Analyse des conséquences de la sortie annoncée du Royaume-Uni du Marché Unique sur l’investissement étranger en Europe

Paris - La Défense le 31 janvier 2017

  • Partagez

Observateur récurrent des investisseurs étrangers à travers ses baromètres de l’attractivité, EY publie aujourd’hui une édition spéciale Brexit, analysant les conséquences de la sortie annoncée du Royaume-Uni du Marché Unique sur l’investissement étranger en Europe.

A la veille du déclenchement de l’Article 50 et de deux années de négociations complexes, EY a sondé en novembre 2016, un panel représentatif de dirigeants internationaux dont les investissements sont majoritairement réalisés en Europe, sur leur perception et leurs intentions post Brexit. Comment jugent-ils le Brexit ? Quels sont les implications sur leurs décisions de localisation et sur leurs activités en général ? Comment s’y préparent-ils ?

Ces investisseurs étrangers, issus d’entreprises de toutes tailles (Startups, PME, multinationales) et de tous secteurs d’activité (Banque, industrie et services non financiers) se disent préoccupés par l’instabilité politique ou économique en Europe. Leurs investissements ne sont pas remis en cause, mais leur destination pourrait changer, redistribuant ainsi la carte des investissements étrangers en Europe.

Parmi les grands enseignements :

EY - Brexit - analyse des conséquences de la sortie annoncée du Royaume-Uni du Marché Unique sur l’investissement étranger en Europe

Investir malgré tout
56% des investisseurs étrangers ont l’intention d’investir en Europe dans les trois ans.

EY - Brexit - analyse des conséquences de la sortie annoncée du Royaume-Uni du Marché Unique sur l’investissement étranger en Europe

Le Brexit… mais pas seulement
La sortie annoncée du Marché Unique est une préoccupation forte pour les dirigeants, mais ils ne la placent qu’en 3ème position derrière la volatilité du contexte financier et l’instabilité politique ou économique en Europe.

EY - Brexit - analyse des conséquences de la sortie annoncée du Royaume-Uni du Marché Unique sur l’investissement étranger en Europe

Des délocalisations à prévoir
14% des investisseurs présents en Europe et au Royaume-Uni envisagent de modifier sensiblement tout ou partie de leur implantations européennes.

EY - Brexit - analyse des conséquences de la sortie annoncée du Royaume-Uni du Marché Unique sur l’investissement étranger en Europe

L’Allemagne bénéficiaire
S’il devait y avoir transfert d’activités en Europe, les investisseurs étrangers envisageraient l’Allemagne, puis la France et l’Irlande.

EY - Brexit - analyse des conséquences de la sortie annoncée du Royaume-Uni du Marché Unique sur l’investissement étranger en Europe

Des impacts non anticipés
Si 71% des investisseurs étrangers estiment que leur entreprise sera exposée au Brexit, seulement 4% d’entre eux ont déjà préparé un plan pour en anticiper ou résoudre les conséquences.

EY - Brexit - analyse des conséquences de la sortie annoncée du Royaume-Uni du Marché Unique sur l’investissement étranger en Europe

Les secteurs les plus exposés
Le Brexit aura un impact significatif sur les entreprises du secteur des services financiers, des hautes technologies et les entreprises de taille intermédiaire.

 

« Au-delà du Brexit, les dirigeants internationaux doivent se préparer à une montée du protectionnisme économique et politique au niveau mondial et des conséquences sur leurs implantations, la mobilité des talents, la dynamique scientifique ou technologique, et in fine l’attractivité de l’Europe toute entière. » commente Marc Lhermitte, Associé EY.

 

EY - Marc Lhermitte


Marc Lhermitte , associé EY et auteur de l’étude, se tient à votre disposition pour vous proposer un éclairage des résultats.