CA +22,3% entre 2015 et 2016), dans le numérique (+13,0%), dans la santé (+8,9%), dans les télécommunications (+8,0%) et dans le BTP (+7%).

Plus de 300.000 créations d’emplois depuis 7 ans

Les 2.989 entreprises françaises accompagnées par le capital-investissement français emploient 1,29 millions de salariés au 31/12/2016. À titre de comparaison et à la même date, le secteur marchand français emploie 16,17 millions de salariés (hors agriculture).

Sur 7 ans (de 2009 à 2016) elles affichent une croissance cumulée des emplois très supérieure à celle des pays de l’OCDE. Elles ont créé un total de 302.073 emplois sur cette période. En 2016, 45.724 emplois ont été créés, chiffre qui double (90.234) avec les effets liés aux acquisitions et aux cessions.

En 2016 ces créations d’emplois proviennent d’une diversité de secteurs tant de l’économie traditionnelle dont les biens et services de consommation (+14.954 emplois), l’industrie et la chimie (+13.763), les transports et services (+3.994 emplois), que des secteurs d’avenir, dont la santé (+5.116) et le numérique (+6.240). 95% de l’emploi créé vient d’entreprises accompagnées par le capital développement (49%) et le capital transmission / LBO (46%).

Près de 7.200 entreprises accompagnées par le capital-investissement français

En 2016, le capital-investissement français a accompagné un total de 7.168 entreprises, soit 10% de plus qu’en 2015.

La stabilité de la localisation des entreprises se confirme, à 88% leur siège social est situé en France (8% en Europe et 4% dans le reste du monde), soit 6 307 entreprises françaises.

Ces 6 307 entreprises françaises :

  • sont accompagnées à 57 % par le capital-développement, 21% par le capital- transmission, 21% par le capital-innovation et 1% par le capital-retournement.
  • sont issues des secteurs économiques traditionnels à près de 65% (dont industrie et chimie 30%, biens de consommation 23%, transports et services 6%, BTP construction 5%).

Laurent Majubert, associé conseil en transactions chez EY, a précisé « Les entreprises accompagnées par le capital-investissement français confirment leur capacité à créer des emplois de manière récurrente. En 2016, elles ont généré un taux de croissance d’emplois (+3,7%) très supérieur à la moyenne des pays de l’OCDE (+1,6%). Cette dynamique s’est vérifiée dans tous les grands secteurs d’activité.»