Panorama du marché de l’immobilier - Bilan 2016 et tendances 2017

Paris, 12 mars 2017

  • Partagez

A la veille du MIPIM, EY révèle son panorama du marché de l’immobilier sur les pratiques du secteur en 2016 et les tendances qui feront 2017. L’année dernière a ainsi confirmée les modifications qui s’opérent dans les comportements des acteurs du secteur liés aux bouleversements économiques et sociaux d’un monde en mutation. Les grands rendez-vous politiques et économiques qui rythmeront 2017 annoncent l’émergence et la consolidation de ces tendances.

Dans ce contexte évolutif, EY a convié autour de trois tables rondes des spécialistes de l’immobilier en décembre dernier. Ils partagent leurs conclusions sur l’état du marché immobilier dans ce compte-rendu et alertent sur la nécessité pour les professionnels du secteur de repenser leurs pratiques.

Parmi les grands enseignements :

  • Avec 23,6 milliards d’euros1, les investissements sur le sol français se maintiennent à un volume très important en 2016. La fin d’année a été particulièrement active sur la totalité des segments du marché. Ces niveaux importants sont néanmoins déconnectés de la conjoncture économique, minée par une croissance relativement faible.
  • Les acteurs français dominent nettement le marché, avec 69% des montants investis2. Les Asiatiques confirment néanmoins leur intérêt pour la France avec des investissements croissants depuis 2014, et 850 millions d’euros engagés en 2016. Par ailleurs, la fin de la convention franco-luxembourgeoise a stimulé l’action des vendeurs étrangers : 7,1 milliards d’euros de transactions ont été réalisés.
  • Alors qu’un plancher semblait atteint, les taux de capitalisation ont encore baissé en 2016 (3,1% contre 3,3 % en 2015 sur le bureau prime3).
  • Certains indicateurs font penser qu’une hausse des loyers se profile pour 2017. Les loyers haut-de-gamme croissent après deux ans de stagnation. Le prix des loyers suit ainsi la même tendance à la hausse que les demandes placées.
  • Le Grand Paris a attiré de plus en plus d’investisseurs en 2016. Le Brexit et l’accueil des JO 2024 viendraient renforcer ce phénomène. Le fonds souverain chinois China Investment Corporation a déjà engagé 1 milliard d’euros dans le Grand Paris, en partenariat avec la Caisse des dépôts et consignations.
  • L’économie de partage avec ces nouvelles façons de consommer, ces nouvelles méthodes de travail et ces ruptures technologiques associées, bouleverse la chaine de valeur de valeur de l’immobilier et replace au coeur des enjeux la fonction d’asset manager. Etude disponible

Etude disponible sur simple demande

EY - Jean-Roch VaronEY - Jean-Baptiste Schoutteten


Jean-Roch Varon et Jean-Baptiste Schoutteten, Associés EY et experts du secteur de l’immobilier, se tiennent à votre disposition pour vous apporter un commentaire sur ces résultats.

 

*Méthodologie
Les résultats de ce rapport reposent sur une analyse menée par EY portant sur les indicateurs publiés au 4e semestre 2016. Ce panorama constitue une synthèse des échanges menées entre professionnels majeurs du marché immobilier français (foncières cotées, promoteurs, institutionnels et fund managers) lors des 3 déjeuners professionnels qui se sont déroulés en décembre 2016.

1 Source : CBRE et Immostat
2 Source : CBRE
3 CBRE, Banque de France