The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

Comment soigner demain ?

Par Cédric Foray, Associé Stratégie, Life sciences, Chemical, Marketing et commercial

Nous vivons plus longtemps. Toutes les statistiques en témoignent. Mais ce n’est pas parce que notre espérance de vie progresse que nous vivons mieux. En effet, le nombre de patients atteints de maladies chroniques augmente également.

Dans ce contexte, l’industrie pharmaceutique se réinvente.

Jusqu’à récemment, la stratégie des laboratoires pharmaceutiques consistait à miser sur des « blockbusters », vendus au plus grand nombre. L’enjeu était clair. Simple. Il s’agissait de mettre rapidement ces médicaments phares sur le marché puis de convaincre les médecins de les prescrire. En dépit des sommes consacrées à la recherche et au développement, et au marketing, cette stratégie a longtemps été payante.

Les temps ont changé. Aujourd’hui, l’industrie pharmaceutique ne peut plus se contenter de proposer simplement de nouvelles molécules.

Avec l’arrivée de nouvelles thérapies plus innovantes, comme l’immuno-oncologie ou encore de nouvelles solutions de diagnostic qui permettent notamment de mettre en place des traitements plus ciblés, les laboratoires ont dû étendre leur offre en proposant des « portefeuilles de médicaments diversifiés » qui s’intègrent dans des solutions thérapeutiques plus complètes.

Pour prendre en charge les maladies, notamment chroniques, ils doivent proposer une solution plus complète de prise en charge du patient incluant notamment des services pour améliorer l’efficacité du système de soin. Les laboratoires doivent prendre en compte la façon dont le patient vit la maladie et l’intégralité du parcours, de la prévention jusqu’au traitement. Ils doivent aussi s’intéresser de manière plus fine aux professionnels de santé qui interagissent avec ces patients.

Créer des partenariats

Cette stratégie rompt avec les modèles passés. Pour mettre en place des innovations de ruptures, pour trouver des solutions efficaces pour le patient et rentables pour les laboratoires, elle les oblige à nouer des partenariats avec d’autres acteurs, en particulier ceux issus du monde de l’infotech.

Parce que le patient est désormais au centre du système, le laboratoire doit aussi démontrer que son médicament est efficace dans la vie réelle, pour chaque patient. Nous sommes entrés dans l’ère de la médecine sur mesure. Pour y parvenir, les acteurs de cet écosystème peuvent compter sur de nouveaux outils comme le big data, les capteurs connectés et les applications mobiles qui permettent de suivre de manière beaucoup plus fine les niveaux d’observance, les résultats thérapeutiques des patients en cours de traitements ainsi que les effets secondaires. Ils peuvent aussi découvrir de nouvelles corrélations entre les produits et les pathologies. Enfin, la prescription est plus fine et peut s’appuyer sur des tests diagnostiques compagnons pour choisir le bon traitement. A terme, l’étude du profil ADN du patient permettra aussi de mieux orienter les traitements. Work in progress.

#TransformativeAge

Contact

EY - Cédric Foray

Cédric Foray
Associé Stratégie, Life sciences, Chemical, Marketing et commercial
Tél.: +33 1 46 93 59 44
cedric.foray@fr.ey.com