Plus d’un français sur deux souhaite que la banque traditionnelle se transforme

Paris - La Défense le 31 janvier 2017

  • Partagez

EY publie les résultats d’une étude mondiale sur l’évolution des comportements des clients des banques traditionnelles. Intitulée « The relevance challenge : what retail banks must do to remain in the game », elle s’appuie sur les témoignages de 55 000 clients issus de 32 pays. Les résultats ont permis de mettre en évidence les attentes et les comportements des consommateurs. Le Bank Relevance Index (BRI), un indicateur permettant de mesurer la durabilité du lien qui unit les clients aux banques traditionnelles, a également été mis en avant.

L’étude EY révèle l’émergence de nouveaux comportements, au regard de la digitalisation du secteur et l’apparition de nouveaux types d’acteurs. Elle met ainsi en avant une diminution de la dépendance envers les banques traditionnelles et une confiance croissante pour les solutions alternatives.

Parmi les grands enseignements de l’étude mondiale :

  • 40% des répondants estiment être à la fois moins dépendants de leur banque et avoir un attrait grandissant pour les structures alternatives offertes par les Fintechs ou banques en ligne
  • Seulement 14% des clients interrogés accordent une confiance totale au secteur bancaire traditionnel
  • 60% des personnes interrogées affirment vouloir recevoir les conseils d’un professionnel lorsqu’elles veulent acheter un nouveau bien par exemple
  • 62% des clients interrogés sont de plus en plus demandeurs d’une transformation de leur banque afin qu’elle puisse leur offrir une réelle stratégie multicanale et ainsi faciliter les différentes interactions
  • Concernant le BRI en Europe (indicateur permettant de mesurer la durabilité du lien qui unit les clients aux banques traditionnelles) ce sont les pays nordiques qui ont le BRI le plus élevé, la palme revenant à la Finlande, à 82,6

Focus France :

  • 39% des répondants français font totalement confiance aux banques traditionnelles pour garantir la sécurité de leur argent, et 24% pour leur proposer des conseils objectifs
  • 64% trouvent en effet qu’il est important de pouvoir avoir un contact humain avec un conseiller
  • 58% souhaitent que leur banque se transforme pour leur offrir une véritable stratégie multicanale
  • 69 % des clients français interrogés détiennent des produits et services chez plus d’un fournisseur de services financiers, ce qui est nettement supérieur aux moyennes européenne et mondiale. En France, les clients de banques 100% en ligne sont les plus multi bancarisés.

 

EY - Pierre Borg


Pierre Borg, associé EY, se tient à votre disposition pour commenter ces résultats.